Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Formation

Politique sociale Axa IM 2020 : L’Ugict-CGT appuie l’avis unanimement DEFAVORABLE du CSE

Au CSE du 24 septembre 2020, les représentants du personnel ont rendu leur avis sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020. Pour motiver son avis, l’Ugict-CGT est revenue sur l’échec des négociations sur le plan d’actions 2020-2023 au titre de l’égalité professionnelle entre les Hommes et les Femmes chez Axa IM ; l’échec des négociations sur la “Prime Macron” et le refus de prendre en compte les conditions de travail des salariés assurant une permanence lors du confinement COVID-19 ; l’expiration de l’accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et le manque de négociations loyales ou de suivi réel à ce sujet ; le non-respect par la Direction d’Axa IM de l’article 77 de la Convention collective relatif à l’entretien annuel d’évaluation et les règles floues et subjectives d’évaluation professionnelle ; l’absence de tenue régulière des entretiens professionnels et des entretiens de carrière ; les réorganisations incessantes et les revirements de stratégie peu compris, contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; les modifications unilatérales des conditions de travail, sans contrepartie significative, encore une fois contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; le non-respect par la Direction de l’article 79 de la Convention collective relatif au licenciement pour insuffisance professionnelle ; et le refus systématique de dialogue sociale en cas de traitement des revendications individuelles des salariés. L’Ugict-CGT ainsi que l’unanimité des élus se prononçant sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020 ont rendu un avis DEFAVORABLE.

1+

La fin du Contrat de Génération chez Axa IM ? L’Ugict-CGT demande une gestion renforcée des carrières des salariés séniors

Un dispositif sur le Contrat de Génération existait au sein de l’UES Axa Investment Managers depuis 2013. L’accord triennal du 21 octobre 2013 a prévu un plan d’action avec notamment pour objectif le maintien des seniors dans l’emploi en leur permettant de continuer à se développer professionnellement. Puis un accord relatif à la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et à l’emploi des Séniors au sein d’Axa IM a été signé par l’ensemble des organisations syndicales représentatives, dont l’Ugict-CGT, le 24 mai 2016. Ensuite, un avenant à cet accord portant spécifiquement sur le Contrat de Génération au sein d’Axa IM a été signé le 9 mars 2017, prévoyant notamment des mesures relatives à l’anticipation de l’évolution des carrières professionnelles des salariés seniors, au développement de leurs compétences et des qualifications et leur accès à la formation, ainsi qu’à l’amélioration de leurs conditions de travail et la prévention de la pénibilité notamment par l’adaptation et l’aménagement de leur poste du travail. Depuis l’ordonnance n° 2017-1387 du 22 septembre 2017, les entreprises n’ont plus l’obligation de négocier un accord spécifiquement sur le Contrat de Génération. Mais aujourd’hui, dès l’engagement des nouvelles négociations sur la GPEC au sein de l’UES Axa IM sur les trois années à venir, l’Ugict-CGT demande la reconduction et le renforcement des dispositions sur la gestion des carrières des salariés seniors dans le nouvel accord.

0

Scandale de la formation professionnelle chez Axa IM : La Direction prétexte la pandémie pour réduire son plan de formation

Lors du CSE du 30 avril 2020, la Direction a fait un point sur la formation professionnelle au sein d’Axa IM : bilan 2019 et budget 2020.  Annonce choque : “Compte tenu du ralentissement de l’activité formation en présentiel sur la première moitié de l’année le budget formation a été conjoncturellement adapté par rapport au budget 2019”, la Direction a-t-elle déclaré, avec un plan de formation pour 2020 en baisse de plus de 30% par rapport à l’année dernière.  L’Ugict-CGT rappelle que ce “budget global” est composé, d’une part, d’une contribution obligatoire de l’employeur (1% de sa masse salariale) à l’organisme extérieur pour la formation professionnelle (OPCABAIA) et, d’autre part, le “plan de formation Axa IM”, c’est à dire le reste du budget qui est réellement dépensé pour les salariés au sein de l’entreprise. En 2019 par exemple, 57% du budget est parti à l’OPCABAIA et 43% est resté en interne. Le montant du budget du plan de formation 2020 annoncé au CSE est, pour la première fois de l’histoire, inférieur à la contribution obligatoire 1% OPCABAIA. Le focus du “talent development” se résume à des elearnings ou formations générales standards (“réglementaire et sécurité”, “adaptation au changement”, “transformation digitale”, “investissement responsable”…) qui ne coûtent pas grande chose. Ce choix de réduire la formation présentielle “métier” se fait déjà sentir au niveau des salariés qui se plaignent que leurs demandes de formation sont systématiquement refusées pour manque de budget ou restent éternellement sans réponse.

0

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén