Une question pertinente est posée à plusieurs reprises par des salariés assistant aux réunions d’information de la Direction sur le Plan de Départ Volontaire (PDV) d’Axa IM et les organigrammes post-réorganisation : Qui sont les salariés éligibles au PDV ? Lors des réunions, la Direction répond : “les salariés appartenant aux catégories professionnelles visées”, en renvoyant aux “négociations” avec les syndicats. Après les premières réunions CE et CHSCT sur le sujet, la position de la Direction est devenue plus claire, et plus alarmante : La Direction considère qu’elle n’est pas tenue de se référer aux catégories professionnelles existantes au sein de l’entreprise, définies au titre de la Convention Collective Nationale (CCN) des sociétés d’assurances, visées par l’accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et précisées dans les contrat de travail des salariés : la Classification des familles professionnelles et des fonctions CCN, disponible sur le site intranet ONE. A la place, elle a inventé unilatéralement de nouvelles “catégories professionnelles” pour servir spécifiquement  ses propres besoins au titre du PDV. L’Ugict-CGT dénonce encore une fois la reforme du Code du travail des “ordonnances Macron”, qui rend désormais possible la primauté des accords d’entreprises (signés par une seule organisation syndicale) sur les accords et conventions de branche et même sur les contrats de travail des salariés.

LA DIRECTION REFUSE DE RECONNAITRE LES CATEGORIES PROFESSIONNELLES ET LES FONCTIONS DE LA CCN DANS SON PLAN DE DEPART VOLONTAIRE

La Direction veut regrouper les postes dans 160 “catégories professionnelles” créées de toute pièce et sur mesure pour le PSE AXA IM. L’Ugict-CGT dénonce ces “catégories professionnelles”  parce qu’elles sont totalement déconnectées de la réalité du travail chez Axa IM et ignorent la Classification des familles professionnelles et des fonctions CCN, disponible sur le site intranet ONE :

LA DIRECTION DIT QUE SES “CATEGORIES PROFESSIONNELLES” REGROUPENT DES POSTES DONT “LA FORMATION EST SIMILAIRE”

Ah bon ? La Direction est-elle maintenant un rectorat universitaire ? C’est elle qui va nous dire comment se former pour les métiers de la gestion d’actifs ??? Et nous, qui avons CFA, SFAF, grandes écoles de commerce, d’ingénierie et études universitaires… N’avons-nous pas de compétences professionnelles validés par des diplômes, certificats et des acquis de l’expérience ? Va-t-on maintenant laisser la Direction d’Axa IM nous dire ce que sont nos métiers et “catégories professionnelles”, inventées de toute pièce par les signataires de l’accord et qui primeront sur les réelles catégories professionnelles de notre convention collective ?

L’UGICT-CGT DÉNONCE LES ATTEINTES AUX INTÉRÊTS COLLECTIFS DES PROFESSIONS VOULUES ET OBTENUES PAR L’INVERSION DE LA HIERARCHIE DES NORMES (“LOI MACRON”)

Le problème est que depuis l’entrée en vigueur des “ordonnances Macron” portant reforme du Code du travail, les accords avec les syndicats majoritaires valent mieux que la Loi, la convention collective de la branche, et priment même sur les clauses des contrats de travail individuels. C’est ce que l’on appel l’ “inversion de la hiérarchie des normes”, ce qui a été dénoncé par l’Ugict-CGT depuis l’annonce de la nouvelle reforme du Code du travail, soutenues et voulues par une certaine organisation syndicale…

L’Ugict-CGT est le seul Syndicat chez Axa IM qui revendique le respect des catégories professionnelles existantes au sein de l’entreprise et qui refuse de laisser le signataire majoritaire de l’accord de méthode définir avec la Direction d’autres catégories inventées de toute pièce et qui primeront sur la convention collective et les contrats de travail individuels des salariés d’Axa IM.

(pour plus d’information, contactez  un représentant ugict-cgt)

L’Ugict-CGT n’a pas signé l’accord “de méthode” PDV AXA IM 2018.

 

L’Ugict-CGT UES Axa IM

PARMI LES SYNDICATS, FAITES LA DIFFÉRENCE !

 

0