La référence syndicale pour les salariés d'Axa IM !

Mois : janvier 2021 Page 1 of 2

Primes pour le travail exceptionnel les jours fériés, les week-ends et le soir : l’Ugict-Axa IM actualise sa demande de revalorisation des montants accordés

La négociation annuelle obligatoire (NAO) n’est pas seulement la négociation des augmentations salariales : il s’agit également de négocier toutes les rémunérations effectives, y compris les primes versées pour le travail exceptionnel effectué les jours fériés, les week-ends et le soir. Ces primes n’ont pas été revalorisées par Axa IM depuis 2010 ! Pourtant, l’INSEE fait état d’une inflation de 10,6% entre 2010 et 2020. Depuis 2017, et systématiquement lors de chaque NAO, l’Ugict Axa IM revendique la revalorisation des primes pour le travail exceptionnel. Comme d’habitude, et chaque année, les sections syndicales majoritaires ont validé le statu quo, c’est-à-dire la non-revalorisation de ces primes. Notre persistance paye enfin : pour la première fois depuis 10 ans, la Direction a ouvert des négociations pour en revaloriser le montant! Pour sa part, en cohérence avec les statistiques officielles de l’INSEE, l’Ugict Axa IM revendique très logiquement une revalorisation de 10,6% des montants en question.

Enième modification du protocole de déconfinement chez Axa IM ? L’Ugict Axa IM est le seul syndicat à rendre un avis DEFAVORABLE

Lors du CSE d’Axa IM du 28 janvier 2021, la Direction a, une énième fois, modifié son protocole de déconfinement. Les éléments les plus contestables de ce protocole n’ont pas changé. Rien n’est prévu pour ce qui concerne le restaurant d’entreprise, et il est bien possible qu’il ne soit même pas ouvert quand nous reviendrons à Majunga (voir notre tract) ! La Direction a admis ne pas avoir sollicité l’avis de l’Inspection du travail concernant sa recommandation aux salariés de déjeuner seuls à leur poste de travail.  Rappelons que déjeuner à son poste de travail est très explicitement proscrit par l’article R4228-19 du Code du travail et aussi par l’article 3 du règlement intérieur d’Axa IM. Pas de nouvelles non plus de l’allocation mensuelle de 20 euros, pourtant promise par la Direction pour aider les salariés à défrayer les coûts occasionnés par le télétravail. Il est vrai que les autres sections syndicales avaient donné leur accord, dès le mois d’octobre 2020, à ce que cette allocation ne nous soit versée qu’une fois que la crise sanitaire serait terminée (voir notre tract). Autant dire qu’il va falloir attendre longtemps ! Pourtant, d’autres entreprises du CAC 40 ont d’ores et déjà commencé à indemniser leurs salariés, et pour des montants bien supérieurs ! Les autres sections syndicales ont donné leur blanc-seing à la Direction pour faire comme elle l’entend. L’Ugict Axa IM, seule, a rendu un avis DEFAVORABLE au plan de la Direction.

Négociations salariales Axa IM 2021 : l’Ugict-Axa IM revendique une augmentation de 2% pour récompenser les efforts des salariés

Nous en sommes déjà à la troisième réunion de négociation annuelle obligatoire (NAO) sur les augmentations salariales au titre de 2021 ! Pour les non cadres, l’Ugict Axa IM demande une augmentation générale de 1% et un budget d’augmentations individuelles de 1%. Pour les cadres, notre Syndicat revendique un budget d’augmentations individuelles de 2%. En ce qui concerne les primes, l’Ugict Axa IM demande une prime de 2500€ pour les non cadres, de 4000€ pour les salariés de classe 5, de 6000€ pour les classes 6, et de 8000€ pour les classes 7. Mais, à la différence des autres syndicats, nous réclamons que ces montants ne soient pas simplement indicatifs, mais qu’ils soient versés de droit pour tous les salariés ayant réussi ou dépassé leurs objectifs. En ce qui concerne l’inégalité des rémunérations entre les hommes et les femmes, l’Ugict Axa IM a demandé la suspension des négociations, dans l’attente de statistiques réelles et pertinentes qui seules nous permettraient de mener une négociation loyale avec la Direction (voir notre tract)…

Prorogation de l’accord de « Transition Activité Retraite » (TAR) : L’Ugict-AIM est signataire !

L’accord de “Transition Activité Retraite” (TAR) a expiré le 31 décembre 2020. Il fallait donc absolument le proroger pour permettre à nos collègues proches de la retraite de pouvoir continuer à bénéficier des avantages de ce dispositif. L’Ugict Axa IM a donc milité pour sa reconduction sans changement, et c’est chose faite! Nous avons signé la prorogation de cet accord, désormais en vigueur jusqu’au 31 décembre 2021. Rappelons que l’accord permet aux salariés concernés d’aménager leur temps de travail, en le réduisant, tout en maintenant une rémunération proportionnellement supérieure au temps travaillé. Enfin, le dispositif prévoit une période finale de congé rémunérée à hauteur de 55% du salaire (voir l’analyse de l’Ugict-Axa IM)…

Négociation Annuelle Obligatoire (NAO), deuxième réunion le 18 janvier 2021 : L’Ugict Axa IM demande la suspension des négociations sur l’égalité des rémunérations entre les hommes et les femmes

La deuxième réunion de négociation annuelle obligatoire (NAO) chez Axa IM, qui devait porter, entre autres, sur l’égalité salariale entre les hommes et les femmes, s’est tenue le lundi 18 janvier 2021. La Direction n’a fait aucune proposition ferme ou concrète. Une baisse significative du budget des augmentations individuelles est annoncée. Pour ce qui concerne l’égalité salariale hommes / femmes, l’Ugict Axa IM constate avec regret qu’aucun élément chiffré précis ou pertinent n’a été porté à la connaissance des représentants du personnel. Une fin de non-recevoir nous a été opposée quand nous avons tenté, en vain, d’obtenir de la Direction des statistiques nous permettant d’apprécier objectivement la situation. Par conséquent, une négociation loyale sur ce sujet est impossible. Votre syndicat a donc demandé le report de la NAO à une date ultérieure, quand les éléments nécessaires d’information nous auront été fournis. Depuis l’ouverture des négociations sur l’égalité salariale hommes / femmes en juin 2019, et jusqu’à l’échec des dernières négociations de juillet 2020, l’Ugict Axa IM n’a eu de cesse de demander des statistiques salariales objectives et pertinentes, qui seules nous permettraient de mener des négociations loyales avec la Direction. Malgré les multiples demandes que nous avons faites, la Direction ne nous a rien communiqué. Dans ces conditions, il nous semble malheureusement impossible de mener une négociation collective dans le cadre de la NAO sur le point particulier de l’égalité des rémunérations entre les hommes et les femmes.

Qui ne dit mot consent : en cas de désaccord quant à votre entretien d’évaluation, il faut le faire savoir par écrit !

Voici venue la période de l’entretien annuel d’évaluation. Pour ceux d’entre vous qui contesterez le commentaire de votre supérieur hiérarchique, et potentiellement sa note, ne commettez pas l’erreur malheureusement habituelle du refus de validation (c’est-à-dire de « non-signature ») de l’avis de votre hiérarchie dans l’outil Yes Perform. C’est exactement la même chose que pour un courrier recommandé : le refuser ne vous permet absolument pas de vous soustraire à son contenu, ni à ses conséquences !L’Ugict Axa IM rappelle que l’article 77 de la convention collective nationale des sociétés d’assurance, qui s’applique au sein de notre entreprise, stipule que les salariés contestant leur évaluation peuvent demander à être reçus par leur responsable N+2 et/ou par un représentant des Ressources Humaines. La procédure d’escalade, en vigueur depuis 2012 chez Axa IM, impose en effet au responsable de niveau hiérarchique N+2 de recevoir en entretien le salarié qui le souhaiterait : mais encore faut-il se manifester et solliciter cet entretien, et, surtout, le faire sous dix jours et par écrit au moyen d’un courriel exposant précisément les raisons du désaccord ! Il est important de ne pas rester passif, surtout en cas de note « partiellement réussi » qui présage, disons-le très franchement, d’un licenciement à venir. A l’issue de l’entretien, le N+2 confirme ou infirme la note et le commentaire d’évaluation du salarié. Sa décision doit être rendue par courriel : elle doit être motivée et précise dans son argumentation. Le responsable hiérarchique direct (N+1) est en copie de ce courriel. Dans le cas où le responsable N+2 confirme la note et/ou le commentaire d’appréciation contestés, le salarié peut, en dernier recours, demander aux Ressources Humaines la tenue d’une commission ad hoc. Celle-ci doit se tenir dans les dix jours suivant la demande du salarié. En commission ad hoc, chacun fait valoir ses arguments pour tenter de trouver une solution de compromis. Quoi qu’il arrive, la pire des choses qu’un salarié puisse faire est de rester passif devant une évaluation qu’il ou elle jugerait injuste: en effet, dans ce cas, ne rien dire ne permet pas du tout de régler le problème. Qui ne dit mot consent.

Majunga : Revenir ou ne pas revenir ? Telle est la question…

Depuis l’annonce gouvernementale du jeudi 14 janvier 2021, silence radio du côté de la Direction d’Axa IM. Si l’on se réfère à la dernière communication officielle de la Direction à ce sujet, nous reprenons le travail en présentiel en organisation rouge/bleu dès le jeudi 21 janvier 2021. Si tel était le cas, ce serait en contradiction avec cette dernière annonce gouvernementale qui continue de préconiser le télétravail à 100% pour les activités où cela est possible, la nôtre, la gestion d’actifs, en faisant bien entendu partie. Une exception reste possible permettant à ceux qui le souhaitent, et en accord avec leur hiérarchie, de revenir en présentiel à Majunga une fois par semaine. Enfin, la prime de télétravail de 20 euros mensuels tarde toujours à être versée, sans engagement de la Direction sur la date à laquelle elle commencerait à être payée. Là aussi, si l’on se réfère à la dernière communication qui nous a été faite à ce sujet, ce n’est que quand la « crise sanitaire sera officiellement terminée », que nous verrons la couleur de ces maigres 20 euros. Autant dire que cela pourrait prendre plusieurs mois. Sachez tout de même que l’Ugict Axa IM revendique très régulièrement auprès de la Direction que cette prime commence à nous être versée le plus vite possible. Par ailleurs, nous maintenons notre demande de bénéficier de la totalité de la prime dans la limite défiscalisée par l’Urssaf, soit 10€ par jour télétravaillé par semaine (donc 30€ mensuels pour 3 jours de télétravail hebdomadaire) : cette revendication est toujours refusée par la Direction et par les sections syndicales signataires de l’accord sur le télétravail.

FLASH INFO : Loterie du confort et du bien-être chez AXA IM !

Opération de Déstockage : AXA IM se débarrasse du mobilier d’Architas !

La Direction, toujours magnanime, organise une loterie, sur inscription, nous donnant la chance de gagner un siège ergonomique d’occasion. Il s’agit là du stock d’Architas, dont il faut se débarrasser puisque cette filiale du groupe AXA quitte la tour Majunga. Il y aura 88 heureux élus (soit environ une chance sur 15 de remporter le gros lot). Le tirage au sort aura lieu le 25 janvier 2021. Les gagnants pourront repartir chez eux avec un siège ergonomique d’occasion, de couleur NOIRE et VIOLETTE. La Direction préconise l’exercice physique, pour notre santé : les gagnants devront donc transporter eux-mêmes le siège à leur domicile : aucun problème bien entendu pour ceux qui prennent les transports en commun ! MERCI AXA IM !!!

FLASH INFO : La Direction d’Axa IM confirme que la reprise en alternance le 20 janvier prochain est, en fait, “peu probable”

Avis favorable prématuré donné par les deux sections syndicales majoritaires au CSE d’Axa IM du 23 décembre dernier : elles ont toutes les deux validé aveuglement le protocole de déconfinement proposé par la Direction. Ce protocole vise à reprendre le travail sur site en alternance rouge/bleu à compter du 20 janvier prochain. Validation donnée malgré l’incapacité de l’entreprise à accueillir d’une façon légale et décente les salariés, notamment au vu des carences de restauration et de l’absence d’espaces de détente. Le Syndicat Ugict Axa IM a été le SEUL syndicat à penser aux salariés et à s’opposer à ce protocole de déconfinement, les deux autres organisations syndicales ainsi que les élus du CSSCT y étant au contraire très favorables (voir notre tract) …

Déconfinement sandwich chez Axa IM : A partir du 20 janvier 2021, il est “recommandé” de déjeuner seul à son poste de travail…

“Le RIE est fermé”, “le Daily Monop et le Café Illy sont ouverts”, et “le Sushi Shop est fermé”; “il est toutefois recommandé aux salariés de déjeuner seuls à leur poste de travail”. Voici les conditions de restauration qui attendent les salariés à leur retour en alternance à Majunga à compter du 20 janvier prochain. Le Syndicat Ugict Axa IM a été le SEUL syndicat ayant rendu un avis DEFAVORABLE au protocole de déconfinement pour 2021, présenté au CSE le 23 décembre dernier (voir notre tract). Ce protocole est très décevant, notamment en ce qui concerne la restauration. L’Ugict Axa IM rappelle que le Monop est beaucoup plus cher et de moindre qualité que le RIE : les salariés devront s’attendre à payer plus pour avoir moins. En outre, déjeuner seul à son poste de travail est désocialisant, et mauvais pour la santé : « Le déjeuner, c’est pour les mauviettes », lançait Gordon Gekko, incarné par Michael Douglas dans le film « Wall Street ». Serait-ce le début de la fin du déjeuner au travail chez Axa IM ? Bienvenue au “no lunch”, à la mode dans les banques d’affaires anglo-saxonnes (cliquez ici pour lire l’article complet). Et qu’en est-il de l’indemnité de télétravail, les 20 euros mensuels, dont les salariés n’ont toujours pas vu la couleur ? Travailler chez Axa IM va devenir plus cher pour les salariés, et la Direction va continuer à encaisser seule les économies qu’elle réalise en libérant des étages pour le GIE.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén