UGICT-CGT UES AXA INVESTMENT MANAGERS

Pour la représentation et la défense de tous les Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Accords Page 1 of 3

NAO Axa IM 2019 : Seule Ugict-CGT ne valide pas l’accord qui fait baisser les augmentations des Cadres et Non Cadres

0

Ça y est — la Négociation Annuelle Obligatoire des salaires, primes et bonus chez Axa IM est terminée. Les syndicats  majoritaires signataires du Groupe Axa ont accepté une baisse nette des augmentations par rapport à celles de l’année dernière. L’accord relatif à la NAO a été signé par les mêmes syndicats qui ont toujours validé la politique de rémunération de la Direction depuis plus de 20 ans. L’Ugict-CGT regrette des mesures salariales en recul par rapport à l’année dernière, l’absence totale de budget spécifique pour supprimer les écarts de rémunérations entre les Hommes et les Femmes, aucune amélioration du temps de travail, l’absence de revalorisation des primes spécifiques pour le travail exceptionnel les jours fériés, les weekends, le soir et les astreintes, et une volonté manifeste des signataires à faire traîner la mise en place obligatoire du “ticket restaurant”.

Lire la suite

Accord CSE Axa IM : Qui ne veut pas d’une “Commission de transfert du patrimoine” du Comité d’Entreprise au futur CSE UES Axa IM ?

0

Attention pour qui vous allez voter ! Depuis les dernières élections professionnelles Axa IM, en 2016, le Comité d’Entreprise de l’UES Axa IM a accumulé encore plus de réserves, soit 3,5 millions d’€ dont 2,5 millions d’euros en liquidité et 1 million d’euros en investissements immobiliers… Preuve que les élus ont préféré accumuler de la trésorerie et des placements, plutôt que de  dépenser l’intégralité des subventions patronales au profit des salariés d’Axa IM. Maintenant, le syndicat  qui gère le CE a dit qu’il est contre la mise en place d’une Commission de transfert et d’expertise du patrimoine du CE actuel vers votre future CSE des sociétés de l’UES Axa IM, et veut dépenser toujours moins pour accumuler encore plus de réserves. Il a ainsi refusé une expertise du patrimoine du CE, bien qu’il y a actuellement 1,5 millions d’€ d’investissements immobiliers, financés illicitement par le budget de fonctionnement. L’Ugict CGT demande un audit des comptes et du patrimoine du CE  sur 3 ans avant les élections du futur CSE. Si refus il y a, que les signataires de l’accord CSE assument  leurs responsabilités !

 

Accord CSE AIM : Qui ne veut pas d’une « Commission Égalité Hommes Femmes » au sein du future CSE UES AXA IM ?

0

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore réduire l’expression collective du futur CSE d’Axa IM : La Direction a clairement dit qu’elle veut supprimer la Commission Égalité Hommes Femmes (HF) du CE, légalement obligatoire sauf en cas d’accord des syndicats majoritaires, et certains syndicats sont d’accord avec la Direction pour supprimer la Commission Egalité HF de votre Comité d’Entreprise. La Direction et les syndicats signataires vont ainsi supprimer la Commission Égalité HF du CE, composée de 5 membres, au titre de leur programme de réduction des coûts. Que les signataires assument leurs responsabilités !

Accord CSE AIM : Qui ne veut pas d’une « Commission Formation Professionnelle » au sein du futur CSE UES AXA IM ?

0

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore vous reprendre un autre avantage : La Direction a clairement dit qu’elle veut supprimer la Commission Formation du CE et certains syndicats ont dit qu’ils sont d’accord avec la Direction pour supprimer la Commission Formation en tant que tel et la fusionner avec l’ancienne commission égalité HF de votre Comité d’Entreprise, qui va également disparaître en tant que telle. La Direction et les syndicats majoritaires vont ainsi supprimer la Commission Formation du CE, composée de 5 membres depuis maintenant plus de 20 ans, et la fusionner avec l’ancienne commission égalité HF, disparue, au titre de leur programme de réduction des coûts.

 Que les signataires assument leurs responsabilités !

 

Accord CSE AIM : Qui ne veut pas d’une « Commission Restaurant » au sein du futur CSE UES AXA IM ?

0

Ils veulent encore vous reprendre un autre avantage : La Direction a clairement dit qu’elle veut supprimer la Commission Restaurant Inter-Entreprises (RIE) du CE et lors de la réunion de négociation sur le nouveau CSE du 10 janvier dernier, le syndicat majoritaire a dit qu’il est d’accord avec la Direction pour supprimer la Commission Restaurant de votre Comité d’Entreprise. La Direction et le syndicat majoritaire vont ainsi supprimer la Commission Restaurant du CE, au titre de leur programme de réduction des coûts, alors que le RIE de Majunga pose des problèmes de capacité depuis plus d’une année !

         Que les signataires assument leurs responsabilités !

Lire la suite

Accord CSE AIM : Qui ne veut pas d’une « Commission Participation-Intéressement » au sein du futur CSE UES AXA IM ?

0

Attention pour qui vous février prochain ! Ils veulent encore diluer le droit de regard et de contrôle du nouveau CSE Axa IM : Avant les Ordonnances Macron, le Comité d’Entreprise de l’UES Axa IM a TOUJOURS eu une Commission Participation-Intéressement sur laquelle les élus pouvaient compter pour formuler l’avis légal sur le calcul de ces rétributions collectives des salariés. Mais à présent, la Direction peut décider avec l’accord des syndicats majoritaires de supprimer les commissions instituées par accord. La Direction a clairement dit qu’elle ne veut plus de Commissions Participation-Intéressement Axa IM, et  certains syndicats disent qu’ils sont d’accord avec la Direction pour ne pas mettre en place une Commission Participation-Intéressement de votre futur CSE des sociétés de l’UES Axa IM. Les signataires vont ainsi supprimer la commission de suivi de la Participation-Intéressement du futur CSE, au titre de leur programme de réduction des coûts. Que vos représentants majoritaires actuels assument leur responsabilité !

Accord CSE : Qui ne veut pas d’une Consultation annuelle du futur CSE UES Axa IM sur les Orientations Stratégiques de l’Entreprise ?

0

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore réduire l’expression collective du futur CSE : Avant les Ordonnances Macron, l’employeur était tenu de consulter chaque année le Comité d’Entreprise sur les orientations stratégiques de l’entreprise. Mais maintenant, la Direction peut décider avec l’accord des syndicats majoritaires de supprimer la consultation annuelle sur les orientations stratégiques de l’entreprise et de la remplacer par une consultation biennale ou triennale. La Direction a clairement dit qu’elle veut consulter seulement 1 fois tous les 3 ans, et le syndicat majoritaire dit qu’il est d’accord pour tous les deux ans. Cet « accord » entre la Direction et les syndicats majoritaires est en dessous de la Loi et handicape l’expression collective de votre futur CSE des sociétés de l’UES Axa IM. La Direction et les syndicats majoritaires vont ainsi supprimer la consultation annuelle sur les orientations stratégiques, au titre de leur programme de réduction des coûts. Et vos représentants vont signer ça !

Lire la suite

L’UGICT-CGT est le seul syndicat à demander le vote physique à bulletin secret pour que l’expression démocratique des électeurs soit assurée

0

Lors des négociations du protocole d’accord pré électoral nous avons été les seuls et un autre syndicat non encore présent dans l’entreprise à demander une journée de vote physique, seul garant de la fiabilité et de la sincérité du scrutin. L’ Ugict-CGT insiste depuis les dernières élections professionnelles de 2016  pour qu’un éventuel “vote  électronique” de quelques jours (pour effectivement remplacer le vote par correspondance et l’envoi du matériel de vote par voie postale) soit systématiquement suivi d’un vote « physique » à bulletin secret, comme le prévoit le Code du travail. Si l’Ugict-CGT n’était pas à la table de négociation, les salariés auraient été privés d’un vote à bulletin secret dans la mesure où les syndicats du Groupe étaient favorables au vote électronique exclusif, qui a  déjà été mis en place dans la quasi-totalité des filiales du Groupe Axa.

Lire la suite

Accord CSE AIM : Qui ne veut pas un Vote à Bulletin Secret pour le futur CSE UES AXA IM ?

0

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore vous reprendre un autre avantage : Aux dernières élections professionnelles Axa IM, Ugict-CGT a obtenu, pour tous les salariés qui le préfèrent, une journée de vote physique à bulletin secret, qui a obtenu l’accord unanime des organisations syndicales participant à la négociation. Un syndicat du Groupe Axa, a « changé d’avis » 2 fois (!) et finalement plaidé comme la Direction pour un vote exclusivement électronique. Mais l’autre syndicat du Groupe, qui en premier lieu avait voulu aussi un vote exclusivement électronique, est revenue sur sa position (?) et a dit qu’il est pour  la mise en place d’un vote physique à bulletin secret le dernier jour des élections pour votre futur CSE des sociétés de l’UES Axa IM. L’Ugict CGT a  demandé un jour de vote physique dès les dernières élections en 2016, et était seule à maintenir sa position face aux syndicats du Groupe qui changent leurs positions comme de chemises !

Lire la suite

Négociation du nouveau Conseil Économique et Social Axa IM : La Direction et la CFDT veulent supprimer la Commission Égalité Professionnelle Hommes-Femmes et la fusionner avec la formation

0

La Direction d’Axa IM n’est pas si “Edge” ou “Financi’Elle” que ça. Lors de la première séance de “négociation” du 26 novembre dernier sur la mise en place d’un nouveau Conseil Economique et Social (CSE) Axa IM (qui remplacera le CE, le CHSCT et les Délégués du Personnel à partir de l’année prochaine), la Direction a fait part de son souhait de supprimer la Commission Egalité Professionnelle entre les Hommes et les Femmes et la fusionner avec la formation. La CFDT a immédiatement déclaré son accord, estimant que cette concentration des commissions va dans le sens de la volonté des Ordonnances Macron de “professionnaliser” les représentants du personnel. En effet, avant les Ordonnances Macron, la Commission “Egalité Professionnelle” du Comité d’Entreprise était obligatoire ; depuis le 1er janvier 2018, il ne l’est plus. L’UGICT-CGT EST LE SEUL SYNDICAT CHEZ AXA IM À REVENDIQUER LE MAINTIEN DE LA COMMISSION ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE HOMMES-FEMMES, ainsi que les autres commissions obligatoires et facultatives existantes au sein de l’UES Axa IM. Nous regrettons que l’égalité professionnelle entre les Hommes et les Femmes au sein d’Axa IM se limite pour la Direction a collectionner des “labels” qui ne servent qu’à masquer les les Femmes sont, en moyenne, payées systématiquement moins que les Hommes depuis des années.

Lire la suite

La Direccte valide le PSE AXA IM 2018 signé par le syndicat majoritaire : 1 salarié sur dix est invité à rompre volontairement son contrat de travail pour motif économique

1+

Peu importe que le CE et le CHSCT aient donné un avis défavorable au projet de licenciement économique d’Axa IM, l’Inspection du Travail (“la Direccte”) ne pouvait faire autrement que de valider l’accord PSE parce qu’un syndicat représentant 66,21% des salariés a donner son feu vert. Maintenant regardez autour de vous : Qui sera le premier sur dix à quitter “volontairement” son emploi chez Axa IM ? Les signataires du projet de licenciement économique nous disent qu’il faut plus d’agilité et de flexibilité, qu’il faut « réduire les couches managériales », nécessitant une compression des effectifs de 10% en méprisant les classifications et les fonctions professionnelles de la Convention Collective. L’ Ugict-CGT vous propose de regarder la question à l’envers : Qui voudrait rester dans son emploi actuel afin de construire ensemble intelligemment l’avenir ? Restez dans l’entreprise et défendre votre classe et fonction CCN avec l’Ugict-CGT.

Lire la suite

Compte rendu du CE du 25 octobre 2018 : Comme au CHSCT, les élus et les syndicats rendent un avis majoritairement DÉFAVORABLE au PSE UES Axa IM 2018

3+

Au Comité d’Entreprise du 25 octobre 2018, la majorité des élus ainsi qu’une majorité des syndicats, dont l’Ugict-CGT, ont rendu un avis défavorable sur le Livre II du PSE UES Axa IM 2018. De plus en plus, l’Ugict-CGT convainc les salariés et exprime ce que pense la grande majorité d’entre eux : L’Ugict-CGT fait partie de la majorité des syndicats défavorables à la signature des accords “de méthode PDV” (juillet 2018), “d’anticipation PDV” (octobre 2018) ainsi que l’accord final  “PDV”, estimant que les catégories professionnelles et critères de sélection des volontaires au départ sont en contradiction avec les dispositions des contrats de travail des salariés faisant référence à la convention collective, aux accords GPEC au niveau d’Axa IM et du Groupe Axa, et à l’observatoire des métiers au niveau de la Branche Assurance. L’Ugict-CGT fait partie de la majorité d’élus et de syndicats rendant un avis défavorable au CHSCT, estimant que le plan social de la Direction est générateur de multiples risques psycho-sociaux non-maîtrisés. A présent, elle fait partie de la majorité des élus et des syndicats rendant un avis défavorable au Comité d’Entreprise, estimant que le plan social de la Direction est injustifié économiquement et financièrement. Curieusement, le syndicat majoritaire signataire de l’accord PDV (voir notre article), ainsi que tous les élus de celui-ci, ont également rendu un avis défavorable, tout comme au CHSCT du 19 octobre dernier (voir notre article). Mais qu’ils ne vous racontent pas histoires……. ils ont signé le PLAN SOCIAL la Direccte pourrait demander à la direction de revoir sa copie si elle le juge  mais ne le retoquera pas puisque la CFDT  l’a signé !

Lire la suite

Déclaration Ugict-CGT sur le PSE UES AXA IM 2018 : Livre 1 : Critères de sélection et conditions de départ volontaire

3+

Le Livre I du Plan Social UES Axa IM 2018 porte sur la compression d’effectifs, les critères de sélection des salariés éligibles au Plan de Départs Volontaires (le “véhicule” choisi pour supprimer les emplois), et les conditions des départs volontaires au titre de ce P.D.V. “Catégories professionnelles et périmètre d’application”, “Propositions de modifications du contrat de travail”“Convention de rupture d’un commun accord du contrat de travail”, “indemnité de licenciement conventionnelle non cumulable avec l’indemnité légale”, “indemnité spécifique de volontariat”, “allocation durant le congé de reclassement”, “budget de formation spécifique”, “indemnité de création/reprise d’entreprise” … : Autant de concepts compliqués et conditionnés dans le détail que les salariés auront du mal à s’y retrouver. Si l’Ugict-CGT a participé activement aux négociations au titre de l’article L.1233-24-1 du Code du travail et  a fait plusieurs propositions dans l’intérêt des salariés, elle estime que le Livre I du Plan Social UES Axa IM 2018 est largement défavorable au salariés, et n’ est pas signataire.

Lire la suite

Avis Ugict-CGT sur le PSE UES Axa IM 2018 : Livre 2 : Justifications économiques et organisation cible post-compression d’effectifs

4+

Le Livre II du Plan Social UES Axa IM 2018 porte sur les justifications économiques et financières du PSE Axa IM et l’organisation cible post-réorganisation et réduction d’effectifs. Conformément à l’article L.2323-1 et suivants du Code du travail et notamment l’article L.2323-31 du même code, la Direction d’Axa IM a consulté le Comité d’Entreprise sur le Livre II de son plan social le 25 octobre 2018 : L’Ugict-CGT a rendu un avis DÉFAVORABLE : La situation économique et financière de l’entreprise ne justifie en rien la suppression des effectifs, et l’effort exigé aux salariés par le plan social de la Direction nuit aux emplois, aux salaires, aux perspectives de carrière, à la participation et à l’intéressement des salariés, ainsi qu’à la qualité de vie au travail au sein d’AXA IM.

Lire la suite

L’annonce du PDV au rabais : La CFDT Axa IM cède sur l’intégralité de ses “revendications fermes”

6+

Du 18 juin au 18 octobre 2018 : Il a fallu très exactement 3 mois (en excluant la pause estivale) pour parvenir à un “accord” entre la Direction et le seul syndicat signataire majoritaire pour supprimer 163 postes chez Axa IM. La Direction s’est ensuite empressée le 18 octobre dernier d’annoncer aux salariés que “La CFDT a fait part de son intention de signer l’accord proposé relatif au PDV”. Et pour cause : fin septembre, le syndicat majoritaire avait annoncé par tract que “les propositions de la Direction ne sont pas satisfaisantes” et que “la CFDT reste ferme sur ses revendications”. Trois semaines plus tard, la CFDT a cédé sur tous les fronts, validant un PDV au rabais dont elle est seule co-signataire et co-responsable avec la Direction d’Axa IM. Comme la plupart des salariés, les syndicats minoritaires non-signataires, dont l’Ugict-CGT, ont été surpris par cette annonce : la négociation n’était pas terminée, beaucoup d’éléments restent en souffrance, le texte de l’accord lui-même est truffé d’erreurs et d’incohérences, dont les termes ne reflètent pas ce qui a été négocié et demeure très en dessous des “revendications fermes” du syndicat signataire majoritaire. Nous n’avions même pas eu le temps de relire l’accord que le syndicat majoritaire l’a signé les yeux fermés ! Ils appellent cela  sécuriser les salariés !

Lire la suite

Compte rendu du CHSCT du 19 octobre 2018 : 5 sur 6 élus et 2 sur 3 syndicats rendent un avis défavorable sur le PSE UES Axa IM 2018

6+

La Direction est sortie bouche-bée de la réunion du CHSCT du 19 octobre dernier ayant pour objet de recueillir l’avis de l’instance sur le Plan de Départs Volontaires UES Axa IM 2018 : 5 élus sur 6, dont la seule élue Ugict-CGT, ont rendu un avis DEFAVORABLE. Puis elle a procédé à recueillir les avis respectifs des représentants des organisations syndicales représentatives : 2 sur 3, dont le Syndicat Ugict-CGT, ont aussi rendu un avis DEFAVORABLE. C’était un choc pour la Direction, dans la mesure où elle avait déjà annoncé la veille à tous les salariés que : “La CFDT a fait part de son intention de signer l’accord proposé relatif au PDV”, ce qui rend le syndicat majoritaire co-responsable du dispositif. Un seul élu et une seule organisation syndicale n’a pas donné d’avis pour défaut d’informations. Comment peut-on signer un accord et donner un avis défavorable au CHSCT !?

Lire la suite

Accord d’ « anticipation » PDV Axa IM 2018 : La CFDT déclenche une course à la porte

3+

Avec sa signature de l’accord dit d’ «anticipation » du plan de départs volontaires, le syndicat majoritaire a-t-il voulu simplement donner un coup de pouce aux suppressions d’emplois chez Axa IM, ou y a-t-il une raison plus profonde pour valider la possibilité pour les salariés de déposer dès le 1er octobre dernier une candidature au départ « volontaire », avant même que les négociations ne soient terminées, que la Direccte ne donne sa validation, et que les conditions de départ des volontaires ne soient connues ? Les motifs du syndicat majoritaire deviennent moins obscurs si l’Ugict-CGT informe les salariés du petit secret bien caché dans le dernier tract intitulé «1er succès de la CFDT : Nous avons obtenu l’accord d’anticipation sur notre seule proposition » : Dans l’état actuel des négociations, le PDV Axa IM 2018 sera basé sur le principe du «premier venu, premier servi ». En proposant ET validant l’accord dit «d’anticipation », la CFDT cherche à instaurer et à accélérer une compétition entre les salariés pour supprimer leurs emplois, dans la mesure où la possibilité de quitter l’entreprise avec un chèque ne serait ouverte qu’à environ la moitié des salariés ; et même parmi les salariés dont le poste est « ouvert au départ volontaire», le facteur déterminant pour décider qui peut partir avec un chèque sera celui qui lève le doigt avant les autres et si la commission de validation l’accepte !

Lire la suite

L’accord dit “d’anticipation” PDV AXA IM 2018 : Les signataires lèvent la hâche pour couper les emplois

3+

Le plan de suppression des emplois chez Axa IM commence avant l’heure. Le syndicat majoritaire vient de signer avec la Direction un accord dit “d’anticipation” du PDV UES AXA IM 2018. Ce dispositif permet aux salariés de demander à la Direction (qui est libre d’accéder ou de refuser) de suspendre leur contrat de travail tout de suite pour quitter l’entreprise s’ils ont déjà reçu une promesse d’embauche ailleurs ; ils peuvent ensuite déposer une candidature pour bénéficier des dispositions du Plan de Suppression d’Emplois (qui peut être acceptée ou refusée) et à la condition qu’ils soient éligible au plan et une fois que ce plan est signé par le syndicat majoritaire et validé par le Direccte. L’Ugict-CGT recommande aux salariés qui souhaitent prendre ce risque de réfléchir à deux fois …. et de venir nous consulter avant toute démarche qui pourrait les mener vers pôle emploi….

Lire la suite

Spark Axa IM 2018 : La Direction pense qu’un plan de suppression de postes avec départs volontaires au sein de l’UES AXA IM fera etincelles

2+

Le 18 juin dernier la Direction a annoncé aux représentants syndicaux sa décision de mettre en place un Plan de Sauvegarde d’Emploi (P.S.E.) intégrant un Plan de Départs Volontaires (P.D.V.) dans le cadre de son projet SPARK et ceci afin de réduire ses effectifs et sa masse salariale. L’annonce a été immédiatement relayée par les médias du monde entier. Avec ce projet PSE-PDV UES AXA IM 2018, la Direction semble vouloir éviter les formalités du licenciement, les éventuels contentieux, la convention collective, les problématiques de reclassement inter-entreprise et intra-groupe, en proposant un Plan de Départs Volontaires, supprimant plus de 200 salariés et près de 10% de son effectif, le premier chapitre d’un Plan de Sauvegarde d’Empois (PSE) imposé par le Groupe pour faire accroître le résultat opérationnel de 11% d’ici 2020. L’Ugict-CGT attire l’attention sur l’ambiguïté du PDV n’ayant pas suffisamment de garanties de qualifié “autonome” et “exclusif”

Lire la suite

Accord de « méthode » PSE Axa IM 2018 : Le syndicat majoritaire insiste sur la présence de son avocat lors des négociations sur le Plan de Départ Volontaire

0

Si les salariés avaient encore besoin de preuve que le syndicat qu’ils ont élu majoritairement ne sait pas négocier, voici l’aveu ultime : Lors des négociations sur l’ “accord de méthode”, le syndicat majoritaire a demandé de laisser entrer son avocat lors des négociations sur les Livres 1 et 2 du Plan de Suppression d’Emplois (PSE) dit « Volontaire » (PDV), en prétextant que la Direction pouvait faire la même chose. Mais ce n’est pas tout. Le syndicat majoritaire, qui a été seul à signer le texte juste avant de partir aux congés estivaux, a également entériné son accord sur le principe suivant : si  les instances de représentation du personnel ne rendent pas leurs avis sur le PSE les 19 et 25 octobre 2018 au plus tard, celles-ci seront « réputées avoir été consultées », ainsi garantissant l’aval du CE et du CHSCT en amont des négociations proprement dites. L’Ugict-CGT n’a pas signé ce texte, dont certaines dispositions visent expressément notre Syndicat.

Lire la suite

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén