0

Ça y est, lors de la première réunion de négociation du Protocole d’accord préélectoral UES Axa IM, la Direction a confirmé sa volonté de forcer tous les salariés à voter exclusivement par voie électronique pour élire leurs futurs représentants du personnel. C’était déjà la volonté de la Direction il y a trois ans, quand l’Ugict-CGT a plaidé pour un vote « mixte » : 4 jours de vote électronique suivi d’un jour de vote physique à bulletin secret derrière un rideau. À l’époque, tous les syndicats participant à la négociation ont adhéré à l’idée, et cela a bien marché : Même si la participation a baissé, on a réussi à atteindre le quorum avec 56% de votants par voie électronique et 46% par voie physique traditionnelle. Cette fois-ci, qu’est-ce qui a changé ? A la réunion de négociation du 20 décembre dernier, les syndicats dirigés au niveau Groupe chez Axa IM ont retourné leur veste en appuyant la demande de la Direction de forcer un vote par voie électronique exclusivement. L’Ugict-CGT continue à plaider pour un dispositif de vote mixte donnant le choix aux salariés de voter électroniquement ou physiquement. Sur l’ordre de qui les syndicats tenus au niveau du Groupe chez Axa IM se sont-ils rapprochés de la position constante de la Direction ?

L’UGICT-CGT A ÉTÉ SEULE À DEMANDER UN MODE DE SCRUTIN « MIXTE » (VOTE ÉLECTRONIQUE + VOTE PHYSIQUE LA DERNIÈRE JOURNÉE) POUR DÉFENDRE LE CHOIX DE 46% DES VOTANTS LORS DES DERNIÈRES ÉLECTIONS (2016) QUI ONT PRÉFÉRÉ VOTER PHYSIQUEMENT À BULLETIN SECRET DERRIÈRE UN RIDEAU 
LES SYNDICATS MAJORITAIRES TENUS AU NIVEAU GROUPE VEULENT FORCER UN MODE DE SCRUTIN EXCLUSIVEMENT ÉLECTRONIQUE À L’APPUI DE LA DEMANDE DE LA DIRECTION

L’Ugict-CGT UES Axa IM

PARMI LES SYNDICATS, FAITES LA DIFFÉRENCE !