0

Ce qui s’est passé au Comité d’Entreprise UES AXA IM le 24 mai 2018 illustre parfaitement l’absence de représentation effective des salariés vis-à-vis de leur employeur : A l’issue d’un vote de 3 contre 3, le CE n’est pas arrivé à prendre une position sur le point suivant, inscrit à l’ordre du jour : “Vote sur la modalité de désignation de l’administrateur salarié au CA d’AXA IM SA”. A défaut, la même question va être posée au Conseil d’Administration qui, soit décidera lui-même de ses propres modalités de désignation, soit renverra la question au CE. Cela veut tout dire, car qui contrôle la modalité de désignation pourrait contrôler la désignation elle-même. 9 sur 15 élus étaient absents à la réunion, alors que plusieurs d’entre eux étaient dans l’immeuble. L’Ugict-CGT regrette le comportement irresponsable des représentants élus à la majorité et qui se débinent sur une question aussi importante pour l’avenir des salariés au sein de l’UES Axa IM, d’autant que l’administrateur salarié a une voix délibérative, contrairement au représentants élus du comité d’entreprise qui n’ont qu’une voix consultative.

LE VOTE PARTAGÉ A PORTÉ SUR QUELLE QUESTION PRÉCISE ?

3 élus ont voté pour l’organisation d’un vote auprès des salariés d’AXA IM et ses filiales.

3 autres élus ont voté pour une désignation de l’administrateur salarié par le Comité d’entreprise, c’est à dire par le syndicat majoritaire. Paradoxalement, 7 élus du syndicat majoritaire ont été absents de la réunion, démontrant une absence d’intérêt pour cette question. A moins que le boycott était organisé…

En l’absence d’une position du CE, la balle est renvoyée au Conseil d’administration d’Axa IM, qui décidera lui-même les modalités de vote pour l’élection, ou décidera de renvoyer la question à nouveau à un prochain Comité d’entreprise.

L’Ugict-CGT se demande si cette mascarade n’a pas pour but de faire retarder cette élection afin qu’il n’y ait pas de représentant des salariés présent quand les décisions seront validées pour la “transformation” d’AXA IM, qui devrait être présentées prochainement au Comité d’entreprise.

Puisque la loi “Rebsamen” de 2015 impose aux sociétés qui ont plus de 1.000 salariés sur 2 exercices consécutifs (ce qui est le cas pour Axa IM), pourquoi la Direction a-t-elle traîné pour modifier en conséquence les statuts d’Axa IM, d’autant que la loi donne aux sociétés un délai de 6 mois après la modification des statuts pour procéder à cette élection ?

A suivre…

“AVANCEMENT DU PROJET DE TRANSFORMATION D’AXA IM ET SES IMPACTS SOCIAUX POUR LA FRANCE…”

Malgré de l’inscription à l’ordre du jour de cette question, la Direction a refusé tout commentaire sur le planning de communication, information des instances représentatives du personnel et des salariés, mais a confirmé qu’une annonce sera faite en temps voulu dès que le projet est finalisé et validé par les administrateurs.

PARTICIPATION-INTERESSEMENT UES AXA IM

Au tire de l’année 2017, la participation UES AXA IM est de 3,88% de la masse salariale brute hors variable et l’intéressement 7,62%, pour un total de 11,50%, soit la limite selon l’accord. Il y aura 1.465 bénéficiaires et le montant moyen de P+I est de 7.526,21 €.