0

Le Comité d’entreprise AXA IM du 13 décembre 2017 a rendu un avis  DEFAVORABLE au projet de refonte du dispositif d’évaluation professionnelle basé sur le “Modèle de Leadership AXA”, TOUS les représentants de TOUS les syndicats représentatifs confondus, à la seule exception d’un seul élu qui a rendu un avis “favorable avec nuances”. Pour l’UGICT-CGT, c’est une histoire qui se répète : La Direction tente d’imposer des critères comportementaux standards, flous et subjectifs dans les évaluation des aptitudes professionnelles des salariés d’AXA IM depuis 2011. Le dispositif n’a jamais été appliqué alors qu’il était censé être obligatoire pour les cadres dirigeants depuis 2012. Maintenant étendu à 100% des salariés, le dispositif est de nature à fragiliser psychologiquement les salariés et à faire émerger ou aggraver les situations de conflit entre le salarié et son responsable.  Depuis le début la consultation des instances sociales AXA IM n’était qu’une formalité, et le « Modèle de Leadership AXA » n’étant qu’un outil de communication imposé par le Groupe AXA.

CE UES AXA IM DU 13 DECEMBRE 2017 :

AVIS UGICT-CGT SUR LE PROJET DE RENOVATION DE L’OUTIL ET DE REFONTE DU DISPOSITIF D’EVALUATION PROFESSIONNELLE

Une histoire qui se répète.

Le « Modèle de Leadership AXA » sous-tend un ensemble de « compétences de leadership » standards, flous et subjectifs que la Direction d’AXA IM a déjà tenté d’imposer au sein de l’entreprise le 17 octobre 2011 sans la moindre consultation des instances de représentation du personnel. Un an plus tard, les 8 et 9 novembre 2012, n’ayant pas pu convaincre une majorité des élus CE-CHSCT de valider un dispositif d’évaluation basé sur des « compétences de leadership », la Direction a décidé que ces dernières seraient applicables uniquement aux cadres dirigeants, c’est-à-dire aux directeurs et attachés de direction (AD). Aujourd’hui, cinq ans plus tard, la Direction tente à nouveau d’appliquer le « Modèle de Leadership AXA » à 100% des salariés de l’UES AXA IM, et non plus seulement aux cadres dirigeants.

La Direction a livré des informations contradictoires aux représentants du personnel.

Lors du CHSCT du 6 septembre 2017, la Direction a affirmé « qu’il ne s’agit pas du même leadership qu’en 2012 ». Mais au CE du 13 décembre 2016, la Direction a confirmé « que rien ne change, si ce n’est la disparition de la dimension valeur et des changements marginaux de vocabulaire ». Sur le fond, les représentants du personnel sont appelés aujourd’hui à rendre un avis sur un dispositif sur lequel ils se sont déjà prononcés majoritairement défavorables, et la Direction essaie tout simplement d’avoir les salariés à l’usure.

Le « Modèle de Leadership AXA » sera étendu à tous les salariés alors que la Direction ne démontre ni l’utilité du dispositif ni son application réelle aux cadres dirigeants depuis 2012.

Lors du nouveau processus de consultation des instances, qui a débuté devant le CE le 27 avril 2017 et devant le CHSCT le 19 juin 2017, l’UGICT-CGT a demandé  des statistiques sur l’impact du « AXA Leadership Framework » sur la performance et la rémunération des cadres dirigeants AXA IM entre 2012 et 2017, période lors de laquelle le dispositif était censé être obligatoire pour l’évaluation des directeurs et attachés de direction. La Direction a répondu ne pas être en mesure de fournir des statistiques sur la mise en œuvre réelle et concrète du dispositif depuis 2012, ce qui laisse supposer que le « Modèle de Leadership AXA » n’a jamais été appliqué aux cadres dirigeants.

Le dispositif d’évaluation proposé par la Direction est de nature à fragiliser psychologiquement les salariés et à faire émerger ou aggraver les situations de conflit entre le salarié et son responsable.

Les « compétences de leadership AXA » sont vagues, détachées d’objectifs professionnels concrets, et nécessitent une appréciation trop subjective de la part de l’évaluateur. Ces « compétences » sont trop générales, et s’empilent sur les vraies « compétences relationnelles » déjà prévues spécifiquement dans les fiches descriptives des métiers au sein d’AXA IM. Nous regrettons que l’appréciation des aptitudes professionnelles chez AXA IM ne sera plus basée sur des critères objectifs et matériellement vérifiables. Nous craignons que l’outil sera utilisé comme prétexte pour sanctionner les salariés sans réelle justification.

Le « Modèle de Leadership AXA » n’est qu’un outil de communication du Groupe AXA ; la consultation des instances sociales AXA IM n’est qu’une formalité.

Le Groupe AXA fait savoir sur son site internet que : «  Un ‘Standard AXA’ sur la gestion des performances a été mis en place, qui doit servir de référence dans toutes les entités d’AXA et concerner 100 % des effectifs, au moins une fois par an…Un ‘Leadership Framework’ d’AXA définit les compétences attendues de la part de tous les collaborateurs. Cet outil est à la base des processus de gestion des talents. »

Source : https://www.axa.com/fr/a-propos-d-axa/developpement-carrieres

Ces affirmations publiques constituent des éléments de preuve que la décision d’intégrer les critères comportementales « Modèle de Leadership AXA » dans le processus d’évaluation annuelle de 100% des salariés d’AXA IM, a déjà été prise, est irréversible et imposée par le Groupe AXA. L’avis du comité d’entreprise n’a aucune importance et l’employeur n’en tiendra pas compte des modifications proposées par les représentants du personnel. Le projet est irréversible, la consultation est tardive et susceptible de constituer un délit d’entrave.

Pour toutes ces raisons, l’UGICT-CGT réitère son avis défavorable.