Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Covid-19 Page 1 of 2

Re-confinement Axa IM de novembre 2020 : La Direction maintient son refus de matériel pour les télétravailleurs, avec l’avis FAVORABLE des élus et sections syndicales majoritaires

Lors du CSE extraordinaire du 4 novembre 2020, la Direction a présenté son protocole sanitaire mis à jour suite aux déclarations du Président de la République le 28 octobre dernier. Comme demandé par l’Ugict Axa IM depuis trois semaines (cliquez ici pour lire notre tract du 13 octobre), l’alternance entre les équipes rouges et bleues est suspendue jusqu’au 2 décembre prochain au moins, et le télétravail redevient obligatoire pour tous les salariés, sauf pour ceux dont la présence sur site est nécessaire : Services Généraux, Service Médical et TSF. Plusieurs élus ont émis des réserves sur le nombre important de dérogations qui ont déjà été données ; la Direction n’était pas en mesure de confirmer le nombre exact de salariés sur site tous les jours depuis l’annonce le jeudi 29 octobre, mais elle s’est engagée à communiquer les statistiques régulièrement, comme lors du premier confinement en mars. L’Ugict Axa IM ne s’est pas associé à l’avis FAVORABLE de la majorité des élus et sections syndicales, regrettant le refus constant de notre demande de matériel adapté pour les télétravailleurs (écran, clavier, souris, docking station et chaise ergonomique), ainsi que d’une prime de sujétion (basée sur le prorata de la prime d’astreinte hebdomadaire de 315€ indiquée dans l’accord sur le travail exceptionnel) pour les salariés dont la présence sur site est obligatoire.

1+

Miracle, la Direction entend les voix de la Raison : Télétravail généralisé, 5 jours sur 5 !

La Direction prend tardivement une sage décision, il est vrai fortement encouragée en ce sens par les annonces du Gouvernement : peu importe ! Car dans ce cas-ci, seul compte le résultat, même si l’on peut légitimement s’interroger sur les vraies raisons de cette prise de conscience si tardive… Les salariés, à quelques exceptions près, lesquelles restent d’ailleurs encore à préciser, vont désormais travailler à distance tous les jours de la semaine. Finis les risques inutiles pris dans les transports en commun, finie la peur de ce collègue qui toussote ou qui éternue, finies ces rumeurs de tel ou tel qui aurait été contaminé à tel ou tel étage. Le télétravail fonctionne bien pour Axa IM, et la position des élus des sections syndicales majoritaires, encore favorables à l’alternance obligatoire rouge-bleu lors du CSE du 6 octobre dernier (voir notre tract), est donc complètement invalidée.

0

Covid-19 : la Direction attentiste malgré l’augmentation du nombre de cas à Majunga !

L’Ugict Axa IM, dans son dialogue régulier avec la Direction, mais aussi au travers de ses tracts, revendique, depuis plusieurs semaines déjà, de revenir sur la question de la présence VOLONTAIRE à la tour Majunga, en lieu et place de la présence obligatoire en alternance rouge-bleu. Jusqu’à présent, la seule réponse offerte par la Direction, lors du CSE du 6 octobre dernier, a été la suivante : “pour l’instant, il n’est pas question de revenir sur ce type d’organisation. Pour le moment, l’organisation rouge-bleu répond aux préconisations du Ministère du Travail. Ce sujet doit être rediscuté dans les prochains jours.” A notre plus grande surprise, les élus des sections syndicales majoritaires ont accepté cet argument sans questionnement et se sont déclarés FAVORABLES à l’alternance obligatoire. Deux semaines plus tard, et alors que nous attendons toujours cette « rediscussion dans les prochains jours », 11 nouveaux cas de contamination nous ont été confirmés parmi les salariés tout récemment ! Qu’attend donc la Direction pour décréter le volontariat : 100 cas ? 200 cas de contaminations sur site ?

1+

COUVRE-FEU : L’Ugict Axa IM demande à la Direction de revenir sur la question du présentiel VOLONTAIRE à Majunga

Lors de la réunion du CSE du 6 octobre dernier, les élus et sections syndicales qui contrôlent le CSE ont rendu un avis FAVORABLE à la proposition de la Direction de maintenir l’alternance et la présence obligatoires entre les équipes rouges et bleues à la tour Majunga. Néanmoins, la question n’a pas fait l’unanimité : L’Ugict Axa IM ainsi qu’une petite minorité d’élus n’ont pas appuyé cet avis FAVORABLE : nous avons en effet estimé que le passage de l’Ile de France en alerte maximale d’une part, et que le durcissement des règles sanitaires dans la région d’autre part, devaient au contraire pousser Axa IM à promouvoir autant que possible le télétravail, et à revenir sur une organisation de présence sur site sur une base exclusive de volontariat.

1+

Covid-19 & Gestes barrières chez Axa IM : SANCTIONS DISCIPLINAIRES !

La Direction, dans une communication récente intitulée « Covid-19 : Point de situation & recommandations », annonce aux salariés que le non-respect par eux des gestes barrières les “expose à une sanction disciplinaire”, sans d’ailleurs préciser laquelle. Sommes-nous dans une prison ? Le Gouvernement avait déclaré le 5 octobre 2020, sans ambigüité aucune, que les entreprises devaient « intensifier le télétravail en zone d’alerte maximale », dont Paris et la Petite Couronne font encore partie aujourd’hui. Si le travail à Majunga ne permet même plus un moment pourtant si élémentaire de convivialité que le repas à plusieurs au réfectoire, et que la Direction a autant peur du risque de contagion, alors pourquoi exiger la présence des salariés en alternance rouge/bleu à Majunga ?

2+

Alternance Rouge/Bleue chez Axa IM : La Direction proposera au CSSCT et au CSE de prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Lors du traitement des points divers au CSE ordinaire du 24 septembre 2020, la Direction a informé les élus que, compte tenu des annonces gouvernementales récentes, elle proposerait, au CSSCT puis au CSE, une mise à jour du Document de concertation du déconfinement: ainsi, le dispositif d’alternance entre les équipes Rouges et Bleues serait prolongé jusqu’à la fin de l’année 2020. Une communication officielle sera envoyée aux salariés une fois que les instances de représentation du personnel auront été consultées. A suivre…

1+

Politique sociale Axa IM 2020 : L’Ugict-CGT appuie l’avis unanimement DEFAVORABLE du CSE

Au CSE du 24 septembre 2020, les représentants du personnel ont rendu leur avis sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020. Pour motiver son avis, l’Ugict-CGT est revenue sur l’échec des négociations sur le plan d’actions 2020-2023 au titre de l’égalité professionnelle entre les Hommes et les Femmes chez Axa IM ; l’échec des négociations sur la “Prime Macron” et le refus de prendre en compte les conditions de travail des salariés assurant une permanence lors du confinement COVID-19 ; l’expiration de l’accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et le manque de négociations loyales ou de suivi réel à ce sujet ; le non-respect par la Direction d’Axa IM de l’article 77 de la Convention collective relatif à l’entretien annuel d’évaluation et les règles floues et subjectives d’évaluation professionnelle ; l’absence de tenue régulière des entretiens professionnels et des entretiens de carrière ; les réorganisations incessantes et les revirements de stratégie peu compris, contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; les modifications unilatérales des conditions de travail, sans contrepartie significative, encore une fois contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; le non-respect par la Direction de l’article 79 de la Convention collective relatif au licenciement pour insuffisance professionnelle ; et le refus systématique de dialogue sociale en cas de traitement des revendications individuelles des salariés. L’Ugict-CGT ainsi que l’unanimité des élus se prononçant sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020 ont rendu un avis DEFAVORABLE.

1+

COVID-19, prudence et transparence chez Axa IM : Encore un autre cas suspect de Coronavirus!

La bonne nouvelle est que — après s’être abstenue fin juillet d’annoncer des cas suspects de COVID-19 qui se sont par la suite révélés confirmés (voir notre tract) –, la Direction d’Axa IM a repris la pratique légalement obligatoire d’informer les représentants du personnel de l’existence de cas suspects au sein de l’entreprise ainsi que des mesures prises par elle pour répondre aux risques pesant sur la santé des salariés. La mauvaise nouvelle est qu’elle vient encore d’annoncer un autre cas suspect de COVID-19, au 8ème étage de la tour Majunga, s’ajoutant aux trois cas suspects déclarés la veille! Si la Direction s’est ainsi remise en conformité avec ses obligations légales d’informer les représentants du personnel de tout risque grave et imminent au sein de l’entreprise, elle a expressément refusé de réappliquer la procédure qu’elle avait pourtant appliquée début juillet, quand la Direction Générale avait envoyé un courriel à tous les salariés, les informant des cas suspects et des étages concernés, et procédant immédiatement à l’évacuation de ces étages et à leur désinfection (voir notre tract).

0

Le COVID au retour chez Axa IM ? Encore trois cas suspects ont été déclarés le 17 août 2020

La Direction vient d’annoncer aux représentants du personnel que trois cas suspects de Covid-19 ont encore été déclarés le 17 août 2020. Cela fait uniquement une semaine après que deux cas avérés de Covid-19 ont été annoncés aux élus, sans annonce générale aux salariés (voir notre tract). L’Ugict-CGT a demandé un point à l’ordre du jour du prochain CSE du 27 août 2020 sur les procédures à appliquer en cas de déclaration des cas suspects ou avérés de COVID-19 au sein de l’UES Axa IM. Nous attendons toujours une réponse motivée pourquoi parfois la Direction annonce l’existence des cas suspects ou avérés aux salariés, et parfois pas ; pourquoi elle procède à l’évacuation et à la désinfection des étages concernés, et parfois pas ; et quelles mesures permettent à l’heure actuelle de tracer effectivement la circulation des salariés infectés au sein des locaux d’Axa IM et de prendre des mesures nécessaires après leurs contacts avec des salariés des autres étages (et espaces communs comme la cantine).

0

Nouveaux cas confirmés de COVID-19 dans les locaux d’Axa IM : La Direction ne respecte pas la règle d’alternance entre les équipes rouges et bleues et force certains salariés à venir tous les jours en juillet et en août

La Direction vient d’annoncer deux nouveaux cas avérés de COVID-19 parmi les salariés d’Axa IM, un au 8ème étage de la tour Majunga, l’autre au 12ème étage. Elle semble avoir rechigné à en informer les représentants du personnel, probablement dans l’espoir que les tests seraient négatifs. En vain. Déjà, comme relayé par l’Ugict-CGT le 3 juillet dernier (voir notre tract), la Direction avait annoncé la présence d’un cas suspect au 19ème étage, et avait procédé à l’évacuation et à la désinfection de tout l’étage. L’Ugict-CGT, ainsi qu’un autre élu, avaient aussitôt demandé pourquoi on ne ferait pas rentrer tous les salariés chez eux en attendant les résultats du test, dans la mesure où le salarié aurait pu circuler ailleurs qu’à son propre étage. La Direction avait alors sommairement répondu : “La décision retenue par la direction n’a pas été celle-ci”, sans aucune autre explication. L’Ugict-CGT rappelle que la Direction est tenue de répondre de façon motivée aux questions des membres du CSE, faute de quoi elle s’expose au délit d’entrave. Peu après, un deuxième cas suspect avait été signalé, mais, heureusement, ces deux cas suspects de début juin s’étaient révélés négatifs. Aujourd’hui, un mois plus tard, la Direction s’est abstenue de prévenir les salariés des deux nouveaux cas suspects, et n’a annoncé le résultat positif des tests réalisés que 8 jours après le signalement des symptômes par les deux salariés concernés. De plus, elle n’a communiqué les résultats des tests qu’aux représentants du CSE, et non pas à l’ensemble des salariés. Ces 2 derniers cas s’ajoutent aux 3 cas avérés qui avaient été relevés avant le déconfinement. Par ailleurs, plusieurs salariés nous ont signalé que la Direction avait obligé certains d’entre eux à venir sur site tous les jours ouvrés des mois de juillet et août, en totale contradiction avec la règle d’alternance entre les équipes “Rouges” et “Bleues”. La Direction nous a confirmé ces exceptions pour certains, sans information préalable ni des représentants du personnel, ni des salariés concernés.

0

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén