Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Non classé Page 1 of 2

Miracle, la Direction entend les voix de la Raison : télétravail généralisé, 5 jours sur 5 !

La Direction prend tardivement une sage décision, il est vrai fortement encouragée en ce sens par les annonces du Gouvernement : peu importe ! Car dans ce cas-ci, seul compte le résultat, même si l’on peut légitimement s’interroger sur les vraies raisons de cette prise de conscience si tardive… Les salariés, à quelques exceptions près, lesquelles restent d’ailleurs encore à préciser, vont désormais travailler à distance tous les jours de la semaine. Finis les risques inutiles pris dans les transports en commun, finie la peur de ce collègue qui toussote ou qui éternue, finies ces rumeurs de tel ou tel qui aurait été contaminé à tel ou tel étage. Le télétravail fonctionne bien pour Axa IM, et la position des élus des sections syndicales majoritaires, encore favorables à l’alternance obligatoire rouge-bleu lors du CSE du 6 octobre dernier (voir notre tract), est donc complètement invalidée. Soyons productifs tout en restant chez nous, et sauvons des vies ! L’Ugict-CGT attend bien entendu comme tout le monde une solution pérenne à cette catastrophe sanitaire : un vaccin ou un traitement qui pourront permettre à l’économie française de fonctionner à nouveau normalement, le plus tôt possible. Nous sommes ainsi très attachés au présentiel qui permet de tisser des liens entre collègues et d’échanger des idées d’une façon que le télétravail ne permet pas de faire aussi facilement. Mais pas à n’importe quel prix, et surtout pas maintenant ! Nous réitérons, comme nous l’avions fait lors du premier confinement, notre revendication d’une prime de sujétion pour ceux d’entre nous qui seront contraints d’être présents sur site jusqu’au 1er décembre 2020. Cette prime, refusée jusqu’à présent par la Direction, nous semble amplement méritée au vu des risques encourus ! Par ailleurs, la maigre pitance mensuelle de 20 euros, accordée à partir de 2021 – quand exactement?… la Direction n’a même pas voulu le préciser – pour défrayer les coûts du télétravail, apparaît de plus en plus dérisoire. Nous maintenons donc notre revendication d’une allocation de 50 euros mensuels, ainsi que d’un moniteur et d’un siège ergonomique livrés au domicile de tout salarié qui en ferait la demande.

0

CONFINEMENT: LE RETOUR!

Nous évoquions, il y a une semaine déjà (voir notre article), notre inquiétude face à une situation sanitaire qui s’aggravait de jour en jour, et nous disions notre incompréhension face à l’obstination inexplicable de la Direction à vouloir imposer la présence physique des salariés à Majunga. L’annonce du Président de la République, hier soir, a confirmé que notre inquiétude quant à la gravité de cette deuxième vague de Covid était bel et bien fondée. Mais la Direction va-t-elle maintenant enfin comprendre le danger qu’elle fait courir aux salariés et à leurs familles ? En effet, si l’on considère, stricto sensu, l’annonce d’Emmanuel Macron, le télétravail n’est pas obligatoire, puisque le Président déclare : « Les travailleurs qui peuvent recourir au télétravail y sont de nouveau fortement incités ». Tout est donc là, dans ce mot, « fortement »… La balle est ainsi désormais dans le camp de la Direction. La position de l’Ugict-CGT, quant à elle, est claire depuis le début : ne doivent venir sur site que les salariés volontaires, tout en continuant l’alternance rouge-bleu pour limiter autant que possible les contacts. Nous avons « la chance » d’exercer une activité tertiaire qui se prête très bien au télétravail. Le premier confinement l’a parfaitement prouvé et les résultats d’AXA IM n’en ont pas du tout souffert. Un grand groupe d’assurance tel qu’AXA peut-il continuer de mettre en péril la santé de ses collaborateurs et de leurs proches ?

0

Résolution Total sur le climat : Axa IM vote contre !

La presse française vient de relever qu’Axa IM a voté contre une résolution pour contraindre Total à des objectifs climatiques plus ambitieux lors de l’assemblée générale de cette dernière fin mai. La résolution qui a été soutenue par onze investisseurs dont La Banque Postale Asset Management, Crédit Mutuel et Meeschaert, a été combattue par la direction de Total. 16,8% des actionnaires ont voté pour, 83,20% ont voté contre. L’objectif de la résolution était de modifier les statuts de Total afin de renforcer la contribution de son modèle économique à l’atteinte de l’Accord de Paris sur le climat, et de requérir un plan d’actions pour réduire en valeur absolue ses émissions de gaz à effet de serre, y compris les émissions indirectes, dans la mesure où l’utilisation des produits vendus représente 85% des émissions de gaz à effet de serre de Total. L’Ugict-CGT demande des explications devant le CSE.

0

La transformation digitale d’Axa IM : Qui cache la fusion du GIE Axa avec Axa IM à compter de janvier 2021 ?

La réunion extraordinaire du CSE du 7 juin a eu pour point unique le déménagement des salariés du GIE Axa vers la Tour Majunga en janvier prochain, ostensiblement en raison de travaux des immeubles du 21 au 25 avenue Matignon. Il est prévu que le GIE s’installera pour 3 ans, et pourquoi pas plus si l’air de la défense plait aux VIP du GIE et surtout si les réductions de coûts en terme de M2 arrangent la Direction du Groupe. Après avoir annoncé que les deux sociétés resteront hermetiquement distincte, la Direction commence à revenir sur ses propos en annonçant qu’aucune décision n’a été encore prise sur la mise en commun des services (sécurité, courrier, reprographie, HR…). L’Ugict-CGT croit que ce déménagement n’est pas anodin ; même si les travaux sont nécessaires et offrent un prétexte pour le démenagement, nous ne pensons pas qu’à moyen terme tous les salariés du GIE y retourneront, sauf peut être ceux du siège du Groupe pour garder une adresse de prestige pour recevoir les clients. Ce déménagement permettraient, à notre avis, à moyen terme, une opportunité irrésistible pour la Direction de mutualiser les ressources entre Axa IM et les départements du GIE qui font la même chose, soit la gestion des fonds du Groupe. L’Ugict-CGT UES Axa IM est seule à rester vigilante dans cette période réformiste de transformation.

0

Majunga, la tour infernale : La Direction d’Axa IM s’apprête à accueillir jusqu’à 1000 salariés du GIE Axa

Lors du CSE UES Axa IM ordinaire du 19 mars 2020, la Direction a annoncé que la Tour Majunga et potentiellement aussi la Tour Opus allaient accueillir entre 800 et 1000 salariés du GIE Axa à la fin 2020. Ce déménagement de masse est motivé par un projet de rénovation des locaux de l’avenue Matignon, un projet annoncé comme étant de “longue durée”. Comment le service du RIE Majunga, déjà surchargé, pourra-t-il être assuré ? Comment allons-nous trouver suffisamment de places de parking ? Comment pourrons-nous assurer un service Médical adéquat ? Combien d’étages Axa IM devra-t-elle encore libérer ? Comment vont fonctionner les instances de représentation du personnel ? Réponse de la direction : « Nous avons fait une liste des sujets, mais nous n’avons pas à ce jour de solutions. Nous devons réfléchir à toutes ces questions». L’Ugict-CGT a demandé si la pandémie du Coronavirus et la crise financière que nous subissons actuellement seraient susceptibles de modifier le calendrier annoncé. Réponse de la Direction, dans un franglais maladroit : “Nous allons ré-assesser le calendrier”. Dans cette période de pandémie, les annonces de modifications substantielles des conditions de travail se succèdent les unes après les autres et la Direction ne fait rien pour rassurer les salariés. L’Ugict-CGT réitère sa demande, rejetée jusqu’ici par la Direction et par les syndicats majoritaires, de suspendre tout projet de réorganisation tant que la pandémie du Coronavirus ne sera pas maîtrisée et que le travail des salariés n’aura pas repris normalement.

0

Fusion Middle Office & Control et Portfolio Control chez Axa IM : Ugict-CGT rend un avis DEFAVORABLE

  • Lors du CSE du 30 janvier dernier, l’UGICT-CGT a rendu un avis DEFAVORABLE sur le projet de réorganisation du département Opérations. Ce projet consiste à intégrer des fonctions Middle Office & Control et Portfolio Control, aujourd’hui séparées, en une seule équipe. Bien que certains des éléments du projet proposé soient positifs, il y subsiste de grosses incertitudes sur le devenir de certains des salariés concernés, notamment pour ce qui concerne leur position et leur rôle dans la nouvelle organisation. Par ailleurs, le changement, dans un avenir très proche, à la tête du département Opérations suscite des inquiétudes. De plus, le projet n’apporte aucune garantie contre un transfert futur éventuel des activités du département Opérations vers AXA Business Services en Inde ni contre un accroissement potentiel du transfert des activités vers State State, transferts qui seraient bien entendu susceptibles d’entraîner des réductions d’effectifs dans le département à Paris.
0

Situation économique et financière d’Axa IM 2019 : L’Ugict-CGT dénonce la NAO déloyale 2019/2020

Lors du recueil d’avis du CSE sur la situation économique et financière d’Axa IM, les élus et le Syndicat Ugict-CGT ont été seuls à rendre un avis DÉFAVORABLE sur la situation économique et financière de l’entreprise, dénonçant la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) déloyale sur les salaires et les conditions de travail. Bien qu’elle a annoncé sa décision d’ouvrir les négociations le 24 septembre dernier, la Direction a attendu le lundi dernier 9 décembre pour rencontrer les syndicats pour la première fois à ce titre, en déclarant qu’elle n’avait « aucun mandat pour négocier » en attendant les instructions du Groupe. L’Ugict-CGT a été contrainte de rappeler l’obligation de l’employeur d’engager « sérieusement et loyalement » les négociations visées à l’article L. 2242-10 du Code du travail en ce qui concerne la négociation annuelle obligatoire dans l’entreprise. Nous considérons que l’immixtion du Groupe Axa dans la NAO Axa IM par l’intermédiaire d’un représentant non habilité qui a pour rôle que collecter les demandes des organisations syndicales et à informer ces dernières des décisions prises en dehors de la négociation, constituerait une manque de loyauté de la part de l’employeur dans les négociations. Pour les futures séances de négociation de la NAO UES Axa IM, l’Ugict-CGT a demandé à ce que le représentant de l’employeur ou du Groupe ayant un réel pouvoir de décision dans les domaines de la NAO soit présent à la table de négociation.

0

L’Ugict-CGT dénonce la discrimination dans le remboursement des salariés : La VRAIE raison pour les retards du CSE UES Axa IM

Les salariés d’Axa IM se plaignent de plus en plus des retards dans le remboursement de leurs Activités Sociales et Culturelles (ASC) par le CSE, et pour cause : Aujourd’hui, il a plus de 1200 demandes en ligne, datant depuis mi-septembre, en attente d’une “validation”. Pourquoi cela prend tellement de temps se demandent les salariés alors que certains de leurs collègues ont été remboursés alors qu’ils ont chargé leurs factures  après eux   ? L’Ugict-CGT vient de relever que certains membre en charge de la “pré-validation” des dossiers passent certains salariés devant les autres, de telle sorte que certains salariés qui ont déposé leurs demandes fin-novembre sont déjà remboursés, alors que celles datant de mi-septembre sont toujours en attente !!! Et puis certains autres salariés reçoivent en mains propres leurs billets et chèques cadeaux en dehors des horaires de permanence du CSE, alors que d’autres doivent faire la queue devant le comptoir… Dès la réunion de la commission des ASC du CSE  du 19 novembre dernier, en présence de la RH, les représentants Ugict-CGT ont protesté et ont défendu le principe de non-discrimination entre les salariés lors de la distribution de la subvention patronale des Activités Sociales et Culturelles (ASC).

0

CSE du 21 novembre 2019 : L’Ugict-CGT rend un avis défavorable sur le projet d’introduire des “engagements” dans le dispositif d’évaluation professionnelle

Lors du CSE extraordinaire du 21 novembre 2019, la direction a recueilli l’avis du CSE UES Axa IM sur son projet d’introduire les “engagements” dans le dispositif d’évaluation professionnelle annuelle : unanimement DÉFAVORABLE, mais seul l’Ugict-CGT a motivé son avis. La direction nous a expliqué que le groupe Axa, “dans un souci d’actualisation et de simplification”, souhaite remplacer le “leadership framework” par les “engagements”. C’est l’aveu ultime de l’échec total de ces valeurs comportementales. Les “engagements” sont eux aussi voués à l’échec, dans le mesure où c’est la même chose : Le dispositif d’évaluation flou et subjectif est de nature à fragiliser psychologiquement les salariés et à faire émerger ou aggraver les situations de conflit entre le salarié et son responsable. Compte tenu que le CE a eu recours à une expertise pour formuler son avis quasi-unanimement défavorable en 2017 (lire l’article), l’Ugict-CGT a demandé la suspension du projet et la désignation d’un nouvel expert pour faire réaliser une expertise sur le nouveau système, mais aucun autre élu ou syndicat ne nous a appuyé.

0

Ugict-CGT intervient pour débloquer le CSE Axa IM : GARDEZ VOS FACTURES, VOUS SEREZ TOUS REMBOURSES DE VOS SUBVENTIONS !

Les membres du CSE Axa IM sont en attente des éléments pour faire fonctionner correctement les activités sociales et culturelles. Pour respecter tous ce que nous impose la nouvelle loi dite “Macron”, un médiateur a été désigné pour nous aider à mettre en place le CSE. Nous demandons aux salariés d’être patients et leur suggérons de conserver toutes leurs factures qui leur serons remboursées dès que la médiation aura abouti.

0

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén