Contre toute attente, la Direction d’Axa IM a réuni le CSE en séance extraordinaire le 10 mars pour présenter  une nouvelle réorganisation de grande ampleur, celle de Client Group. La précédente direction générale avait fait son cheval de bataille de “casser les silos” au sein d’Axa IM qui devait devenir “One” : Pendant 7 ans, les organisations doubles en parallèle, ont progressivement disparues. De même, le mot d’ordre jusqu’ici était d’être “client centric”, ou “plus proche du client”. Maintenant, la nouvelle direction générale veut créer “deux piliers opérationnels stratégiques”, l’un baptisé “Axa IM Alts” (pour “alternatives”, regroupant REIM, SFD et Chorus) et l’autre “Axa IM Core” (Fixed Income, Framlington, MACS et Rosenberg). L’ancien One Axa IM donne lieu à deux Axa IM bien distinctes, basées sur une organisation “produits” à la place de l’ancienne organisation par “clients”. Est-ce dans le but de céder l’une des entités (?), car telle que présentée, cette réorganisation bien construite laisse croire à une cession à moyen terme de la partie Alts.

CLIENT GROUP : UNE ORGANISATION EN CONSTANTE MUTATION DEPUIS 6 ANS

Le Client Group d’Axa IM a déjà connu plusieurs modifications de son organisation depuis la grande réorganisation annoncée le 15 janvier 2014 par un directeur qui a quitté l’entreprise peu après : à l’époque, les mots d’ordre était “unité”, “simplicité”,”centricité client” et, plus spécifiquement pour le département autrefois intitulé “Axa IM Distribution”, la transversalité. Selon la Direction de l’époque : “Des régions se posent les mêmes questions chacune de leur côté, sans jamais partager leur réflexions. Les brochures ne sont pas uniformisées d’une région à l’autre. Chaque région a la sienne. Pourtant, les collaborateurs ont la chance d’être dans une entreprise globale, mondiale, dans laquelle il devrait être possible d’échanger, de partager. L’organisation actuelle ne le permet pas…” (PV CE 15/01/14).

Pour répondre à ce problème, l’ambition était d’organiser les fonctions transversales du département autour de 3 grands pôles :

  • Un pôle “Institutional Client Group” ;
  • Un pôle “Marketing et Product Management Group”, focalisé sur l’activité de distribution “Retail” ;
  • Un “Secrétariat Général”, au sein duquel s’est vu créé une nouvelle entité “Client Management Unit”.

Depuis lors, l’organisation de Client Group est tout sauf stable, et notamment à l’occasion d’une consultation du CE en décembre 2015 puis une simple information au CE seulement six mois plus tard, en juin 2016, sans consultation du Comité d’Entreprise. À cette occasion, selon la Direction, « le projet d’évolution présenté ne résulte aucunement d’un manque d’efficacité. Cela étant, le fonctionnement reposant sur deux pôles complexifie la définition de priorités globales. Il est donc proposé de faire rejoindre ces deux pôles, en vue de disposer d’une vision globale. » Elle a continué : « Au total, les caractéristiques essentielles de l’organisation sont conservées et sont réunies sous un seul et même leadership. » Résultat des courses : « Cette évolution concernera l’équipe de management. Un manager verra son scope élargi. Toutefois, les fondamentaux du Client Group ne sont pas modifiés, » résume la Direction : « Le projet se limite à un changement de rattachement hiérarchique. A cette exception près, rien ne change » (PV CE 23/06/16).

Mais en réalité, un jeu de positionnement des chefs dans l’organigramme a fait éclaté les pôles “Institutional Client Group” et “Marketing et Product Management Group” pour donner lieu à un nouveau rangement des équipes en deux catégories : les “Local Teams” (les équipes sales dans les différents pays) et les “Transversal Teams” (tout le reste : “Marketing”, “Product, Retail and Institutional Development”, “Client Management”, et “Client Relationship Management”)…

POUR CLIENT GROUPE, LE PLAN DE DÉPARTS VOLONTAIRES SIGNÉ PAR LE SYNDICAT MAJORITAIRE EN OCTOBRE 2018 REPRÉSENTAIT UN RETOUR EN ARRIÈRE

Avec le PSE UES Axa IM 2018, signé par le syndicat majoritaire à l’époque, c’était le retour à la case départ avec (comme en 2014) :

  • Un segment “Institutionnels” (comme l’ancien pôle “Institutional Client Group”) ;
  • Un segment “Distributeurs” (comme l’ancien pôle “Marketing et Product Management Group”) ;
  • Une équipe “Administration des Activités Client Groupe” (comme l’ancien pôle “Secrétariat Général”), qui est soumise à un double rattachement aux deux segments principaux.

Les équipes de Client Relationship Management (CRM), qui autrefois nécessitaient la “transversalité”, ont été transférées aux fonctions support de la plateforme “core”. Il n’y avait plus de responsable de vente des pays : les équipes locales ont été éclatées entre le segment Distributeurs et le segment Institutionnels. L’ancienne équipe “Clients et Markets” a été éclatée, et l’équipe de Marketing Global a été rattachée au segment Distributeurs.

On note néanmoins une différence importante avec l’organisation mise en place en 2014 : Le poste de Global Head of Client Group a été supprimé, et l’activité commerciale d’Axa IM est devenue co-pilotée par une direction bicéphale des segments “Institutionnels” et “Distributeurs”.

AUJOURD’HUI, LA DIRECTION SCINDE CLIENT GROUP EN DEUX ET RATTACHE CHACUNE AUX PLATEFORMES D’INVESTISSEMENT, CRÉANT EXPRESSÉMENT DEUX AXA IM ORGANISÉES PAR PRODUIT ;

[Les informations suivantes sont réservées aux adhérents et sympathisants du Syndicat Ugict-CGT UES Axa IM. Connectez-vous ou contactez un représentant Ugict-CGT pour rester informés...]

0