UGICT-CGT UES AXA INVESTMENT MANAGERS

Pour la représentation et la défense de tous les Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Mois : septembre 2017

La vente d’AXA IM : Les salariés n’ont plus qu’à choisir leur syndicat préféré

0

Depuis le premier article de Bloomberg relatif aux réflexions stratégiques du Groupe AXA sur le futur d’AXA IM, le 14 septembre dernier, tout le monde en parle. Une semaine plus tard, au CE du 21 septembre 2017, le Directeur Général s’est rendu au Comité d’entreprise en dehors de tout point prévu à l’ordre du jour. Après un échange houleux avec le Secrétaire du CE, qui cumule son mandat avec celui du délégué syndical CFDT, ce dernier a menacé de contacter l’Agefi, le quotidien économique, s’il ne recevait pas sur le champ une réponse à sa question, « oui ou non, AXA IM est-il en vente ? » Le DG a réitéré que, par principe, nous avons pour politique de ne pas commenter les rumeurs de marché, et a proposé de ne pas nous laisser distraire par ces rumeurs mais continuer à nous concentrer sur les sujets importants. Chose promise, chose faite, un article est apparu le lendemain dans Agefi,   intitulé « La CFDT redoute une restructuration chez AXA IM ». Et voilà que tombe de plein fouet le masque d’hypocrisie  : Le syndicat qui prône le « réformisme » (sur la première page de sa dernière profession de foi) –, qui depuis des années se prononce « favorable » à toute réorganisation présentée aux CE et CHSCT, qui a validé sans réserve l’externalisation du back-office ainsi que la cession d’AXA Private Equity –, a maintenant peur de la « transformation » d’AXA IM. Ugict-CGT ne partage ni la confiance aveugle que cette organisation syndicale a donné à la Direction depuis des années, ni la peur qu’elle affiche et tente de susciter parmi les salariés aujourd’hui.

Lire la suite

Compte rendu du CE AXA IM du 21 septembre 2017 : Les élus refusent la proposition de rendre l’arbre de Noël AIM payant

0

Lors du Comité d’entreprise du 21 septembre dernier, la Direction a souligné que l’ordre du jour est établi conjointement par la Président du comité, qui représente l’employeur, et le Secrétaire, qui cumule son mandat avec celui de délégué syndical du syndicat majoritaire. Ce sont donc ces deux représentants, au nom d’AXA IM et de la CFDT, qui ont proposé aux élus de voter sur « le principe d’une participation (nouveauté) des collaborateurs à l’Arbre de Noël au profit de la Fondation Augustin Grosselin » (point 12 à l’ordre du jour). L’arbre de Noël annuel deviendrait ainsi payant, avec le profit de l’évènement versé à une association caritative. L’Ugict-CGT a protesté, et a défendu la gratuité de l’Arbre de Noël CE UES AXA IM pour tous les salariés.

Lire la suite

Cahier revindicatif UGICT-CGT NAO AXA IM 2017 : Augmentation générale pour tous les salariés

0

A la première réunion de négociation annuelle obligatoire AXA IM le 24 juillet 2017, la Direction a proposé d’aligner AXA IM sur l’accord salarial minimal du Groupe AXA qui vient d’être signé cette année par la CFDT, CFE-CGC et UDPA.

Le Syndicat Ugict-CGT AXA IM est le seul syndicat constitué exclusivement sur le périmètre de l’UES AXA IM. C’est un gage de notre indépendance et garant de l’alignement des intérêts du Syndicat Ugict-CGT avec les intérêts des salariés d’AXA IM. Notre UES présente des particularités qui devraient être prises en compte lors de la négociation collective annuelle. C’est en toute indépendance des syndicats du Groupe que le seul syndicat représentatif d’ AXA IM présente son cahier revendicatif NAO AXA IM 2017.

Voici les propositions de la Direction au titre de la NAO AIM 2017 sur les salaires, primes et bonus, accompagnées des contre-propositions du Syndicat Ugict-CGT :

Lire la suite

Ordonnances loi du travail : La CGT se mobilise pour défendre le statut de salarié

0

Nous venons d’horizons différents ; nous avons des profils, des compétences, des formations et des aspirations variés ; et nous ne partageons pas toujours les mêmes opinions politiques, philosophiques ou religieuses. Mais nous avons tous en commun le fait que nous acceptons de nous soumettre à la subordination d’une entreprise et ses représentants en échange d’un salaire. Aujourd’hui, nous assistons à un assaut sans précédent en France au statut de salarié et au renforcement parallèle du pouvoir des employeurs sur leur salariés. Voici quelques points clés de “la reforme par ordonnances” :

  • La négociation fixera les règles de fonctionnement dans l’entreprise et dans la branche et primera sur le Code du Travail
  • Au sein des entreprises de moins de 20 salariés, il sera possible de négocier des accords directement avec des salariés non élus ou mandatés par des syndicats
  • Création d’une «rupture conventionnelle collective»
  • L’employeur peut se passer de motivation dans la lettre de licenciement et peut modifier les motifs jusqu’à devant le juge.
  • Les indemnités de licenciement prud’homales seront plafonnées. En cas de licenciement abusif, le salarié ne pourra pas se voir attribuer plus de 3 mois de salaire jusqu’à deux ans d’ancienneté, puis 1 mois de salaire par an d’ancienneté jusqu’à 20 mois pour 30 ans d’ancienneté.
  • Les instances du personnel (DP, CE, CHSCT) seront fusionnées en un «conseil social et économique».

Lire la suite

Réorganisation AXA European Active Fixed Income : L’Ugict-CGT est défavorable à la suppression de la distinction entre les spécialistes “taux”, “crédit” et “money market”

0

Le Comité d’Entreprise Extraordinaire AXA IM du 31 août 2017 avait pour point unique à l’ordre du jour la consultation du CE sur le projet de réorganisation du département European Active Fixed Income (EAFI). Le projet a été soumis pour la première fois au CE du 27 avril dernier dont l’ordre du jour était d’annoncer une nomination, mais aussi présenter une réorganisation et ceci  uniquement pour simple  information. L’Ugict-CGT et des délégués du personnel AXA IM ont par la suite posé d’autres questions auxquelles la Direction a répondu par un fin de non-recevoir à la réunion des Délégués du Personnel du 30 mai 2017. Puis lors du CE du 22 juin, des élus ont demandé à ce que le dossier leur soit présenté pour consultation, ce qui a provoqué la séance exceptionnelle du 31 août : l’Ugict-CGT était seule à avoir  eu le courage de rendre un avis défavorable à la fusion des trois équipes existantes (qui marchent très bien d’ailleurs selon l’ancienne organisation) et la suppression de la distinction entre les gérants spécialisés “taux”, “crédit” et “money markets” ; l’Ugict-CGT était seule à dénoncer une modification importante de l’horaire collectif du travail qui empiète sur l’autonomie des cadres au forfait jours et a demandé la saisine du CHSCT ; et l’Ugict-CGT était seule à proposer des conditions pour que son avis dévienne favorable, notamment au sujet de la création de nouveaux postes ouverts à la candidature de tout salarié compétent souhaitant y postuler.

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén