L’accord sur le travail exceptionnel des jours fériés, des week-ends et du soir fut signé le 30 juillet 2004, pour une durée indéterminée. Les montants prévus ont été revalorisés par avenant du 29 janvier 2010, dont l’Ugict-CGT était signataire. Aujourd’hui, la Direction voulant réduire les coûts, elle nous propose de dénoncer l’accord d’origine et son avenant, pour remplacer les dispositions existantes par d’autres beaucoup moins favorables pour les salariés d’Axa IM Paris: une baisse de 20 à 30% en moyenne sera imposée, à travail égal. Cette baisse est très significative pour certains salariés, notamment ceux de Technology. De plus, le travail du soir et des weekends est de plus en plus délocalisé en Inde, pays où les salariés reçoivent une toute petite fraction de la rémunération de leurs collègues français …

Notre Syndicat demande à la Direction de revaloriser les montants prévus par l’avenant de 2010. L’inflation depuis 2010 étant de l’ordre de 10,6% (voir notre tract), nous demandons donc une revalorisation de 10,6% des montants prévus pour les astreintes et pour le travail exceptionnel. Aussi, nous estimons qu’il ne faut pas changer les méthodes actuelles de calcul, les formules imposées par la Direction dans son nouvel accord étant bien moins avantageuses pour les salariés concernés ! Certains de nos collègues vont ainsi subir une diminution importante de leurs revenus, d’une façon totalement soudaine et arbitraire, les plongeant dans une gêne financière brutale.

 

Si vous êtes touché par cette réorganisation drastique des modalités d’exercice des astreintes :

Prenez contact avec un représentant Ugict-AIM !


Widget not in any sidebars