0

2015052La séance du 9 avril dernier du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail AXA IM a été historique : C’est à cette occasion que la Direction a demandé aux élus de valider le plan d’aménagement d’un étage type de l’immeuble Majunga ainsi que des étages spécifiques au 1er, 2ème, 3ème, et 17ème étage. Comme la Direction l’a rappelé lors de la réunion, l’avis des élus « marque le franchissement d’une première étape » pour préparer les 10 prochaines années d’AXA IM.

Ainsi la Direction a présenté des plans d’aménagement de la Tour Majunga prévoyant tout pour passer à un nouveau mode de travail dit « Agile », sans pour autant prendre une vraie décision sur ce point aujourd’hui.
La Direction a déclaré qu’elle sépare le sujet du déménagement du sujet de changement de méthode de travail ; mais les deux sujets sont forcément liés.
Sans décider aujourd’hui d’un changement dans les méthodes de travail, la Direction prévoit toutefois beaucoup de modifications dans les conditions de travail, dans un but de préparer cet avenir.

Exemple : Actuellement, nous avons tous un caisson sous notre bureau, mis à notre disposition individuelle et fermé à clé, comme le prévoit le Code de Travail. Ce « caisson » fait 70cm x 70cm x 40cm. La Direction a décidé que, dans la nouvelle Tour Majunga, nous n’aurions plus ce caisson individuel ; en échange chaque salarié aura un « casier » de 45cm x 45cm x 45cm, rangé les uns après les autres contre le mur.
Ainsi l’espace individuel des salariés baisse de 54%, et ce déracinement des salariés rendra beaucoup plus facile les réorganisations et déménagements ultérieurs des équipes des personnes, à partir de notre installation dans la Tour Majunga.

Et pour cet avis historique, vos élus au CHSCT ont unanimement « pris acte » du projet de déménagement de la Direction. « Prendre acte » d’une chose, au sens strictement juridique, c’est la faire constater légalement. C’est reconnaître qu’un fait ou une situation existe, que cela nous plaise ou non, afin d’en tenir compte par la suite. C’est tout simplement l’absence d’avis.
Le représentant désigné par le CHSCT a déclaré être « dans l’impossibilité d’expliquer ou de comprendre les paramètres et les réflexions qui ont déterminé le fait de mettre tel type de mobilier, la dimension des bureaux ou l’emplacement des bureaux en open space et enfin le nombre de salles de réunion et les espaces pour se concentrer ou ceux destinés à la  convivialité. Je n’ai pu organiser une réunion informelle avec les membres du CHSCT pour échanger ».

Les réflexions sur les nouveaux modes de travail Agile, « télétravail » et « environnement dynamique » ne sont pas abouties ; les groupes de travail ne sont pas encore mis en place sur ces sujets. Les groupes de travail chargés d’étudier des sujets spécifiques tels que le classement, le mobilier, confort et espace, IT etc., n’ont pas encore à ce jour rendu les conclusions de leurs travaux.
Ainsi, la Direction évite toute discussion sur les éventuels avantages et inconvénients de ce nouveau mode de travail dit Agile, alors qu’il est très clair qu’elle a l’intention de le mettre en place dans un avenir plus ou moins proche. Il n’y a pas de discussion sur les mesures d’accompagnement des salariés, ni de réflexion sur les risques psychosociaux du déménagement ou du travail Agile.

C’est en raison de ce manque de travail et de réflexion dans le projet d’aménagement présenté au CHSCT que l’UGICT-CGT a été seule à donner un avis DEFAVORABLE. De son côté, le CHSCT s’est privé de l’opportunité de se faire accompagner par un expert indépendant pour le conseiller sur les meilleures mesures d’accompagnement des salariés embarqués dans une telle transformation de leurs conditions de travail.