Au-delà des défaillances dans le fonctionnement de base du CE UES AXA IM depuis 3 ans, le scope d’activités du CE s’est dramatiquement réduit sur la même période. Lors de la réunion constitutive de l’actuel CE en 2013, vos élus ont décidé de supprimer deux tiers des commissions du CE qui ont été mises en place trois ans auparavant en 2010. Ainsi ont disparu les Commissions suivantes : Sociale, Voyages, Evènement, ColoniesVidéo, Billetterie, Investissement, Gestion Parc Immobilier, et Restaurant. Seules quatre commissions ont été mises en place – Economique, Formation, Logement et Egalité Professionnelle –, que les élus n’ont pas pu supprimer parce qu’elles sont obligatoires.

Notre Syndicat était seul à cette époque à demander le maintien des Commissions dites « non-obligatoires », qui ont un avantage majeur de pouvoir accueillir la participation de tout salarié – même non-élu ou non-syndiqué – qui s’intéresse au sujet et souhaite soit développer telle ou telle activité par le Comité d’Entreprise. La Direction a démenti toute suppression, en précisant : « En l’absence de règlement intérieur, ces commissions n’ont pas d’existence juridique. Pour autant, si le CE souhaite former ces commissions, il suffit de porter le point à l’ordre du jour du prochain CE. Il sera alors procédé à la désignation ». Les élus n’ont rien fait depuis lors, et l’invitation de la Direction est restée lettre morte. Ce sont les salariés qui ont payé ce manque d’initiative par la restriction massive des activités du CE depuis 3 ans.

0