0

Dans un souci d’alignement de l’organisation de l’équipe Juridique AXA REIM sur la nouvelle organisation du Fund Management, la Direction a présenté au CE du 29 janvier son projet de scinder le pôle « Equity Produits et Structuration » en deux pôles distincts dédiés à la gestion collective en fonction du sous-jacent : l’un dédié à l’immobilier, l’autre à l’activité « Real Asset Finance ». Des élus ont découvert dans la présentation des incohérences dans la comptabilisation des salariés affectés par la réorganisation, dont le nombre passe de 18 (actuel) à 19 (après réorganisation). Des élus ont demandé une vérification des chiffres et une remise à l’ordre du jour du CE suivant.

Ainsi au Comité d’Entreprise du 12 février la Direction a présenté un complément d’information. Il paraît que 2 salariés –un « assistant » et un « assistant juridique » –, ont bénéficié de mobilités  en dehors du département Juridique mais n’ont pas été remplacés ; alors que l’une de ces mobilités est intervenue récemment, l’autre a laissé un trou dans l’équipe depuis environ 18 mois.
La Direction a confirmé que ces deux postes vacants sont supprimés par la présente réorganisation, mais que ces « redéploiements » sont compensés par 3 nouveaux postes de « juristes ».
Les élus du syndicat d’encadrement, voyant qu’un poste de « juriste » vaut plus qu’un poste d’« assistant », a donné un avis favorable à cette réorganisation.

L’UGICT-CGT a été seule à donner un avis DEFAVORABLE. Il n’est pas vrai qu’un poste « noble » vaut plus qu’un poste à moindre qualification.
En outre, les trois nouveaux postes de juristes, répondant à une augmentation du travail sur les produits régulés, sont dans un pôle différent de ceux où se trouvaient les postes d’assistants.

Les mobilités vers d’autres départements ont laissé des trous entraînant une augmentation de la charge de travail pour les salariés qui restaient dans ces autres pôles. La réorganisation présentée et validée par le CE avait pour objet de régulariser une réallocation budgétaire entre les emplois, que les élus ont « avalée ».

Nous avons été alertés par la même situation au sein d’autres équipes d’AXA IM. Parfois suite à des mobilités internes, parfois suite aux départs de l’entreprise, au lieu de remplacer les postes vacants, la Direction a tendance à simplement transférer des tâches à d’autres salariés restant dans les équipes, augmentant ainsi leur charge de travail sans augmentation de salaire ni de qualification. C’est ça aussi la flexibilité !