Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Covid-19 Page 1 of 2

COVID-19, prudence et transparence chez Axa IM : Encore un autre cas suspect de Coronavirus provoque des questions sur le “premier cercle”

La bonne nouvelle est que — après s’être abstenue fin juillet d’annoncer des cas suspects de COVID-19 qui se sont par la suite relevés confirmés (voir notre tract)— la Direction d’Axa IM a repris la pratique légalement obligatoire d’informer les représentants du personnel de l’existence des cas suspects au sein de l’entreprise et les mesures qui sont prises pour répondre aux risques sur la santé et la sécurité des salariés. La mauvaise nouvelle est qu’elle vient d’annoncer encore un autre cas suspect de COVID-19, s’ajoutant aux trois cas suspects déclarés la veille. Cette-fois ci, l’étage concerné est le même sur lequel l’un des cas avérés était présent pour la dernière fois le 27 juillet dernier. Si la Direction s’est ainsi remise en conformité avec ses obligations légales d’informer des représentants du personnel de tout risque grave et imminent au sein de l’entreprise, elle a expressément refusé de répliquer sa procédure appliqué début juillet, quand la Direction Générale a envoyé un mail à tous les salariés les informant des cas suspects et les étages concernés, procédant immédiatement à l’évacuation de ces étages et leur désinfection spécifique (voir notre tract). Désormais, pour la Direction, pas besoin de faire une communication générale : “nous ne prévoyons pas de communication globale à destination de tous les salariés de l’entreprise … dans la mesure où aucune action spécifique n’est attendue de façon générale”, elle avait déclaré le 7 août dernier. Par ailleurs, alors que la Direction n’a pas procédé à une désinfection spécifique pour les étages concernés par les cas déclarés le 29 juillet qui se sont par la suite relevés confirmés (en déclarant “Les salariés ayant été présents sur site pour la dernière fois le 29 juillet, les bureaux ont d’ores et déjà fait l’objet de plusieurs désinfections), maintenant elle a confirmé qu’elle procède systématiquement à une désinfection spécifique des étages concernés par les nouveaux cas suspects (mais pas d’évacuation). L’Ugict-CGT demande des clarifications sur les procédures appliquées par la Direction en cas de cas suspects ou avérés, et une transparence totale vis-à-vis des salariés dont la santé et la sécurité sont directement concernées.

0

Le COVID au retour chez Axa IM ? Encore trois cas suspects ont été déclarés le 17 août 2020

La Direction vient d’annoncer aux représentants du personnel que trois cas suspects de Covid-19 ont encore été déclarés le 17 août 2020. Cela fait uniquement une semaine après que deux cas avérés de Covid-19 ont été annoncés aux élus, sans annonce générale aux salariés (voir notre tract). L’Ugict-CGT a demandé un point à l’ordre du jour du prochain CSE du 27 août 2020 sur les procédures à appliquer en cas de déclaration des cas suspects ou avérés de COVID-19 au sein de l’UES Axa IM. Nous attendons toujours une réponse motivée pourquoi parfois la Direction annonce l’existence des cas suspects ou avérés aux salariés, et parfois pas ; pourquoi elle procède à l’évacuation et à la désinfection des étages concernés, et parfois pas ; et quelles mesures permettent à l’heure actuelle de tracer effectivement la circulation des salariés infectés au sein des locaux d’Axa IM et de prendre des mesures nécessaires après leurs contacts avec des salariés des autres étages (et espaces communs comme la cantine).

0

Nouveaux cas confirmés de COVID-19 dans les locaux d’Axa IM : La Direction ne respecte pas la règle d’alternance entre les équipes “Rouges” et “Bleues” et force certains salariés à venir tous les jours en juillet et août

La Direction vient d’annoncer deux nouveaux cas avérés de COVID-19 parmi les salariés d’Axa IM. Elle semble avoir rechigné à en informer les représentants du personnel, probablement dans l’espoir que les tests seraient négatifs. En vain. Déjà, comme relayé par l’Ugict-CGT le 3 juillet dernier (voir notre tract), la Direction avait annoncé la présence d’un cas suspect au 19ème étage, et avait procédé à l’évacuation et à la désinfection de tout l’étage. L’Ugict-CGT, ainsi qu’un autre élu, avaient aussitôt demandé pourquoi on ne ferait pas rentrer tous les salariés chez eux en attendant les résultats du test, dans la mesure où le salarié aurait pu circuler ailleurs qu’à son propre étage. La Direction avait alors sommairement répondu : “La décision retenue par la direction n’a pas été celle-ci”, sans aucune autre explication. L’Ugict-CGT rappelle que la Direction est tenue de répondre de façon motivée aux questions des membres du CSE, faute de quoi elle s’expose au délit d’entrave. Peu après, un deuxième cas suspect avait été signalé, mais, heureusement, ces deux cas suspects de début juin s’étaient révélés négatifs. Aujourd’hui, un mois plus tard, la Direction s’est abstenue de prévenir les salariés des deux nouveaux cas suspects, et n’a annoncé le résultat positif des tests réalisés que 8 jours après le signalement des symptômes par les deux salariés concernés. De plus, elle n’a communiqué les résultats des tests qu’aux représentants du CSE, et non pas à l’ensemble des salariés. Ces 2 derniers cas s’ajoutent aux 3 cas avérés qui avaient été relevés avant le déconfinement. Par ailleurs, plusieurs salariés nous ont signalé que la Direction avait obligé certains d’entre eux à venir sur site tous les jours ouvrés des mois de juillet et août, en totale contradiction avec la règle d’alternance entre les équipes “Rouges” et “Bleues”. La Direction nous a confirmé ces exceptions pour certains, sans information préalable ni des représentants du personnel, ni des salariés concernés.

0

Suspicion de Covid au retour à la Tour Majunga : Les salariés doivent immédiatement quitter le site et poursuivre l’activité en télétravail jusqu’à nouvel ordre

La Direction d’AXA IM vient d’informer les salariés qu’un cas suspect de Covid-19 vient d’être détecté. Par conséquent, elle a demandé aux salariés travaillant sur l’étage concerné de rentrer immédiatement à leur domicile et de poursuivre leur activité en télétravail jusqu’à nouvel ordre. Pourquoi pas tous les salariés sur site ? L’Ugict-CGT attend la réponse. Le nettoyage complet de l’étage a débuté. Des informations sur la marche à suivre et la date de retour sur site seront communiquées ultérieurement.

0

Un gouvernement en désarroi, un patronat agressif : Un déconfinement promettant de faire “travailler un peu plus” les salariés

Il nous fut dit tout d’abord que les masques étaient inutiles, et que, de toute façon, les français ne savaient pas les porter. Et maintenant … le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, sous peine d’une amende de 135€. Au début de l’épidémie du Covid-19, il s’agissait d’une «grippette » qui ne s’échapperait pas de Chine, exactement comme le nuage de Tchernobyl, qui, en 1986, et c’est bien connu, ne pouvait absolument pas survoler la France. Puis, le 16 mars 2020, le Président de la République affirmait, à 7 reprises, que la France était en fait « en guerre » contre ladite grippette, en déclarant qu’«aucune entreprise» ne serait livrée «au risque de faillite». Et maintenant le ministre de l’Économie déclare au contraire que : «Il y aura des faillites et il y aura des licenciements dans les mois qui viennent» (lire l’article). Entre temps, le patron du MEDEF a déclaré : qu’il faudra «bien se poser la question tôt ou tard du temps de travail, des jours fériés et des congés payés pour accompagner la reprise et faciliter, en travaillant un peu plus, la création de croissance supplémentaire» (lire l’article). Les contradictions et les revirements abondent, semant la confusion chez les salariés qui demandent comment vont-ils “travailler un peu plus”…

0

La température monte à Majunga : Les salariés volontaires se plaignent d’avoir trop chaud

D’après plusieurs salariés en pilote chez Axa IM, il fait très chaud à Majunga. La semaine dernière, même avec les fenêtres ouvertes, c’était infernal sur certains étages. La cause ? Une climatisation inopérante. En effet, le plan de déconfinement Axa IM prévoit l’arrêt du recyclage d’air au sein de la Tour, la prise d’air extérieur avec 100% d’air neuf, et la réactivation de l’ouverture des ouvrants la nuit (aération naturelle). De quoi ne pas encourager les salariés à  revenir en “volontaires” cette été. L’Ugict-CGT demande au CSSCT d’étudier les solutions possible, y compris la tolérance des tenus en shorts et T-shirts…

0

Salariés cobayes “volontaires” : La Direction d’Axa IM refuse la prime de risque aux salariés travaillant sur site lors du confinement

Dès le 30 avril dernier, la Direction d’AXA IM a annoncé aux salariés par courriel que seul un petit nombre de « volontaires » reviendrait travailler à Majunga à partir du 11 mai. Elle a évoqué aussi, dans un podcast du 6 mai dernier, l’importance de revenir sur site. Dans un même temps, très récemment, la Direction nous disait aussi que le télétravail avait été une réussite et que la productivité des salariés d’AXA IM n’avait pas faibli durant la période de confinement. Mais alors, pourquoi « un petit nombre » de salariés « volontaires » devrait-il revenir à Majunga ? L’Ugict-CGT avait demandé très tôt, lors de la CSSCT du 10 avril 2020, une prime de risque pour les salariés (des services généraux) ayant assuré une permanence sur site lors du confinement, et a réitéré cette demande lors des négociations sur le « Prime Macron 2020 » (voir notre tract), qui sont toujours en cours. La Direction en a dores et déjà refusé au seul motif que ces salariés sont « volontaires ».

0

Conseils sur le Coronavirus Covid-19 : Comment éviter la contagion

Voici “Un excellent résumé sur le Coronavirus Covid-19’’ d’un assistant-professeur en maladies infectieuses à l’Université John Hopkins, Baltimore-Maryland, USA. C’est un excellent condensé sur la manière d’éviter la contagion, très instructif tout en étant clair et facile à suivre.

0

Le plan de déconfinement Axa IM : La santé au travail est l’affaire de tous !

Après plusieurs réunions extraordinaires CSE et CSSCT, la Direction a recueilli l’avis du CSE sur son plan de déconfinement en séance du 20 mai 2020. L’Ugict-CGT a appuyé l’avis FAVORABLE de la majorité, sous réserve de recevoir, comme promis par la Direction en séance, des plans de tous les étages avec les modifications convenues, des informations sur les postes de travail aménagés selon les préconisations du Médecin du travail, ainsi qu’un suivi régulier de présence par étage sur site avec le CSSCT élargie. Le Flexwork est supprimé. Un guide validé par le CSE a été établi par la Direction et complété par les représentants du personnel. L’Ugict-Cgt a été force de proposition via la secrétaire de la CSSCT et a apporté un grand nombre de compléments à ce guide, notamment le respect du volontariat limité et  au cas par cas ; pas de surcharge de travail ; décalage des plages horaires pour prendre en compte le rallongement du temps de transport ; prise en compte de l’impact du télétravail sur la santé des salariés ; la gestion stricte des déplacements ; et une communication claire à destination des salariés.

0

Plan de déconfinement Axa IM : La Direction met en place une période d’ “expérimentation” sur des salariés volontaires “cobayes”

Au CSE du 7 mai dernier, la Direction d’Axa IM a partagé (oralement) les premiers éléments de son plan de déconfinement (pas de support écrit présenté en séance) : Aucun changement par rapport à l’existant, pour la semaine du 11 mai (pas prêts) ; des salariés volontaires seront sollicités pour être des “cobayes” pendant la période d’ “expérimentation” allant du 18 mai au 2 juin ; un kit, avec notamment 2 masques, sera remis à chaque salarié à l’entrée de l’immeuble ; pas de modification des postes de travail, la Direction estimant que l’exigence de 4 mètres-carrés annoncée par le gouvernement se conçoit comme un “cercle” dont le rapport entre la circonférence et le diamètre est un nombre irrationnel qui respecte déjà cette distance dans les plans d’étages actuels. L’Ugict-CGT a marqué son avis défavorable au volontariat, sauf au cas par cas ou de façon très limitée comme c’est le cas depuis le 16 mars et jusqu’à aujourd’hui (seulement une trentaine de salariés sur site), et a demandé de poursuivre le télétravail pour les salariés Classes 1 à 7 jusqu’au 2 juin, avec un retour progressif et alterné des salariés uniquement après une consultation du CSE avec l’appui d’un expert indépendant. L’Ugict-CGT a également demandé une véritable distance de 4 mètres-carrés entre chaque poste de travail, malgré toute considération trigonométrique de “cercle” qui a guidé les calculs de la Direction, ainsi que la suppression des petits espaces (salles de réunion, bulles, phone booths…). L’Ugict-CGT a enfin demandé l’engagement des négociations sur les conditions de travail des salariés post-déconfinement au titre de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) 2020.

0

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén