Le cumul de ces cas motive la demande de l’UGICT-CGT de convoquer une réunion extraordinaire du CHSCT pour ré-examiner les affaires qui sont tombées dans les oubliettes. Jusqu’ici, quelle est la réponse des Secrétaires du CE et du CHSCT, qui font partis du même syndicat majoritaire qui contrôle ces deux instances, et de la Direction d’AXA IM ?

En un mot, c’est « Pluridis ». La CFDT est fière, dans un tract d’août 2014, de dire qu’elle a «obtenu» l’intervention de Pluridis dans « l’équipe des institutionnels en sur stress et dans un grand désarroi ». Ce n’est pas la première fois que ce cabinet a été utilisé dans les affaires opposant les salariés et leur hiérarchie (la CFDT cite 3 dans un autre tract), à la demande de la Direction ou du CHSCT (qui prend ses décisions à la majorité composée de la CFDT).
Pluridis, en gros, représente la sous- traitance des prérogatives du CHSCT à un autre organe, soit-disant « extérieur », du Groupe AXA. Sur l’intranet « One », Pluridis est présenté comme l’un de vos « avantages ».

Une recherche simple sur internet montre que Pluridis est une fililale à 100% d’ « AXA Assistance Participations », qui est elle-même filiale d’AXA Assistance. Son effectif exact n’est pas reporté, mais se situe entre « 3 et 5 salariés ». A son Conseil d’Administration, on trouve le Président et la DRH d’AXA Assistance France et la Directrice du Développement Social d’AXA France. Et dans les filiales du Groupe AXA en France où la CFDT est majoritaire, un contrat d’assistance aux salariés est mis en place avec la société Pluridis, histoire de garder l’argent « dans la famille » !

L’approche revendiquée par l’UGICT-CGT pour traiter les conflits est totalement différent: nous avons toujours revendiqué le paritarisme. Les salariés nous élisent pour que l’on fasse respecter le droit du travail, la convention collective, les accords, l’égalité-diversité, et le droit à des conditions de travail saines… Les enquêtes confidentielles doivent être conjointes entre la Direction et la représentation du personnel, que ce soient le CHSCT ou un Délégué du Personnel. Mais que ce soit lors des négociations sur l’accord sur le stress ou de l’actualisation du Règlement Intérieur, la Direction et la CFDT ont fait bloc pour refuser le paritarisme pour laisser les mains libres à la Direction et la filiale du Groupe « cabinet extérieur ».

 

0