UGICT-CGT UES AXA INVESTMENT MANAGERS

Pour la représentation et la défense de tous les Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Mois : juin 2018

Absence de procédure de livraison des plis d’huissier aux syndicats chez Axa IM : AXA se ridiculise encore une fois devant la Cour d’appel

0

Après  seulement  quelques mois de la défaite glorieuse d’Axa devant la Cour d’appel de Rennes –, qui a sommairement confirmé la condamnation de la société Direct Assurance (filiale à 100% du Groupe Axa) pour non-respect de l’accord sur le temps de travail (voir notre article), c’est au tour des salariés de l’UES Axa Investment Managers de se régaler encore d’une victoire contre les machinations juridiques d’Axa IM visant à rendre inopérants les droits des salariés. Cette fois-ci, c’est la Cour d’appel de Paris qui a rejeté, le 19 juin dernier, la demande d’Axa IM visant à déclarer irrecevable l’intervention volontaire du Syndicat Ugict-CGT en défense d’un salarié licencié abusivement par la Direction d’Axa IM en violation des dispositions de la convention collective. Lors de l’instance de premier niveau en 2017, Axa IM avait déjà plaidé, sans succès, pour l’irrecevabilité de l’intervention volontaire de notre Syndicat ; le Conseil de Prud’hommes de Paris a rejeté l’argument d’Axa IM  consistant à dire que notre Syndicat n’avait pas d’intérêt à intervenir dans un litige entre le salarié et son ancien employeur, voulant isoler le salarié devant la juridiction. Sur un simple détail de date, créé — nous semble-t-il –, de toute pièce par la Direction d’Axa IM elle-même, Axa IM a persisté devant la Cour d’appel de Paris, plaidant le 30 mai dernier que les conclusions du Syndicat était irrecevables, car tardives par rapport à la date que la Direction considérait comme limite. Encore une fois, la justice a rejeté la demande infondée d’Axa IM , la Direction n’ayant pas pu prouver qu’elle a délivré régulièrement son assignation au représentant légal du Syndicat, qui était dans l’immeuble le jour où l’huissier d’Axa IM s’est présenté à l’accueil de la Tour Majunga, et en réunion d’instance sociale en plus ! La décision du juge a été rendue le 19 juin dernier, confirmant la recevabilité de l’intervention volontaire du Syndicat à côté du salarié.

Lire la suite

Les Assistantes de direction Classe 4 sont les premières cibles du PDV Axa Investment Managers : Ugict-CGT est seule à dénoncer la rétrogradation de facto de la fonction CCN

0

La première séance du Comité d’Entreprise dédiée au Plan de Départ Volontaire (PDV 2018) ciblé d’Axa IM, le 22 juin dernier, a été longue et éprouvante. Le représentant Ugict-CGT a été obligé de lever le doigt et la voix à plusieurs reprises face à une Direction en phase de monologue, évasive par rapport à toute question sérieuse. Mais au moins une chose est devenue très claire : Ce sont les Assistantes de direction Classe 4 qui seront les premières victimes du “PDV 2018 ciblé” (et par extension leur responsables, les directeurs qui perdront le « luxe » d’une assistante personnelle dédiée, mais on passe…). Ugict-CGT était seule à dénoncer, le déclassement de facto des “Assistantes de direction Classe 4”, qui se verront regroupées (et diminuées en nombre) au sein des « pools » et confiées à des missions de fonction de “Secrétaire assistante Classe 3 », en violation flagrante de la convention collective, de la GPEC, et des contrats de travail individuels des salariées concernées. Le déclassement de facto des Assistantes de direction au sein d’Axa IM est un problème depuis de longue date, et a déjà donné lieu à un litige devant le Conseil de Prud’hommes par une Assistante de direction licenciée abusivement pour avoir eu recours à son délégué du personnel pour faire clarifier les termes de son contrat de travail. L’Ugict-CGT est le seul syndicat ayant eu le courage de se porter intervenant volontaire devant les tribunaux pour défendre la salariée et la convention collective.

Lire la suite

Situation économique et financière d’AXA IM : Les départs ciblés se multiplient à tous les niveaux bien avant le Plan de Départ Volontaire

0

Le CE du 21 juin 2018 a été l’occasion d’examiner la situation économique et financière d’Axa IM, que la Direction cite pour justifier son “Plan de Départ Volontaire” (PDV) visant à supprimer plus de 200 emplois dont la grande majorité en France. Mais la suppression ciblée d’emplois a déjà commencé l’année dernière. Au titre des comptes 2017, la ligne comptable « Ruptures et litiges » a été multipliée par cinq en 2017 par rapport à la moyenne des montants constatés en 2015 et 2016. Ramenée à la masse salariale brute hors bonus des sociétés de l’UES AXA IM, cela représente environ 20% des salaires fixes, rien qu’en 2017. L’Ugict-CGT a rendu un avis défavorable. Devinez quel syndicat a donné un avis favorable ?

Lire la suite

L’annonce du 18 Juin : La Direction d’Axa Investment Managers surprend les salariés avec un “Plan de Départ Volontaire (PDV) ciblé”

0

Contre toute attente, la Direction d’Axa IM a réuni en urgence une séance extraordinaire du Comité d’Entreprise le 18 juin dernier avec un point unique et cryptique à l’ordre du jour : “Information sur la situation d’Axa IM”. Les élus ont écouté bouche bée la Direction pérorer toute la journée (moins la pause déjeuner, bien entendu) sur la nécessité de mettre en place un “Plan de Départ Volontaire”. Celui-ci consiste à économiser 100 millions d’euros par la suppression de plus de 200 postes, dont 160 en France et 40 à Londres. Avec l’image souriante de la Direction, l’annonce a été immédiatement relayée par les médias. La Direction dans les jours qui suivaient a réuni les salariés département par département pour leur annoncer ce projet en leur donnant le nombre de salariés ciblés pour leur département, alors que ce projet avait été présenté aux IRP comme “confidentiel” tant que les négociations avec les syndicats représentatifs ne soient engagées. L’Ugict-CGT dénonce la contradiction entre cette annonce et les assurances données par la Direction il y a quelques mois, consistant à nier toute suppression d’effectif au titre des “nouvelles” orientations stratégiques à horizon 2020. A suivre…

Lire la suite

AXA IM, Vache à lait du Groupe AXA : Comment les signataires des accords participation-intéressement parviennent à donner moins aux salariés d’Axa IM que le calcul légal

0

AXA IM est-elle la vache à lait du Groupe AXA ? Une analyse Ugict-CGT montre que les six sociétés de l’UES Axa IM contribuent plus à la Réserve Spéciale de la Participation Groupe (RSPg) qu’elles ne distribuent aux salariés via la participation ET l’intéressement ensemble au niveau de l’entreprise, et ce, systématiquement  depuis de nombreuses années. C’est le principe la « solidarité à sens unique » avec les autres sociétés du Groupe AXA, mis en place par les parties signataires des accords de participation et d’intéressement. Notre intéressement calculé au niveau des entreprises AIM ne permet pas de rattraper ce manque à gagner de participation qui, sous le régime légal, est normalement dû aux salariés.

Lire la suite

Droit de réponse Ugict-CGT : L’intéressement UES Axa IM n’est pas basé principalement sur l’accroissement de l’activité commerciale et l’évolution des charges d’exploitation

0

Dans un tract récent d’un certain syndicat signataire de l’accord d’intéressement, on fait croire aux salariés que la formule “complexe” de l’intéressement de l’UES Axa IM est “basée principalement sur l’accroissement de l’activité commerciale et l’évolution des charges d’exploitation“, et on prétend avoir “sauvé” l’intéressement. Merci à ces “sauveteurs”, mais C’EST FAUX. La formule complexe de l’intéressement de l’UES Axa IM est basée en réalité principalement sur 1,8% à 1,9% du résultat opérationnel (“Underlying Earnings”) du Groupe AXA IM (monde), ramené à la Masse Salariale Brute (MSB) France (hors bonus), le fameux critère “B2”. Sur la durée de l’ancien accord qui vient d’expirer, c’était 1,8% de 200% à 300% de la MSB, ce qui représentait entre 60 et 95% de l’intéressement calculé total ! Le critère sur l’accroissement de l’activité profitable (“B1”) et celui sur l’évolution des charges d’exploitation (“C”) représentent seulement entre 0 et 20% du total. Le critère D sur la performance environnementale représente seulement entre 0 et 6% du total. Curieusement, les signataires du même tract vantent leur “détermination” qui aurait permis “de gagner jusqu’à 5% d’intéressement en plus par collaborateur“. Vraiment ? Comment expliquer cela alors que la seule différence dans la formule était le passage de 1,8% à 1,9%, soit seulement une différence d’un dixième d’un pour cent ?

Signature du nouvel accord d’ Intéressement Participation 2018 – 2020 : L’intéressement UES Axa IM est “sauvé” pour une millième d’€

0

La Direction vient de notifier aux organisations syndicales représentatives UES Axa IM la signature par un seul syndicat du nouvel accord sur l’intéressement 2018-2020Le syndicat majoritaire  déclare avoir “sauvé” un millième d’euro dans la “formule complexe” qui a été perdue dans les négociations sur l’ancien accord il y a trois ans. L’Ugict-CGT dénonce le détournement des dispositifs légaux par les parties signataires, les “calculs complexes” des parties signataires sont systématiquement inférieurs aux calculs requis légalement.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén