0

Les mots ne peuvent pas exprimer la profonde émotion que nous éprouvons tous au sujet des horribles attaques terroristes à Paris le 13 novembre dernier, ainsi que la montée de tension qui semble se propager dans nos vies au quotidien depuis ces terribles incidents : transports, entrée et sortie des Immeubles à Grands Hauteurs (IGH), gares et lieux publics et toute forme de rassemblement populaire sont devenus des lieux de stress aigüe. Faut-il pour autant tomber dans la paranoïa ?

Lors du CHSCT du 17 novembre dernier, le Secrétaire de l’instance a formellement demandé que les agents de sécurité puissent demander aux personnes souhaitant pénétrer dans le bâtiment d’enlever leur manteau, « et en cas de refus qu’ils puissent leur interdire l’entrée ».

Depuis lors, le Secrétaire CHSCT a soulevé un autre sujet qui est le regroupement des salariés à l’entrée de Cœur Défense lorsqu’ils fument, et se plaignant qu’ils empêchent la visibilité « si un groupe essayait d’entrer en force à l’intérieur de l’immeuble ».

Il a enfin inscrit le risque d’attaque terroriste sur Cœur Défense dans le Registre des Dangers Graves et Imminents AXA IM.

UGICT-CGT met en garde contre la peur et soutient la décision de maintenir l’activité tout en incitant les salariés à adopter une vigilance accrue en déplacement à l’extérieur de l’entreprise.