Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Entretien de carrière

Politique sociale Axa IM 2020 : L’Ugict-CGT appuie l’avis unanimement DEFAVORABLE du CSE

Au CSE du 24 septembre 2020, les représentants du personnel ont rendu leur avis sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020. Pour motiver son avis, l’Ugict-CGT est revenue sur l’échec des négociations sur le plan d’actions 2020-2023 au titre de l’égalité professionnelle entre les Hommes et les Femmes chez Axa IM ; l’échec des négociations sur la “Prime Macron” et le refus de prendre en compte les conditions de travail des salariés assurant une permanence lors du confinement COVID-19 ; l’expiration de l’accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et le manque de négociations loyales ou de suivi réel à ce sujet ; le non-respect par la Direction d’Axa IM de l’article 77 de la Convention collective relatif à l’entretien annuel d’évaluation et les règles floues et subjectives d’évaluation professionnelle ; l’absence de tenue régulière des entretiens professionnels et des entretiens de carrière ; les réorganisations incessantes et les revirements de stratégie peu compris, contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; les modifications unilatérales des conditions de travail, sans contrepartie significative, encore une fois contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; le non-respect par la Direction de l’article 79 de la Convention collective relatif au licenciement pour insuffisance professionnelle ; et le refus systématique de dialogue sociale en cas de traitement des revendications individuelles des salariés. L’Ugict-CGT ainsi que l’unanimité des élus se prononçant sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020 ont rendu un avis DEFAVORABLE.

0

La fin du Contrat de Génération chez Axa IM ? L’Ugict-CGT demande une gestion renforcée des carrières des salariés séniors

Un dispositif sur le Contrat de Génération existait au sein de l’UES Axa Investment Managers depuis 2013. L’accord triennal du 21 octobre 2013 a prévu un plan d’action avec notamment pour objectif le maintien des seniors dans l’emploi en leur permettant de continuer à se développer professionnellement. Puis un accord relatif à la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et à l’emploi des Séniors au sein d’Axa IM a été signé par l’ensemble des organisations syndicales représentatives, dont l’Ugict-CGT, le 24 mai 2016. Ensuite, un avenant à cet accord portant spécifiquement sur le Contrat de Génération au sein d’Axa IM a été signé le 9 mars 2017, prévoyant notamment des mesures relatives à l’anticipation de l’évolution des carrières professionnelles des salariés seniors, au développement de leurs compétences et des qualifications et leur accès à la formation, ainsi qu’à l’amélioration de leurs conditions de travail et la prévention de la pénibilité notamment par l’adaptation et l’aménagement de leur poste du travail. Depuis l’ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017, les entreprises n’ont plus l’obligation de négocier un accord spécifiquement sur le Contrat de Génération. Mais aujourd’hui, dès l’engagement des nouvelles négociations sur la GPEC au sein de l’UES Axa IM sur les trois années à venir, l’Ugict-CGT demande la reconduction et le renforcement des dispositions sur la gestion des carrières des salariés seniors dans le nouvel accord.

0

CSE du 24 février 2020 : La Direction invite les élus à remonter les situations de souffrance en lien avec la compagne d’évaluation professionnelle 2019-2020

Suite aux remontés des élus de situations de souffrance en lien avec la campagne d’évaluation professionnelle 2019-2020, la Direction a convoqué une réunion extraordinaire du CSE pour le 24 février prochain. Il semblerait que dans le cadre des entretiens de fin d’année, des salariés font état de reproches factuellement injustifiés qui surviennent de façon inopinée. Souvent cela semblerait dénoter à la fois d’un manque de courage managérial, et également d’orientations fermes issues d’un nouvel agenda relayé par la hiérarchie, qui redescendent  aux salariés sans explication, ni moyen, ni priorisation. La forme serait souvent peu respectée et les justifications même factuelles des salariés ne seraient pas considérées, ce qui engendrait beaucoup de pression. Cela toucherait toute l’organisation de l’UES d’Axa IM avec le même modus operandi, qui laisserait penser que des consignes auraient été données massivement. Au regard des reproches qui sont faites dans les appraisals, certains élus craignent que nous sommes dans une stratégie d’éviction massive d’un quota de salariés. Si vous vous trouvez dans cette situation, contactez immédiatement un représentant Ugict-CGT, avant que cela ne soit trop tard. Si vous ne dites rien, cela veux dire que vous êtes entièrement d’accord avec votre évaluation, avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur votre rémunération et même votre emploi !

0

Compte rendu du CHSCT AXA IM du 6 novembre 2017 : L’UGICT-CGT donne un avis défavorable au rapport d’expertise Technologia sur le projet de modification du dispositif évaluation AXA IM

L’expert Technologia, mandaté par le CHSCT AXA IM pour évaluer l’intégration des critères comportementaux du “AXA Leadership Framework” dans le dispositif d’évaluation professionnelle des salariés au sein d’AXA IM, a rendu son rapport au CHSCT du 6 novembre 2017. L’expert a choisi une approche pro-patronale, et donne une analyse conciliante sur la volonté de la Direction d’AXA IM d’appliquer les critères comportementaux contenus dans le « AXA Leadership Framework » à TOUS les salariés d’AXA IM, et non plus aux seuls cadres dirigeants comme ça été le cas depuis 2012 jusqu’à maintenant. L’objectif du rapport est de donner des propositions permettant de réduire les effets négatifs du projet sur les conditions de travail. Tout en prenant acte du caractère purement subjectif des critères comportementaux, le rapport  cite les effets néfastes de telles critères comme de simples « craintes » que peuvent avoir les salariés et les représentants du personnel.

0

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén