1+

Le syndicat qui contrôle le CE d’Axa IM depuis plus de 20 ans a perdu près de 15% de représentativité lors des dernières élections professionnelles de février dernier. Le résultat : CFDT 46,83%, CFE-CGC 41,01%, Ugict-CGT 12,17%. La Direction ne peut plus s’appuyer sur un seul syndicat pour faire passer ses plans, projets et réorganisations. Pourtant, rien ne change dans la gestion du CSE, la Direction étant venue au secours du syndicat nouvellement minoritaire pour maintenir l’utilisation illicite du budget de fonctionnement pour financer les Activités Sociales et Culturelles des salariés. La direction, qui aurait dû faire preuve de neutralité, a décidé à la place de la majorité des salariés qui se sont prononcés pour un changement dans la gestion des activités sociales et culturelles. Désormais, le Secrétaire du CSE ne représente qu’une minorité des salariés, plus la voix prépondérante de la Direction de l’employeur lui-même. Ce vote exceptionnel de l’employeur pour son syndicat préféré reflète le remerciement de la Direction à la CFDT pour avoir signé les yeux fermés le PSE au rabais (25 octobre 2018) et pénalise les syndicats non-signataires qui constituent la majorité des voix exprimées par les salariés pour une pluralité de syndicats, ce qui constitue une pression en faveur de la CFDT et une discrimination illicite envers les autres organisations syndicales passible de poursuites pénales et  confirme qu’il n y a aucune indépendance de la CFDT vis à vis de la direction.