Le département Technology d’Axa IM est confronté à  d’énormes problèmes. Pendant plusieurs années, les mauvais choix se sont accumulés, et aujourd’hui, on paie ces mauvais choix : la bureautique fonctionne aléatoirement (notamment Outlook), la connectivité à distance marche mal et est saturée par le nombre de salariés travaillant de chez eux (Citrix, VPN …), le support applicatif ne suit pas la demande (on ouvre des tickets et rien ne se passe), le support IT offshore est dysfonctionnel (le centre 360 en Roumanie renvoie souvent les incidents vers le support Majunga), la gestion du référentiel est problématique (des ressources internes y sont progressivement retirées), la gestion de projets ne donne pas les résultats escomptés: par exemple le Cloud (pas une seule application dans le cloud à ce jour, 2 ans après le lancement du projet), le DataLake (les applications n’y sont toujours pas connectées). Par ailleurs, juste après la mise en place d’une nouvelle organisation Technology, sans  résultats, la Direction vient d’y empiler toutes les responsabilités d’un autre périmètre, et pas le moindre : les Opérations Globales. Voici ce que la Direction a annoncé au CSE du 19 mars 2020 : que suite au départ d’un “homme clé” responsable des opérations, l’actuel responsable de Technology reprendra toutes les responsabilités de toutes les opérations globales d’Axa IM, et deviendrait “Chief Information Officer et Global Head of Operations”, directement rattaché au “Global Chief Operating Officer”. Jeu de mots, ou tentative d’embrouiller les pistes ?

LE TÉLÉTRAVAIL ET LE TRAVAIL NOMADE SONT DÉPENDANTS D’UNE IT QUI FONCTIONNE CORRECTEMENT

Si Technology ne suit pas, ni le télétravail ni le Flex Wok ne pourront suivre et tout ceci par manque d’investissement dans des projets pérennes et stratégiques dans ce domaine.

[Les informations suivantes sont réservées aux adhérents et sympathisants du Syndicat Ugict-CGT UES Axa IM. Connectez-vous ou contactez un représentant Ugict-CGT pour rester informés...]

 

0