0

Comme dans les états bananiers où la démocratie est mise au pilori, le syndicat minoritaire chez Axa IM cherche à leurrer les salariés en  affirmant que son élection pour les ultimes postes au CSE est légitimée par le vote à bulletin secret décidé unilatéralement par la direction. Il faut arrêter de prendre les salariés pour des gogos, ils sont tous persuadés que le secrétaire et  le trésorier ont été mis en place par la direction d’Axa IM et ceci depuis longtemps.

Lors du vote pour le secrétaire et le trésorier;  le calcul est simple des enfants du CP pourraient facilement trouver la solution au problème suivant :

Des élections ont été mises en place pour voter pour un individu. il y a 2 formations opposées ( 9 représentant le groupe A ( 47%) et 9 représentant le groupe B (53%), un individu X décide que le vote se fera à bulletin secret afin qu’il puisse participer sans que l’on découvre pour qui il a voté. Or manque de peau le groupe B s’était mis d’accord pour voter pour la même personne faisant partie de sa coalition et il va de soi, le groupe A pour l’individu de sa formation. C’est l’individu du groupe A qui a obtenu le plus de voix c’est à dire 10 voix et celui de la formation B a obtenu 9 voix…..pour qui a voté l’ individu  X ?…..donc ni nos enfants de CP, ni les salariés ne sont dupes….c’est logique l’ individu  X a automatiquement apporté sa voix à l’individu de la formation A.

De plus, il est si fière d’avoir été coopté par la direction que ses élus n’arrêtent pas de pérorer à qui veut les entendre que la direction a voté pour la CFDT car elle ne voulait  pas de l’élue Ugict CGT….

Ils vous disent qu’ils ont débloqué 1,2 million d’euros du budget de fonctionnement pour passer sur les ASC, c’est faux car avec 9 voix il n’y aurait eu aucun déblocage. 9/18 voix, ce n’est pas la majorité.

Pour que ce déblocage ait eu lieu, il a fallu que 7 voix s’ajoutent à leur 9 voix.

Ce vote a été possible suite à la concertation (par une suspension de séance) entre les 9 autres membres représentants 53% de représentativité : il a été décidé que 7 voteront pour et 2 contre. Les 2 ont voté contre, compte tenu d’un contentieux grave sur l’utilisation illicite du budget de fonctionnement pour l’achat des 7 appartements et le non respect de séparation des budgets.

Mais le problème de ce vote, c’est que les élus ne savent pas si cette affectation et ce déblocage sont licites  d’autant qu’il n’y a pas eu d’explication au préalable et que ceux qui ont voté pour ont été mis devant le fait accompli.

Depuis son élection, il n’est même pas capable de savoir quel est son rôle au sein du CSE, il veut tout régenter au point de vouloir décider des réunions des délégués syndicaux. En revanche, il  n’a pas été capable de demander à la direction le déblocage  des subventions du  semestre 2019 à verser sur le compte du CSE pour pouvoir établir les budgets 2019. Ces sommes semblent avoir été versées  (?) après notre seule intervention.

Depuis son élection, il bloque tout :  lui et ses élus refusent tous les votes mis à l’ordre du jour par les 53% d’élus (CFE – CGC + Ugict CGT) avec la bénédiction de la RH . Nous lui recommandons de relire attentivement le code du travail et les jurisprudences relatives à son rôle qui se limite à l’établissement de l’ordre du jour des réunions en collaboration avec la RH et à la relecture  des PV de ces réunions, rédigés par un preneur de notes.

Que lui et ses élus arrêtent les blocages qui prennent en otage les salariés car une entrave pour fonctionnement du CSE lui pend au nez. Il veulent gérer seuls les Activités Sociales et culturelles. Non  et non et non ! …avec 47% de représentativité , ils n’ont aucune légitimité pour évincer les élus qui ont obtenu 53%.

Ils ne peuvent même plus valider un accord, un autre PSE ou une fusion avec leurs 47%!

UN GRAND MERCI AUX SALARIES QUI LEUR ONT ENLEVÉ CE POUVOIR !

NOUS VOUS ASSURONS QUE NOUS METTONS TOUT EN OEUVRE POUR QUE VOS DROITS SOIENT BIEN DÉFENDUS, LES AUGMENTATIONS DE SUBVENTIONS QUE NOUS LEUR  RÉCLAMIONS DEPUIS DES ANNÉES VOUS SOIENT ATTRIBUÉES ÉQUITABLEMENT SANS PASSES DROITS.