La négociation d’un nouveau dispositif d’intéressement AXA IM qui s’appliquera pour les années 2018-2019-2020 vient de se terminer. La Direction a mis à la signature un projet d’accord sensiblement similaire au précédent. Comme à chaque négociation, l’Ugict-CGT a porté les revendications des salariés, sympathisants et adhérents, conformément à son statut de seul syndicat d’entreprise au sein de l’UES Axa IM : (1) le déplafonnement de l’intéressement et la participation et remise du plafonnement de l’intéressement au niveau de la Loi (20%) ; (2) une formule d’intéressement plus simple et lisible, basée sur la marge d’exploitation avant bonus (au lieu du résultat opérationnel part du Groupe après distribution du bonus, comme actuellement) ; (3) un critère environnemental basé sur le tri sélectif, et sur l’entretien des plantes vertes sur les balcons-terrasses ; (4) une répartition plus juste de l’intéressement à hauteur de 40% sur le temps de présence et 60% proportionnellement à la rémunération hors bonus (au lieu de 27,5% présence et 72,5% proportionnellement au salaire fixe actuellement).

L’UGICT-CGT DEMANDE LE DÉPLAFONNEMENT DE L’INTERESSEMENT ET DE LA PARTICIPATION À 11,5%

Actuellement, le montant global de la participation plus l’intéressement ne peut pas dépasser 11,5% de la masse salariale brute hors bonus.

Mais la Loi ne plafonne l’interessement qu’à 20% de la MSB, et elle ne prévoit aucun plafonnement pour la participation.

La seule raison pour laquelle ces deux dispositifs sont plafonnés chez Axa IM est que les accords collectifs de participation et d’interessement signés par les syndicats signataires le veulent.

L’Ugict-CGT est le seul syndicat qui n’a pas signé le dernier accord Axa IM notamment pour cette raison.

L’UGICT-CGT DEMANDE UNE FORMULE DE L’INTERESSEMENT DÉCONNECTÉE DE LA PARTICIPATION

La participation, crée par le Président Charles de Gaulle et obligatoire, et l’interessement, créé par le Premier Ministre Edouard Balladur est facultatif, sont deux dispositifs distincts. Chez Axa, les deux sont additionnés et limités globalement à 11,5 : ils ne sont pas conçus comme des rétributions collectives aux salariés des résultats et performances de l’entreprise, comme le veulent les textes légaux, mais plutôt comme des “charges salariales” supplémentaires qu’il faut minimiser pour maximiser les dividendes aux actionnaires.

La seule raison pour laquelle ces deux dispositifs sont liés chez Axa IM est que les accords collectifs de participation et d’interessement signés par les syndicats signataires le veulent.

L’Ugict-CGT regrette que certains syndicats qui contrôle la majorité des voix des salariés valide les accords imposés par la Direction, contre l’esprit de la Loi et des intérêts des salariés.

L’UGICT-CGT DEMANDE UNE FORMULE D’INTERESSEMENT PLUS SIMPLE ET LISIBLE

Actuellement, la formule d’intéressement est tellement compliqué que la Commission de suivi de l’interessement ne s’est jamais réuni pour vérifier les calculs. Les élus ne s’embêtent pas, et font entièrement confiance à la Direction.

En outre, la formule actuelle est basée sur les “Underlying Earnings”, qui est calculé après déduction des primes et bonus et certains éléments financiers (“sociétés mises en équivalence”), qui sont hors le contrôle des salariés et imposés par le Groupe.

Ainsi, l’interessement est moindre quand les primes et bonus montent.

L’Ugict-CGT a soutenu la proposition de l’expert désigné par le CE, qui est plus simple et lisible basée sur la marge d’exploitation, avant déduction des primes et bonus.

L’UGICT-CGT DEMANDE UN CRITÈRE  DE PERFORMANCE EVIRONMENTALE BASÉE SUR LE TRI SÉLECTIF ET L’ENTRETIEN DES PLANTES VERTES SUR LES BALCONS TERRASSES

Actuellement, ce critère est basée sur la consommation du papier. La Direction nous a annoncé lors des négociations qu’il n’était plus possible d’utiliser ce critère. Elle propose un critère basé sur la participation des salariés à une enquête sur l’utilisation des transports: si la participation des salariés augmente, un supplément de 0,3% est ajouté au taux de l’interessemement.

L’Ugict-CGT estime que ce “critère environnemental” est totalement déconnecté de la “performance environnementale” de l’entreprise.

L’UGICT-CGT DEMANDE UNE RÉPARTITION PLUS JUSTE DE L’INTÉRESSEMENT

Actuellement, l’intéressement et la participation UES AXA IM sont répartis entre les salariés pour 27,5% part “fixe” (proportionnellement au temps de présence sur l’année) et 72,5% part “variable” (proportionnellement à la rémunération).

Pour la part “fixe”, tout le monde à la même chose à condition d’être présent dans l’entreprise tout l’année (hors congés et autres cas prévu par la Loi). C’est la méthode égalitaire de répartition, mais uniquement pour 27,5%.

Pour la part “variable”, représentant 72,5% de la répartition, plus le salaire est élevé, plus l’intéressement et de participation sont élevés. C’est la part “hiérarchisée” de l’intéressement qui défavorise les bas salaires et donne plus à ceux qui gagnent le plus.

L’Ugict-CGT est le seul syndicat qui a revendiqué une répartition plus juste de l’intéressement et de la participation pour les salariés d’AXA IM.

PARMI LES SYNDICATS, FAITES LA DIFFÉRENCE !

0