Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Auteur : Webmaster

Miracle, la Direction entend les voix de la Raison : télétravail généralisé, 5 jours sur 5 !

La Direction prend tardivement une sage décision, il est vrai fortement encouragée en ce sens par les annonces du Gouvernement : peu importe ! Car dans ce cas-ci, seul compte le résultat, même si l’on peut légitimement s’interroger sur les vraies raisons de cette prise de conscience si tardive… Les salariés, à quelques exceptions près, lesquelles restent d’ailleurs encore à préciser, vont désormais travailler à distance tous les jours de la semaine. Finis les risques inutiles pris dans les transports en commun, finie la peur de ce collègue qui toussote ou qui éternue, finies ces rumeurs de tel ou tel qui aurait été contaminé à tel ou tel étage. Le télétravail fonctionne bien pour Axa IM, et la position des élus des sections syndicales majoritaires, encore favorables à l’alternance obligatoire rouge-bleu lors du CSE du 6 octobre dernier (voir notre tract), est donc complètement invalidée. Soyons productifs tout en restant chez nous, et sauvons des vies ! L’Ugict-CGT attend bien entendu comme tout le monde une solution pérenne à cette catastrophe sanitaire : un vaccin ou un traitement qui pourront permettre à l’économie française de fonctionner à nouveau normalement, le plus tôt possible. Nous sommes ainsi très attachés au présentiel qui permet de tisser des liens entre collègues et d’échanger des idées d’une façon que le télétravail ne permet pas de faire aussi facilement. Mais pas à n’importe quel prix, et surtout pas maintenant ! Nous réitérons, comme nous l’avions fait lors du premier confinement, notre revendication d’une prime de sujétion pour ceux d’entre nous qui seront contraints d’être présents sur site jusqu’au 1er décembre 2020. Cette prime, refusée jusqu’à présent par la Direction, nous semble amplement méritée au vu des risques encourus ! Par ailleurs, la maigre pitance mensuelle de 20 euros, accordée à partir de 2021 – quand exactement?… la Direction n’a même pas voulu le préciser – pour défrayer les coûts du télétravail, apparaît de plus en plus dérisoire. Nous maintenons donc notre revendication d’une allocation de 50 euros mensuels, ainsi que d’un moniteur et d’un siège ergonomique livrés au domicile de tout salarié qui en ferait la demande.

0

CONFINEMENT: LE RETOUR!

Nous évoquions, il y a une semaine déjà (voir notre article), notre inquiétude face à une situation sanitaire qui s’aggravait de jour en jour, et nous disions notre incompréhension face à l’obstination inexplicable de la Direction à vouloir imposer la présence physique des salariés à Majunga. L’annonce du Président de la République, hier soir, a confirmé que notre inquiétude quant à la gravité de cette deuxième vague de Covid était bel et bien fondée. Mais la Direction va-t-elle maintenant enfin comprendre le danger qu’elle fait courir aux salariés et à leurs familles ? En effet, si l’on considère, stricto sensu, l’annonce d’Emmanuel Macron, le télétravail n’est pas obligatoire, puisque le Président déclare : « Les travailleurs qui peuvent recourir au télétravail y sont de nouveau fortement incités ». Tout est donc là, dans ce mot, « fortement »… La balle est ainsi désormais dans le camp de la Direction. La position de l’Ugict-CGT, quant à elle, est claire depuis le début : ne doivent venir sur site que les salariés volontaires, tout en continuant l’alternance rouge-bleu pour limiter autant que possible les contacts. Nous avons « la chance » d’exercer une activité tertiaire qui se prête très bien au télétravail. Le premier confinement l’a parfaitement prouvé et les résultats d’AXA IM n’en ont pas du tout souffert. Un grand groupe d’assurance tel qu’AXA peut-il continuer de mettre en péril la santé de ses collaborateurs et de leurs proches ?

0

Covid-19 : la Direction attentiste malgré l’augmentation du nombre de cas à Majunga!

L’Ugict-CGT, dans son dialogue régulier avec la Direction, mais aussi au travers de ses tracts, revendique, depuis plusieurs semaines déjà, de revenir sur la question de la présence VOLONTAIRE à la tour Majunga, en lieu et place de la présence OBLIGATOIRE en alternance rouge-bleu. Jusqu’à présent, la seule réponse offerte par la Direction, lors du CSE du 6 octobre dernier, a été la suivante : “pour l’instant, il n’est pas question de revenir sur ce type d’organisation. Pour le moment, l’organisation rouge-bleu répond aux préconisations du Ministère du Travail. Ce sujet doit être rediscuté dans les prochains jours.” A notre plus grande surprise, les élus des sections syndicales majoritaires ont accepté cet argument sans questionnement et se sont déclarés favorables à l’alternance obligatoire. Deux semaines plus tard, et alors que nous attendons toujours cette « rediscussion dans les prochains jours », 11 nouveaux cas de contamination nous ont été confirmés parmi les salariés tout récemment! Qu’attend donc la Direction pour décréter le volontariat : 100 cas ? 200 cas de contaminations sur site? Nous faisons face à une situation sanitaire qui s’aggrave de jour en jour, avec un télétravail qui a prouvé son efficacité par le passé: qu’est-ce qui pourrait justifier une telle obstination de la part de nos cadres dirigeants ? Nous ne comprenons pas cette attitude. Ou bien cette maladie est véritablement contagieuse et dangereuse (et elle semble l’être, si l’on en croit les médias) et alors il faut donc passer au télétravail volontaire, ou bien elle ne l’est pas, auquel cas on ne nous dit pas toute la vérité. Il y a là une contradiction que nous ne parvenons pas à résoudre. En tout état de cause, si, à titre individuel, vous estimez que votre présence à Majunga est préjudiciable à votre santé, vous pouvez faire part de votre inquiétude à votre supérieur hiérarchique et lui demander l’autorisation de télétravailler tous les jours de la semaine. Votre demande sera particulièrement pertinente et légitime, si par exemple, vous devez prendre des transports en commun particulièrement chargés aux heures de pointe, ou si vous faites partie des personnes à risque, ou bien encore si vous cohabitez avec des proches à risque que vous pourriez contaminer. Dans tous les cas, faites entendre votre voix si vous avez une quelconque crainte. Vous pouvez aussi, en toute confidentialité, contacter l’Ugict-CGT à l’adresse suivante:

ugictcgt.uesaxaim@gmail.com

 

 

1+

COUVRE-FEU: L’Ugict-CGT demande à la Direction de revenir sur la question du présentiel VOLONTAIRE à Majunga

Lors de la réunion du CSE du 6 octobre dernier, les élus et sections syndicales qui contrôlent le CSE ont rendu un avis FAVORABLE à la proposition de la Direction de maintenir l’alternance et la présence obligatoires entre les équipes rouges et bleues à la tour Majunga. Néanmoins, la question n’a pas fait l’unanimité : L’Ugict-CGT ainsi qu’une petite minorité d’élus n’ont pas appuyé cet avis favorable : nous avons en effet estimé que le passage de l’Ile de France en alerte maximale d’une part, et que le durcissement des règles sanitaires dans la région d’autre part, devaient au contraire pousser Axa IM à promouvoir autant que possible le télétravail, et à revenir sur une organisation de présence sur site sur une base exclusive de volontariat. Curieusement, les élus et sections syndicales majoritaires qui avaient demandé à la Direction, au début du déconfinement, de maintenir le télétravail généralisé et la venue sur site sur la base du volontariat, sont désormais ceux qui sont en faveur de la présence alternée obligatoire sur site ! Et ce, alors même que les conditions de travail se dégradent à Majunga, où les salariés sont soumis, d’une façon extrêmement stricte, au port du masque, et où la prise des repas à la cantine est maintenant fortement découragée. Une épée de Damoclès plane sur la tête de chacun, avec des « sanctions disciplinaires » en cas de non-respect des règles, expression d’autant plus inquiétante qu’on ne connaît pas, au juste, la nature exacte de ces sanctions potentielles… Le couvre-feu annoncé par le Président de la République le 14 octobre dernier devrait, à notre avis, rebattre les cartes et, nous l’espérons de tout cœur, ramener la Direction à la raison.Une petite note plaisante, tout de même, pour conclure : la Direction a écouté, en partie, notre revendication de package de matériel pour le télétravail : des casques sans fil Bluetooth haut de gamme seront distribués aux salariés, en lieu et place des casques filaires actuels. Quant à Majunga, les salariés y disposeront chacun très bientôt de deux grands écrans de 24 pouces. Mais nous continuerons bien entendu à revendiquer un siège ergonomique et un écran supplémentaire à expédier au domicile de tout salarié qui en ferait la demande!

1+

Covid-19 & Gestes barrières chez Axa IM : SANCTIONS DISCIPLINAIRES!

La Direction, dans une communication récente intitulée « Covid-19 : Point de situation & recommandations », annonce aux salariés que le non-respect par eux des gestes barrières les “expose à une sanction disciplinaire”, sans d’ailleurs préciser laquelle. Sommes-nous dans une prison? Le Gouvernement avait déclaré le 5 octobre 2020, sans ambigüité aucune, que les entreprises devaient « intensifier le télétravail en zone d’alerte maximale », dont Paris et la Petite Couronne font encore partie aujourd’hui. Si le travail à Majunga ne permet même plus un moment pourtant si élémentaire de convivialité que le repas à plusieurs au réfectoire, et que la Direction a autant peur du risque de contagion, alors pourquoi exiger la présence des salariés en alternance rouge/bleu à Majunga ? En prenant les transports en commun pour venir à La Défense, les salariés ne prennent-ils pas des risques encore plus importants que quand ils mangent à la cantine ? Il y a là un message incohérent. Si la Direction veut minimiser les risques, ce qui est bien entendu souhaitable, il faut alors revenir au présentiel sur la base du volontariat, comme en juin 2020, et non pas imposer une présence à Majunga avec des contraintes de plus en plus difficilement supportables et illogiques. L’Ugict-CGT revendique le volontariat dans le contexte actuel d’alerte maximale Covid et de règles sanitaires durcies. Pour information, lors de la réunion CSE du 6 octobre dernier, nous n’avons PAS été FAVORABLES à la mise à jour par la Direction du dispositif de déconfinement, celui qui régit l’organisation actuelle en équipes rouges et bleues.

 

 

1+

Date limite pour les remboursements de factures par le CSE: Rétropédalage en urgence!

Sous la pression des salariés, les sections syndicales majoritaires contrôlant le CSE font un virage à 180 degrés et repoussent finalement la date limite de soumission des factures et reçus pour remboursement au titre de la subvention Vacances, Sport & Loisirs du 31 octobre au 15 décembre 2020, comme les années précédentes. Merci à tous d’avoir appuyé la position de l’Ugict-CGT contre une décision initiale qui était complètement déraisonnable !

1+

Tickets Resto : Désolé, on ne les prend plus!

Zut! Il semblerait que les tickets / cartes restaurant ne soient plus vraiment très populaires… Nos amis du Figaro publient cet article qui laisse songeur… Une commission 10 fois plus élevée que celle d’une carte bancaire ordinaire: pas vraiment un bon deal pour les professionnels de la restauration! Ou bien faut-il que nous achetions des actions Sodexo ? (Sodexo est le fournisseur des cartes restaurant AXA IM). Si le refus du titre-restaurant se généralisait, que devrait proposer AXA IM en remplacement? Vos suggestions sont les bienvenues : ugictcgt.uesaxaim@gmail.com

 

1+

Un déconfinement “volontaire” chez Axa IM ? Revendications Ugict-CGT pour la sortie de la crise sanitaire

Toute la France prépare la fin du confinement le lundi 11 mai prochain. La pandémie du Covid-19 a montré à quel point les gestes barrière mais aussi les outils de protection corporelle tels que la distanciation et les masques étaient indispensables dans la stratégie de réduction du nombre de personnes contaminées et donc du nombre de décès causés par cette maladie virale. Dans la perspective du déconfinement par laquelle les salariés d’Axa IM pourront enfin regagner la Tour Majunga, l’Ugict-CGT demande à la Direction de préparer en amont le déconfinement en toute transparence : retour progressif programmé, télétravail pour tous, travail en alternance sur site et en télétravail, espacement des postes de travail et cloisons transparentes en plexiglas entre ceux-ci, augmentation des places de parking, tickets restaurant pour tous les salariés dès le 11 mai. En ce qui concerne les aménagements sur site, l’Ugict-CGT rappelle les investissements de bon sens : lingettes désinfectantes, masques de protection anti-virus FFP2, flacons et distributeurs de gel hydro-alcooliques…. Un point a été mis à l’ordre du jour du CSE du 30 avril prochain.

2+

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén