Comme dans toute annonce de Plan, la concurrence se charge pour débaucher les meilleurs, et AXA IM n’y échappe pas puisque un bon nombre de salariés n’a pas attendu la fin des négociations pour démissionner. D’une part c’est tout bénef pour la direction car ce sont des indemnités en moins à distribuer au point ou si le nombre est supérieur aux postes supprimés, nous nous demandons si ce PDV est viable car de l’autre coté, c’est un risque important pour AXA IM  qui voit ses compétences s’envoler vers là ou l’herbe est plus verte!

LE NOMBRE DE POSTES ÉLIGIBLES AU DÉPART BAISSENT (PRESQUE) TOUS LES JOURS PAR LES DÉMISSIONS SPONTANÉES

Les démissions spontanées risquent à elles seules de couvrir largement le nombre des postes supprimés.

Que se passera t-il  si la Direction ne pourra plus arrêter l’hémorragie des salariés compétents très recherchés par les concurrents ? Surtout que avec le Brexit, la place financière parisienne a vocation à se développer dans les années à venir.

L’expert du CE nous a mis en garde contre le risque qu’un PDV  annoncé par une entreprise donne un signal aux chasseurs de têtes de venir débaucher des compétences.

La Direction semble avoir sous-estimé ce risque.

Nous avons d’ailleurs demandé à la direction de nous fournir un tableau avec le nombre de démissions par département ou BU et ceci depuis mars dernier……

A suivre….

 

4+