Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Entretiens périodiques Page 1 of 2

La fin du Contrat de Génération chez Axa IM ? L’Ugict-CGT demande une gestion renforcée des carrières des salariés séniors

Un dispositif sur le Contrat de Génération existait au sein de l’UES Axa Investment Managers depuis 2013. L’accord triennal du 21 octobre 2013 a prévu un plan d’action avec notamment pour objectif le maintien des seniors dans l’emploi en leur permettant de continuer à se développer professionnellement. Puis un accord relatif à la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et à l’emploi des Séniors au sein d’Axa IM a été signé par l’ensemble des organisations syndicales représentatives, dont l’Ugict-CGT, le 24 mai 2016. Ensuite, un avenant à cet accord portant spécifiquement sur le Contrat de Génération au sein d’Axa IM a été signé le 9 mars 2017, prévoyant notamment des mesures relatives à l’anticipation de l’évolution des carrières professionnelles des salariés seniors, au développement de leurs compétences et des qualifications et leur accès à la formation, ainsi qu’à l’amélioration de leurs conditions de travail et la prévention de la pénibilité notamment par l’adaptation et l’aménagement de leur poste du travail. Depuis l’ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017, les entreprises n’ont plus l’obligation de négocier un accord spécifiquement sur le Contrat de Génération. Mais aujourd’hui, dès l’engagement des nouvelles négociations sur la GPEC au sein de l’UES Axa IM sur les trois années à venir, l’Ugict-CGT demande la reconduction et le renforcement des dispositions sur la gestion des carrières des salariés seniors dans le nouvel accord.

0

La procédure d’escalade de l’entretien d’évaluation n’est pas respectée chez Axa IM : Les salariés souffrent d’un manque de transparence sur leurs droits

Nos lecteurs fidèles se rappelleront que le CSE Axa IM du 24 février dernier a eu à l’ordre du jour un point « sur les remontées en lien avec les Risques Psychosociaux (RPS) et la campagne d’évaluation professionnelle 2019-2020 » (voir notre tract). A cette occasion, l’Ugict-CGT a rappelé que la Direction s’est engagée lors de la réunion des Délégués du Personnel du 26 juin 2018 à ajouter la procédure d’escalade de l’entretien d’évaluation à l’espace Performance sur One. Nous avons également demandé pourquoi cette procédure n’est toujours pas disponible, 18 mois plus tard, dans cet espace. Depuis lors, plusieurs salariés ont remonté leur désaccord sur leur évaluation 2019, et la Direction s’est abstenue fautivement de donner des suites régulières à ces remontées. Pourtant, l’article 77 de la convention collective des sociétés d’assurance dispose notamment qu’à l’issue de l’entretien d’évaluation annuelle, le salarié est informé, de façon précise et personnalisée, de l’appréciation portée sur sa contribution à la marche de l’entreprise ; il peut alors demander à être reçu par le responsable du niveau supérieur ou un responsable des services du personnel. Ton manager n’a donc pas le dernier mot sur ton évaluation professionnelle, et tu peux la contester pour motif valable.

0

Procédure d’escalade de l’entretien d’évaluation Axa IM : Savez-vous ce dont il s’agit et où la trouver ?

Par courriel du 6 février dernier, deux élus ont demandé une réunion extraordinaire du CSE pour évoquer le “climat social” d’Axa IM à la suite de signalements de situations de souffrance en lien avec la compagne d’évaluation professionnelle 2019-2020 (voir notre tract). Le point de la réunion du CSE du 24 février a commencé avec la Direction niant catégoriquement toutes les allégations de la saisine du 6 février. En tout, pas plus que 15 minutes ont été consacrées au sujet. Aucun élu n’a remonté un quelconque cas de salarié en désaccord avec son évaluation 2019.  Qui ne dit mot consent. L’Ugict-CGT a rappelé les questions-réponses devant la réunion des délégués du personnel Axa IM du 26 juin 2018, par lesquelles la Direction s’est engagée à ajouter la procédure d’escalade de l’entretien d’évaluation à l’espace “performance” sur One. L’Ugict-CGT a demandé pourquoi cette procédure ne se trouve toujours pas, plus de 18 mois plus tard, dans cette espace sur One. La réponse de la Direction ? : “La procédure n’est peut-être pas assez mise en avant, on va revenir vers vous…” Mea culpa pour ne pas avoir tenu son engagement devant les délégués du personnel du 26 juin 2018 ? Pourquoi les salariés en souffrance causée par une évaluation injustifiée ignorent-ils qu’ils disposent d’un droit de contester une telle évaluation selon une procédure spécifique ?

0

CSE du 24 février 2020 : La Direction invite les élus à remonter les situations de souffrance en lien avec la compagne d’évaluation professionnelle 2019-2020

Suite aux remontés des élus de situations de souffrance en lien avec la campagne d’évaluation professionnelle 2019-2020, la Direction a convoqué une réunion extraordinaire du CSE pour le 24 février prochain. Il semblerait que dans le cadre des entretiens de fin d’année, des salariés font état de reproches factuellement injustifiés qui surviennent de façon inopinée. Souvent cela semblerait dénoter à la fois d’un manque de courage managérial, et également d’orientations fermes issues d’un nouvel agenda relayé par la hiérarchie, qui redescendent  aux salariés sans explication, ni moyen, ni priorisation. La forme serait souvent peu respectée et les justifications même factuelles des salariés ne seraient pas considérées, ce qui engendrait beaucoup de pression. Cela toucherait toute l’organisation de l’UES d’Axa IM avec le même modus operandi, qui laisserait penser que des consignes auraient été données massivement. Au regard des reproches qui sont faites dans les appraisals, certains élus craignent que nous sommes dans une stratégie d’éviction massive d’un quota de salariés. Si vous vous trouvez dans cette situation, contactez immédiatement un représentant Ugict-CGT, avant que cela ne soit trop tard. Si vous ne dites rien, cela veux dire que vous êtes entièrement d’accord avec votre évaluation, avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur votre rémunération et même votre emploi !

0

CSE du 21 novembre 2019 : L’Ugict-CGT rend un avis défavorable sur le projet d’introduire des “engagements” dans le dispositif d’évaluation professionnelle

Lors du CSE extraordinaire du 21 novembre 2019, la direction a recueilli l’avis du CSE UES Axa IM sur son projet d’introduire les “engagements” dans le dispositif d’évaluation professionnelle annuelle : unanimement DÉFAVORABLE, mais seul l’Ugict-CGT a motivé son avis. La direction nous a expliqué que le groupe Axa, “dans un souci d’actualisation et de simplification”, souhaite remplacer le “leadership framework” par les “engagements”. C’est l’aveu ultime de l’échec total de ces valeurs comportementales. Les “engagements” sont eux aussi voués à l’échec, dans le mesure où c’est la même chose : Le dispositif d’évaluation flou et subjectif est de nature à fragiliser psychologiquement les salariés et à faire émerger ou aggraver les situations de conflit entre le salarié et son responsable. Compte tenu que le CE a eu recours à une expertise pour formuler son avis quasi-unanimement défavorable en 2017 (lire l’article), l’Ugict-CGT a demandé la suspension du projet et la désignation d’un nouvel expert pour faire réaliser une expertise sur le nouveau système, mais aucun autre élu ou syndicat ne nous a appuyé.

0

Yes Perform! – No Complete? : La DRH d’Axa IM admet que seulement 16% des salariés ont eu leurs objectifs 2018 finalisés dans le nouveau système de la gestion de la performance

Mea culpa ? Dans une vidéo faisant la publicité auprès des salariés sur le projet “SPARK IM”, la DRH concède que : “Seulement 16% des collaborateurs d’Axa IM ont leurs objectifs finalisés dans le système”, en faisant référence à la nouvelle politique de “Gestion de la performance – Axa Leadership Framework – Yes Perform!” qui a été mise en place à compter de la fixation des objectifs professionnels 2018. Est-ce un aveu de l’échec monumental de cette nouvelle politique, mise en place par décision unilatérale autoritaire contre l’avis quasi-unanime des élus et des organisations syndicales lors du CE du 13 décembre 2017, à l’exception d’un seul élu qui a rendu un avis “favorable avec nuances” (lire notre article) ? La DRH veut-elle pointer du doigt les salariés qui, pour elle, seraient responsables des “blocages” dans le système ? Que veut dire exactement les nouvelles exigences en matière de “Vision Axa”, et comment évaluer les salariés sur cet objectif ? Est-ce que la DRH insiste bien auprès des managers pour fixer des objectifs seulement pour les salariés qui sont visés par le Plan de Suppressions d’Emploi ou ceux qu’elle a l’intention de licencier pour insuffisante professionnelle afin d’atteindre ses réductions de coûts ? Lors du CE du 25 septembre dernier, l’Ugict-CGT a demandé des explications sur les causes de ce manquement grave aux obligations de l’employeur, l’impact sur la capacité de la Direction de mener correctement les évaluations professionnelles des salariés.

3+

Procédure d’escalade de l’entretien professionnel AXA IM : Ces managers qui se débinent

Des droits d’alertes DP au titre de l’article L.2313-2 du Code du travail ont été déclenchés sur le premier semestre 2018, relatifs au non-respect par la Direction d’Axa IM de la procédure d’escalade de l’entretien d’évaluation professionnelle visée à l’article 77 de la convention collective national (CCN) des sociétés d’assurances, présentée au CHSCT du 8 novembre 2012 et applicable au sein des sociétés de l’UES AXA IM. Ces nouveaux cas de non-respect flagrants de la convention collective viennent peu après la condamnation d’AXA IM Paris pour non-respect des articles 79, 79bis et 90 de la même CCN par le Conseil des prud’hommes de Paris l’année dernière. L’Ugict-CGT est le seul syndicat à défendre les droits des salariés à l’entretien particulier en cas d’insuffisance professionnelle (article 79), et maintenant est le seul syndicat à défendre le droit à l’escalade de l’entretien professionnel (article 77).

1+

Compte rendu du CE Axa IM du 12 avril 2018 : “Les suppressions d’emplois ne sont pas à exclure avant l’été”

0

L’évaluation professionnelle et la fixation des objectifs chez AXA IM : Des occasions à ne pas rater

La période d’évaluation professionnelle des salariés au titre de 2017 chez AXA IM vient de s’achever, et la période de fixation des objectifs professionnels 2018 est ouverte. Souvent mal-compris comme un événement où le manager monologue et le salarié écoute, UGICT-CGT rappelle que l’entretien individuel entre le salarié et sa hiérarchie est l’occasion prévue pour faire le point sur le degré de satisfaction réciproque du salarié et de l’entreprise ainsi que sur leurs attentes mutuelles, et que le salarié doit pouvoir marquer ses souhaits en matière de formation, d’évolution de carrière et de conditions de travail. Si vous n’êtes pas d’accord avec l’appréciation portée à votre contribution à l’entreprise lors de l’année écoulée, ou sur le contenu des objectifs fixés au titre de tes missions (et notamment leur faisabilité par rapport aux moyens), vous avez le droit de faire appel au jugement de votre responsable direct devant votre manager N+2 ou la DRH. Un droit que l’UGICT-CGT recommande d’exercer, surtout que la Direction d’AXA IM considère qu’une évaluation « non-reussi » ou même « partiellement réussi » peut faire d’office d’un « entretien particulier » servant à alerter le salarié d’un éventuel licenciement pour « insuffisance professionnelle ».

0

L’unité syndicale chez AXA IM : La quasi-totalité des représentants du personnel se prononce DÉFAVORABLE au Modèle de leadership AXA

Le Comité d’entreprise AXA IM du 13 décembre 2017 a rendu un avis  DEFAVORABLE au projet de refonte du dispositif d’évaluation professionnelle basé sur le “Modèle de Leadership AXA”, TOUS les représentants de TOUS les syndicats représentatifs confondus, à la seule exception d’un seul élu qui a rendu un avis “favorable avec nuances”. Pour l’UGICT-CGT, c’est une histoire qui se répète : La Direction tente d’imposer des critères comportementaux standards, flous et subjectifs dans les évaluation des aptitudes professionnelles des salariés d’AXA IM depuis 2011. Le dispositif n’a jamais été appliqué alors qu’il était censé être obligatoire pour les cadres dirigeants depuis 2012. Maintenant étendu à 100% des salariés, le dispositif est de nature à fragiliser psychologiquement les salariés et à faire émerger ou aggraver les situations de conflit entre le salarié et son responsable.  Depuis le début la consultation des instances sociales AXA IM n’était qu’une formalité, et le « Modèle de Leadership AXA » n’étant qu’un outil de communication imposé par le Groupe AXA.

0

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén