Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Accords Page 1 of 7

La Direction d’Axa IM parle des “collègues de couleur” : Le nouvel accord sur l’égalité professionnelle a été expurgé de toute référence à la diversité

Au même moment que la Direction d’Axa IM lance une “discussion” sur les “problématiques rencontrées notamment par nos “collègues de couleur””, elle a fait signer un nouvel accord sur l’égalité professionnelle expurgé de toute référence à la diversité au sein de notre entreprise. L’accord à durée indéterminée “sur les droits sociaux fondamentaux relatifs à la Diversité et à l’égalité professionnelle au sein d’Axa IM” a été signé dès le 8 février 2007, avec comme stipulation la renégociation d’un “plan d’action” à durée déterminée tous les trois ans. La Direction a entamé les dernières négociations courant 2019 d’un avenant “sur les droits sociaux fondamentaux relatifs à la diversité et à l’égalité professionnelle au sein de l’UES Axa Investment Managers“. Les négociations ont traîné, et le texte final n’a pas recueilli la signature de l’Ugict-CGT parce que toute référence à la diversité a été retirée du projet : l’avenant est devenu uniquement “sur les droits sociaux fondamentaux relatifs à l’égalité professionnelle au sein de l’UES Axa Investment Managers“. Nous nous posons la question à savoir : qui a décidé de retirer le sujet de la diversité de l’avenant à l’accord initial ? La volonté d’occulter la diversité est si grossière que les signataires prétendent renommer l’accord d’origine 2007 en ignorant le mot “diversité” qui y figure depuis le début. Maintenant la Direction veut-elle s’acheter une bonne conscience en lançant une “discussion” sur “nos collègues de couleur”, phrase d’ailleurs d’une maladresse stupéfiante, alors qu’elle a choisi de ne pas en discuter lors des négociations collectives ?

0

Inégalité des rémunérations Hommes-Femmes au sein d’Axa IM : Le PSE 2018 a fait creuser l’écart

La Direction a convoqué les syndicats représentatifs le 6 mars dernier, deux jours avant la journée internationale des droits des Femmes, pour annoncer que l’Index de l’égalité professionnelle entre les Hommes et les Femmes chez Axa IM a reculé de deux points en 2019 par rapport à l’année précédente. En cause : le Plan de Départs Volontaires signé par le syndicat majoritaire fin 2018. La Direction nous a expliqué que plusieurs  salariées Femmes ayant des rémunérations supérieures aux salariés Hommes pour une classe et un âge équivalent, ont opté pour le PDV. L’impact sur l’inégalité des rémunérations a été principalement concentré sur les salariées qualifiées, Classe 7, expliqué selon la Direction, par la sous-représentation des Femmes au sein des métiers de l’investissement. Du coup, les syndicats signataires infaillibles des accords égalité HF Axa IM ont demandé le retrait de l’index de l’accord. Pour rappel, l’Ugict-CGT n’a jamais signé l’accord égalité HF Axa IM parce que les signataires refusent systématiquement de consacrer un budget spécifique à la réduction des écarts de rémunérations entre les Hommes et les Femmes.

0

Primes pour le travail exceptionnel le weekend et le soir chez Axa IM : Pourquoi les montants n’ont pas été revalorisés depuis 10 ans ?

L’indemnisation du travail exceptionnel le soir et le weekend fait l’objet de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) sur les salaires effectifs et le temps de travail. A l’origine, les montants des primes pour le travail exceptionnel au sein de l’UES Axa IM ont été fixés dans un accord de 2004, et ces montants ont été revalorisés une seule fois en 2010. En 2017, l’Ugict-CGT a été seule à revendiquer au titre de la NAO une revalorisation des primes pour le travail exceptionnel (voir notre tract). En réponse, les syndicats majoritaires signataires de la NAO 2017/18 ont convenus avec la Direction de reporter toute négociation à ce sujet ; l’année suivante, les mêmes syndicats majoritaires signataires de la NAO 2018/19 ont convenus de reporter à nouveau la négociation demandée uniquement par l’Ugict-CGT ; en tout dernièrement à l’issue de la NAO 2019/20, les mêmes syndicats majoritaires signataires, toujours d’accord avec la Direction, ont donné, encore une fois, leur accord aveugle pour sauter la négociation annuelle normalement OBLIGATOIRE à ce sujet. Pourquoi la Direction négocierait-elle si 87% des représentants des salariés sont TOUJOURS d’accord pour « voir cela plus tard » ?

0

Accord télétravail UES Axa IM : Les syndicats majoritaires signent un dispositif nettement inférieur à celui qu’ils ont validé pour Axa France

La Direction vient de notifier la signature par les syndicats majoritaires CFDT-CFE-CGC d’un nouvel accord sur le télétravail chez Axa IM. Dans un sens, sur un seul point, le nouveau dispositif représente une évolution par rapport à l’existant au sein de notre entreprise : Désormais,lessalariés âgés de plus de 50 ans* pourront bénéficier de 2 jours de télétravail par semaine (mais, curieusement, pas de formule de 8 jours flottant par mois !) ; auparavant cette faculté était réservée aux salariés de 55 ans et plus. L’Ugict-CGT n’a néanmoins pas validé l’accord Axa IM dans la mesure où il est nettement inférieur à l’accord Axa France, signé par les mêmes syndicats majoritaires, sur deux points clés : (1) Chez Axa France, tout le monde peut bénéficier soit de deux jours de télétravail par semaine, soit de 8 jours flottants par mois, et pas moins que 84% des salariés en télétravail ont opté pour ces formules. (2) Chez Axa France, les salariés bénéficient d’une prise en charge par l’entreprise de 50% de l’abonnement mensuel internet du salarié, dans la limite de 25€ par mois. Rien chez Axa IM !

0

La CFDT et la CFE-CGC signent pour l’austérité chez Axa : Les signataires de l’accord salarial Groupe Axa acceptent 0,8%

Les négociations étaient longues et dures, mais l’accord salarial au niveau de la Représentation Syndicale du Groupe AXA (RSG AXA) a enfin été signé par les syndicats majoritaires CFDT-CFE-CGC. Une vraie tragédie selon Ugict-CGT, qui dénonce le taux d’augmentation générale indécent de 0,8% pour les Non Cadres classes 1 à 4, le plus bas taux d’AG de l’historie récente chez Axa. Nous avons compris (la CGT n’étant pas à la table de négociation au niveau Groupe) que la première proposition de la Direction était 0,7%. Peut-on réellement crier “victoire” pour la négociation collective qui a donné ce 0,1% de plus ? Quant aux augmentations individuelles, les managers vont devoir allouer des maigres enveloppes correspondant à seulement 0,8% de la masse salariale concernée (MSC) pour les Non Cadres, et 1,6% de la MSC pour les Cadres, également parmi les plus bas depuis au moins 10 ans, pourtant validés par les syndicats majoritaires.

0

La Direction d’Axa IM ne respecte pas ses engagments au titre de la GPEC : L’Ugict-CGT demande l’ouverture de nouvelles négociations

La Commission de suivi annuelle GPEC UES Axa IM (« Observatoire des métiers ») ne s’est pas tenue depuis le 8 juin 2017. Par courriel du 8 novembre 2018, suite à nos multiples relances, la Direction s’est engagée à « décaler la tenue de cet observatoire à l’issue de la négociation annuelle obligatoire actuellement en cours », sans que ce soit suivi d’effet depuis lors. Par courriel du 12 novembre 2019, soit un an plus tard, la Direction a fixé la date pour la tenue de l’observatoire des métiers au titre de l’année 2019, soit le 20 décembre 2019 à 10h, et a demandé aux organisations syndicales d’indiquer leur représentants pour cet observatoire. Par la suite, la Direction a annulé cette réunion, sans en avertir les délégués syndicaux. L’accord GPEC arrivant à l’expiration en octobre 2019, l’Ugict-CGT a demandé l’ouverture des négociations sur les thèmes soumis à la négociation périodique obligatoire.

0

Renégociation Accord Télétravail UES Axa IM : L’Ugict-CGT demande à ce que le Flexwork fasse partie de la renégociation de l’accord

L’accord sur le télétravail au sein d’Axa IM a expiré en octobre 2019. La Direction a tardé à ouvrir les négociations pour renouveler cet accord, ayant annulé la première réunion à ce sujet, prévue par le calendrier prévisionnel NAO le 22 novembre 2019 et n’engageant effectivement les négociations qu’à compter du 13 janvier 2020. Notre Syndicat revendique que le sujet du « Flexwork » soit intégrer dans les négociations sur le télétravail, compte tenu que ces deux sujets sont intimement liés. Nous rappelons que la Direction a déjà mis en place par décision unilatérale le Flexwork au sein de plusieurs équipes chez Axa IM, et qu’elle met en place également de manière unilatérale des « Groupes d’expression » composés des « Ambassadeurs Flex » et animés par un prestataire extérieur, en outre-passant la négociation collective sur les conditions de travail au sein de l’entreprise au titre de la NAO.

0

NAO UES Axa IM 2019/2020 : Qu’ont réellement « négocié » les signataires des accords salariaux des années précédentes ?

Les signataires habituels des accords salariaux UES Axa IM acceptent les augmentations, primes et bonus tellement bas que la direction dépasse chaque année les budgets « négociés ». Voilà ce que démontre le suivi Ugict-CGT des accords salariaux UES Axa IM signés depuis 4 ans. L’Ugict-CGT n’a signé aucun des accords parce qu’ils entérinent le principe d’une individualisation quasi-totale des salaires, primes et bonus chez Axa IM. L’Ugict-CGT est le SEUL syndicat chez Axa IM qui n’a pas signé ces accords, notamment parce que l’Ugict-CGT est le SEUL syndicat dont le pouvoir de décision n’émane pas des syndicats du Groupe.

0

Tickets Restaurants pour les salariés d’Axa IM ? Le jeu des dupes qui ne dupe pas les salariés

Par tract distribué aux salariés d’Axa IM dès la rentrée le 6 janvier 2020, une certaine organisation syndicale a annoncé en grande pompe qu’une de “ses” revendications a été “enfin entendue par la Direction” : “Celle-ci prévoit de permettre aux salariés qui le souhaitent d’opter pour les Tickets Restaurant, dans un système flexible”. Elle a ensuite fait état de la décision unilatérale de la Direction d’Axa IM, annoncé au CSE du 20 décembre dernier en outre-passant la négociation collective, d’octroyer aux salariés qui le souhaitent un nombre de Tickets Restaurant correspondant au nombre de jours du mois précédent au cours desquels le salarié n’est pas allé à la cantine, d’une valeur d’ “environ” 9€ dont 3€ déduits du bulletin du salaire et 6€ contribués par la Direction. Elle a annoncé, enfin, que ce projet “a obtenu un avis favorable de la part de vos élus CFDT”. L’Ugict-CGT dénonce ce jeu des dupes qui ne pourrait résulter que d’une concertation entre la Direction et cette organisation syndicale afin de saboter la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) qui est manifestement déloyale.

0

L’Ugict-CGT signe l’accord Transition-Activité-Retraite chez Axa IM : Les salariés seniors peuvent désormais aménager leur temps de travail sans perte proportionnelle du salaire, grâce à la signature de l’Ugict-CGT

Ceux qui veulent vous faire croire que l’Ugict-CGT est le syndicat de blocage systématique, “toujours contre tout”, ont encore tort : C’est grâce à la signature récente par notre Syndicat de l’accord sur la Transition entre l’Activité et la Retraite (TAR) que les salariés seniors chez Axa IM peuvent désormais aménager leur temps de travail, sans perte proportionnelle de la rémunération, dans la perspective du départ à la retraite. Compte tenu des résultats des dernières élections professionnelles, aucun des trois syndicats chez Axa IM ne peuvent valider un accord collectif tout seul : il en faut au moins l’approbation de deux. Face à l’opposition d’un syndicat à l’accord TAR Axa IM, il est donc revenu au Syndicat Ugict-CGT de décider si les salariés seniors Axa IM auront le droit de bénéficier du dispositif TAR du Groupe Axa, auquel ils ont été exclus jusqu’ici. Après consultation de nos adhérents et sympathisants, qui sont les réels décideurs au sein d’un Syndicat comme le notre, l’Ugict-CGT a signé le TAR parce que l’accélération de la dégradation des conditions de travail chez Axa IM frappe en premier les salariés les plus âgés.

0

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén