0

2015032Les négociations salariales 2014 qui viennent de s’achever au sein de l’UES AXA IM étaient l’occasion de discuter de l’égalité de rémunération entre les Femmes et les Hommes. En effet, l’article L. 2242-10 du Code du Travail prévoit que les accords collectifs d’entreprise sur les salaires effectifs ne peuvent être déposés auprès de l’autorité administrative qu’accompagnés d’un procès-verbal d’ouverture des négociations portant sur les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, consignant les propositions respectives des parties. L’accord salarial AXA IM pour la période 2014-2016 (lien) qui vient d’être signé par un seul « partenaire social » de la Direction, semble vouloir répondre à cette obligation légale en simplement déclarant que les parties signataires ont décidé « de confirmer leur attachement aux droits sociaux fondamentaux relatifs à la diversité et à l’égalité professionnelle au sens de l’accord du 20 décembre 2013. » Une belle phrase, sans suivi d’effet.

La DRH a rencontré les délégués syndicaux pas moins de 7 fois au titre des négociations salariales 2014, sans que ce sujet fasse l’objet d’une discussion quelconque, malgré les demandes répétées de notre Syndicat.

Depuis le début des négociations, l’UGICT-CGT a demandé un budget spécifique de 974.000 € pour réduire l’inégalité des rémunérations entre les Femmes et les Hommes. Irréaliste ? Voici des extraits du Rapport sur l’égalité Femmes-Hommes d’AXA IM.
A vous de juger…

2015033

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.