0

Lors des négociations du protocole d’accord pré électoral nous avons été les seuls et un autre syndicat non encore présent dans l’entreprise à demander une journée de vote physique, seul garant de la fiabilité et de la sincérité du scrutin. L’ Ugict-CGT insiste depuis les dernières élections professionnelles de 2016  pour qu’un éventuel “vote  électronique” de quelques jours (pour effectivement remplacer le vote par correspondance et l’envoi du matériel de vote par voie postale) soit systématiquement suivi d’un vote « physique » à bulletin secret, comme le prévoit le Code du travail. Si l’Ugict-CGT n’était pas à la table de négociation, les salariés auraient été privés d’un vote à bulletin secret dans la mesure où les syndicats du Groupe étaient favorables au vote électronique exclusif, qui a  déjà été mis en place dans la quasi-totalité des filiales du Groupe Axa.

LES SYNDICATS TENUS AU NIVEAU GROUPE ONT RETOURNÉ LEUR VESTE PAR RAPPORT AUX DERNIÈRES ELECTIONS PROFESSIONNELLES ! ONT-ILS REÇU L’ORDRE D’APPUYER LA DIRECTION POUR UN VOTE EXCLUSIVEMENT ÉLECTRONIQUE ?

Certains se targuent d’être plus modernes, pensant que se mettre au diapason des dernières modes électroniques c’est être plus modernes que les autres, mais ils font fi de la réalité :  jusqu’à présent aucun responsable de la sécurité informatique, ni même la CNIL ne nous ont assurés que le vote électronique était le mode d’expression  le plus fiable, respectueux à 100% de la confidentialité des votes des électeurs, évitant les bugs, les arrêts du système et autres failles techniques  et ….les possibles fraudes. L’Ugict CGT est persuadée que le vote électronique  est moins fiable que le bon vieux vote physique. “Le principe même d’élections honnêtes suppose que le processus électoral se déroule dans la transparence et que l’électorat soit en mesure de faire un choix réel” (OSCE).    Ces concepts ne peuvent pas être négligés.  Et oui ils veulent, vous ( nous) imposer un mode de vote qui n’assure pas l’expression démocratique des électeurs par simple effet de mode. Imposer ce mode de vote est un vrai recul démocratique. il est indéniable  que pour qu’un vote soit fiable, il faut que les résultats du scrutin assurent la sincérité; c.a.d. reflètent fidèlement la volonté des électeurs.

Ugict CGT UES AXA IM ÉMET DES RÉSERVES  SUR LE DISPOSITIF DE VOTE ELECTRONIQUE. LE DIRECTION A ACCEDE A NOTRE DEMANDE D’UN JOUR DE VOTE PHYSIQUE.

Lors de nos discussions avec la société qui s’occupera de la gestion du vote électronique nos délégués syndicaux  ont essayé de sécuriser ce vote pour ceux qui n’auront pas la possibilité de se déplacer à Majunga le vendredi 21 février pour s’exprimer physiquement à l’élection de vos futurs élus(es) au CSE  (ex CE).

Nous avons demandé que le code secret ne soit pas imposé mais généré par l’électeur (aux dernières élections le code envoyé aux salariés n’était pas sécurisé et ne respectait pas les recommandations de la CNIL ), un identifiant vous sera envoyé afin de vous connecter et c’est à vous de créer votre propre code; des instructions vous seront données pour que le code créé soit  sécurisé.

Donc finalement, comme vous nous l’aviez demandé, nous avons obtenu une journée de vote physique, le dernier jour du scrutin.

Nous vous donnerons des informations au fur et à mesure des discussions.

A suivre..

L’ UGICT-CGT POUR VOUS ET AVEC VOUS