0

Vous croyez comme nous qu’une situation telle que caractérisée dans le dessin humoristique ci-contre serait inadmissible dans une entreprise telle que la nôtre prônant le respect du droit d’expression des salariés et le dialogue sociale ? A la fin de l’année 2015, la Direction a affiché sur ses panneaux d’information à l’entrée de tous les étages de Cœur Défense une invitation à négocier le protocole d’accord préélectoral pour les prochaines élections professionnelles d’AXA IM. Des réunions de négociation se sont tenues les 22 décembre, les 7 et 13 janvier derniers. Le premier projet de texte présenté par la Direction prévoyait exclusivement un scrutin par vote électronique à distance conduite par un prestataire extérieur, conformément à l’accord sur l’adoption du vote électronique au sein d’AXA IM qui a recueilli des avis favorables des autres organisations syndicales au CE du 17 décembre 2015.

Pour autant, les articles R.2314-8 et R.2324-4 du Code du travail prévoient expressément que : « La mise en place du vote électronique n’interdit pas le vote à bulletin secret sous enveloppe si l’accord n’exclut pas cette modalité. » L’UGICT-CGT a été seule à donner un avis défavorable au vote exclusivement par ordinateur à distance. Nous avons tenu tête, exigeant le respect de ces dispositions légales.

Nos demandes ont été entendues, démontrant l’utilité d’avoir un syndicat revendicatif au sein de notre entreprise, et le texte final qui intègre le vote physique à bulletin secret a recueilli notre bénédiction. Nous souhaitons à tous les salariés d’AXA IM de très bonnes élections qui auront lieu du lundi 15 au vendredi 19 février 2016.