Au CSE du 7 mai dernier, la Direction d’Axa IM a partagé (oralement) les premiers éléments de son plan de déconfinement (pas de support écrit présenté en séance) : Aucun changement par rapport à l’existant, pour la semaine du 11 mai (pas prêts) ; des salariés volontaires seront sollicités pour être des “cobayes” pendant la période d’ “expérimentation” allant du 18 mai au 2 juin ; un kit, avec notamment 2 masques, sera remis à chaque salarié à l’entrée de l’immeuble ; pas de modification des postes de travail, la Direction estimant que l’exigence de 4 mètres-carrés annoncée par le gouvernement se conçoit comme un “cercle” dont le rapport entre la circonférence et le diamètre est un nombre irrationnel qui respecte déjà cette distance dans les plans d’étages actuels. L’Ugict-CGT a marqué son avis défavorable au volontariat, sauf au cas par cas ou de façon très limitée comme c’est le cas depuis le 16 mars et jusqu’à aujourd’hui (seulement une trentaine de salariés sur site), et a demandé de poursuivre le télétravail pour les salariés Classes 1 à 7 jusqu’au 2 juin, avec un retour progressif et alterné des salariés uniquement après une consultation du CSE avec l’appui d’un expert indépendant. L’Ugict-CGT a également demandé une véritable distance de 4 mètres-carrés entre chaque poste de travail, malgré toute considération trigonométrique de “cercle” qui a guidé les calculs de la Direction, ainsi que la suppression des petits espaces (salles de réunion, bulles, phone booths…). L’Ugict-CGT a enfin demandé l’engagement des négociations sur les conditions de travail des salariés post-déconfinement au titre de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) 2020.

Lire la suite

0