Mea culpa ? Dans une vidéo faisant la publicité auprès des salariés sur le projet “SPARK IM”, la DRH concède que : “Seulement 16% des collaborateurs d’Axa IM ont leurs objectifs finalisés dans le système”, en faisant référence à la nouvelle politique de “Gestion de la performance – Axa Leadership Framework – Yes Perform!” qui a été mise en place à compter de la fixation des objectifs professionnels 2018. Est-ce un aveu de l’échec monumental de cette nouvelle politique, mise en place par décision unilatérale autoritaire contre l’avis quasi-unanime des élus et des organisations syndicales lors du CE du 13 décembre 2017, à l’exception d’un seul élu qui a rendu un avis “favorable avec nuances” (lire notre article) ? La DRH veut-elle pointer du doigt les salariés qui, pour elle, seraient responsables des “blocages” dans le système ? Que veut dire exactement les nouvelles exigences en matière de “Vision Axa”, et comment évaluer les salariés sur cet objectif ? Est-ce que la DRH insiste bien auprès des managers pour fixer des objectifs seulement pour les salariés qui sont visés par le Plan de Suppressions d’Emploi ou ceux qu’elle a l’intention de licencier pour insuffisante professionnelle afin d’atteindre ses réductions de coûts ? Lors du CE du 25 septembre dernier, l’Ugict-CGT a demandé des explications sur les causes de ce manquement grave aux obligations de l’employeur, l’impact sur la capacité de la Direction de mener correctement les évaluations professionnelles des salariés.

3+