UGICT-CGT UES AXA INVESTMENT MANAGERS

Pour la représentation et la défense de tous les Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Mois : novembre 2018

La Direccte valide le PSE AXA IM 2018 signé par le syndicat majoritaire : 1 salarié sur dix est invité à rompre volontairement son contrat de travail pour motif économique

1+

Peu importe que le CE et le CHSCT aient donné un avis défavorable au projet de licenciement économique d’Axa IM, l’Inspection du Travail (“la Direccte”) ne pouvait faire autrement que de valider l’accord PSE parce qu’un syndicat représentant 66,21% des salariés a donner son feu vert. Maintenant regardez autour de vous : Qui sera le premier sur dix à quitter “volontairement” son emploi chez Axa IM ? Les signataires du projet de licenciement économique nous disent qu’il faut plus d’agilité et de flexibilité, qu’il faut « réduire les couches managériales », nécessitant une compression des effectifs de 10% en méprisant les classifications et les fonctions professionnelles de la Convention Collective. L’ Ugict-CGT vous propose de regarder la question à l’envers : Qui voudrait rester dans son emploi actuel afin de construire ensemble intelligemment l’avenir ? Restez dans l’entreprise et défendre votre classe et fonction CCN avec l’Ugict-CGT.

Lire la suite

Montrez votre intelligence au travail : Syndiquez-vous !

5+

Certains salariés entretiennent la vieille idée préconçue que « me syndiquer nuit à ma carrière ». La Direction se régale de la propagation et de l’entretien de cette idée préconçue qui aide à empêcher le développement du syndicalisme au sein d’une entreprise : sans syndicat — ou avec seulement un syndicat béni oui-oui —, la Direction ne gère que des salariés individus sur des sujets qui ne concernent que leur situation personnelle. À l’inverse de la vieille fausse idée préconçue, se syndiquer veux dire : s’informer ; réfléchir ; comprendre ; débattre ; se défendre ; s’organiser ; agir…  participer à la vie de l’entreprise.N’oubliez pas l’autre vieille idée — cette fois vraie : « Ne pas me syndiquer nuit à mon emploi » !

Avenant sur avenant : Les signataires des accords PDV Axa IM sont contraints de revoir leurs copies

4+

Encore une autre preuve que les signataires de l’accord “d’anticipation PDV” ainsi que l’accord “PDV” lui-même n’ont pas pris la peine de relire les textes qu’ils ont validé avec leur signature : Ces textes contiennent tellement de fautes et d’incohérences qu’ils sont obligés de signer des “avenants” dans les jours suivants la signature des accords maîtres. Le premier exemple concerne l’accord dit “d’anticipation PDV”, qui a été signé le 1er octobre dernier par la Direction d’Axa IM et le seul syndicat majoritaire  ; un avenant à cet accord a été signé par la Direction et le syndicat majoritaire le 25 octobre 2018 pour combler un “vide juridique” entre le 25 octobre et la date encore inconnue de la première Commission de validation des dossiers de départ volontaire que l’Ugict CGT avait signalé à la Direction bien avant la signature. Le deuxième exemple concerne l’accord PDV lui-même, signé également le 25 octobre 2018 par la Direction et le syndicat majoritaire après avoir déjà apporté des modifications significatives nécessaires au texte annoncé en grande pompe aux salariés le 18 octobre dernier (voir notre article) ; ces signataires ont été obligés de signer un avenant dès le 9 novembre 2018 pour corriger une “coquille” dans le nombre de postes vacants mentionnés à tort dans la catégorie “Gestion de portefeuille obligataire” qui a été impacté par 4 suppressions de poste. Enfin, les porteurs du PDV ont dû signer à l’issue d’une réunion de “négociation” du 12 novembre dernier encore un autre “accord” concernant le PDV, celui relatif au maintien des cotisations de retraite complémentaire aux régimes AGIRC et ARRCO pour les salariés en congé de reclassement, disposition obligatoire “oubliée” dans le texte du PDV. La CFDT se transforme ainsi en “machine à signer” sans relire les textes qu’elle valide : Désormais la Direction ramène les textes prêts à signer en réunion de “négociation”, et les représentants du syndicat majoritaire ne quittent pas la salle sans y apporter leur signature…

Lire la suite

Ceux qui ne s’inscrivent pas sur le site Ugict-CGT seront les derniers informés

3+

Vous voulez savoir ce qui se passe dans notre entreprise ? Vous appréciez les informations riches et variées apportées par votre Syndicat Ugict-CGT ? Inscrivez-vous en toute confidentialité sur le site internet du Syndicat Ugict-CGT UES Axa Investment Managers, et vous recevrez en temps réel les informations, vous concernant, relatives aux négociations sur les salaires, les réorganisations, la mise en place du flex-work (« bureau-less »), ainsi que la suppression d’emplois au titre du Plan de Départs Volontaires obtenue par la signature du syndicat majoritaire. Renseignez l’addresse courriel de votre choix, cliquez puis valider — c’est tout. Ne soyez pas le dernier informé !

Calculateur-Simulateur Ugict-CGT des indemnités de départ Axa IM 2018 : Quel est le prix de la suppression de votre emploi ?

4+

Vous souhaitez savoir combien vous pouvez recevoir au titre du Plan de Départs Volontaires (PDV) d’Axa IM, si vous y êtes éligibles et votre candidature est acceptée ? Bien qu’elle ne soit pas signataire du PDV UES Axa IM 2018, l’Ugict-CGT a décidé de mettre en place un calculateur-simulateur des indemnités de départs volontaires pour les salariés curieux, pour leur permettre d’avoir une estimation du prix de leur départ avant d’exprimer leur volonté à la Direction et de rentrer dans les détails. Pour consulter le prix de la suppression de votre emploi, contactez en toute confidentialité votre représentant Ugict- CGT. Nous vous rappelons que bien que nous n’ayons pas signé les accords sur le PDV, l’ Ugict CGT a exiger que les syndicats majoritaires fassent parti de la  commission de validation des départs car nous ne voulons pas laisser au syndicat majoritaire le pouvoir de décider pour vous en toute subjectivité !

Lire la suite

Le plan social AXA IM 2018 vise à réduire « les couches managériales » : Où est l’Esprit d’équipe ?

4+

La consultation des représentants du personnel sur le PSE UES Axa IM – Livre II, c’est à dire, l’organisation et les conditions de travail post-PDV, ont été l’occasion pour la Direction d’affirmer que l’un des objectifs poursuivi dans le cadre de son plan social était de « réduire les couches managériales ». Lors des présentations au Comité d’Entreprise et au CHSCT, la Direction a affirmé que la taille minimale des équipes sous la responsabilité d’un manager se situe entre 5 et 10, selon les circonstances. L’Ugict-CGT a marqué son désaccord : il y a plusieurs situations où de “petites équipes” de 3 ou 4 salariés, voire des « binômes », peuvent assurer le travail mieux qu’au sein d’une grande équipe. Tout dépend de la nature et de la charge de travail. La taille d’une équipe pour assurer une ou plusieurs fonctions, de la plus simple à la complexe doit résulter d’une concertation entre le manager et les salariés, en tenant compte de la nature et de la charge de travail qui doit être assurée pour le bon fonctionnement du service ou département. L’Ugict-CGT regrette que le seul syndicat signataire du plan social de la Direction ait apporté son soutien à la suppression des “couches managériales” et de l’esprit d’équipe au sein d’Axa IM.

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén