Après plusieurs réunions extraordinaires CSE et CSSCT, la Direction a recueilli l’avis du CSE sur son plan de déconfinement en séance du 20 mai 2020. L’Ugict-CGT a appuyé l’avis FAVORABLE de la majorité, sous réserve de recevoir, comme promis par la Direction en séance, des plans de tous les étages avec les modifications convenues, des informations sur les postes de travail aménagés selon les préconisations du Médecin du travail, ainsi qu’un suivi régulier de présence par étage sur site avec le CSSCT élargie. Le Flexwork est supprimé. Un guide validé par le CSE a été établi par la Direction et complété par les représentants du personnel. L’Ugict-Cgt a été force de proposition via la secrétaire de la CSSCT et a apporté un grand nombre de compléments à ce guide, notamment le respect du volontariat limité et  au cas par cas ; pas de surcharge de travail ; décalage des plages horaires pour prendre en compte le rallongement du temps de transport ; prise en compte de l’impact du télétravail sur la santé des salariés ; la gestion stricte des déplacements ; et une communication claire à destination des salariés.

La situation à la Tour Majunga avant le confinement

Le manque d’anticipation des entreprises et le non respect des recommandations de l’ARS (Association régionale de santé) suite aux hésitations gouvernementales a crée des problèmes bien avant l’ordonnance du confinement.

En effet, le 14 mars, le 1er cas sur site a été déclaré et transféré directement à l’hôpital, cas survenu malgré les recommandations et de l’ARS et de la Direction d’observer la quatorzaine pour les salariés ayant voyagé dans les zones à risque. Aussitôt la direction a évacué l’étage en question, mais le mal était déjà fait, puisque le salarié revenu de voyage a circulé dans les étages.

D’ailleurs, il nous a été signalé à la même période des salariés revenus d’Italie chez REIM et qui n’ont pas observé la mise en quarantaine. Il y a lieu de rappeler que chaque salarié est un citoyen responsable et à ce titre doit mettre en œuvre les moyens afin de préserver sa santé et la sécurité d’autrui et doit s’abstenir de mettre en danger les tiers comme lui -même.

L’article L.4122-1 du code du travail stipule : “il incombe à chaque travailleur de prendre soin, en fonction de sa formation et si cela est possible, de sa santé et de sa sécurité ainsi que celle des autres…. par ses actes ou ses omissions au travail.”

Attention, tout salarié qui ne respecte pas les mesures de confinement ou de déconfinement, qui ne se déclare pas à la médecine du travail est susceptible d’être sanctionné pour manquement à son obligation de sécurité. Il pourrait faire l’objet d’une sanction disciplinaire, voire financière de la part de la CPAM.

Tout au long du confinement, les seuls statistiques fournies par la Direction sont loin du nombre de cas  qui ont été fournis à la commission sécurité et santé au travail, alors que plusieurs  cas ont été signalés aux représentants du personnel.

En effet, pendant cette période de crise sanitaire la CSSCT, le CSE et la Direction ont organisé des réunions extraordinaires pour mettre en place les protocoles pour les salariés travaillant sur place dans le cadre de la continuité de l’activité pendant le confinement et tout récemment des réunions pour que le déconfinement se passe le mieux possible pour les salariés volontaires au retour à Majunga dès le 2 juin.

Plan de déconfinement Axa IM susceptible d’évoluer dans le temps :

[Les informations suivantes sont réservées aux adhérents et sympathisants du Syndicat Ugict-CGT UES Axa IM. Connectez-vous ou contactez un représentant Ugict-CGT pour rester informés...]
0