Lors de la réunion du CSE du 6 octobre dernier, les élus et sections syndicales qui contrôlent le CSE ont rendu un avis FAVORABLE à la proposition de la Direction de maintenir l’alternance et la présence obligatoires entre les équipes rouges et bleues à la tour Majunga. Néanmoins, la question n’a pas fait l’unanimité : L’Ugict Axa IM ainsi qu’une petite minorité d’élus n’ont pas appuyé cet avis FAVORABLE : nous avons en effet estimé que le passage de l’Ile de France en alerte maximale d’une part, et que le durcissement des règles sanitaires dans la région d’autre part, devaient au contraire pousser Axa IM à promouvoir autant que possible le télétravail, et à revenir sur une organisation de présence sur site sur une base exclusive de volontariat.

Curieusement, les élus et sections syndicales majoritaires qui avaient demandé à la Direction, au début du déconfinement, de maintenir le télétravail généralisé et la venue sur site sur la base du volontariat, sont désormais ceux qui sont en faveur de la présence alternée obligatoire sur site ! Et ce, alors même que les conditions de travail se dégradent à Majunga, où les salariés sont soumis, d’une façon extrêmement stricte, au port du masque, et où la prise des repas à la cantine est maintenant fortement découragée. Une épée de Damoclès plane sur la tête de chacun, avec des « sanctions disciplinaires » en cas de non-respect des règles, expression d’autant plus inquiétante qu’on ne connaît pas, au juste, la nature exacte de ces sanctions potentielles… Le couvre-feu annoncé par le Président de la République le 14 octobre dernier devrait, à notre avis, rebattre les cartes et, nous l’espérons de tout cœur, ramener la Direction à la raison. Une petite note plaisante, tout de même, pour conclure : la Direction a écouté, en partie, notre revendication de package de matériel pour le télétravail : des casques sans fil Bluetooth haut de gamme seront distribués aux salariés, en lieu et place des casques filaires actuels. Quant à Majunga, les salariés y disposeront chacun très bientôt de deux grands écrans de 24 pouces. Mais nous continuerons bien entendu à revendiquer un siège ergonomique et un écran supplémentaire à expédier au domicile de tout salarié qui en ferait la demande !

Recevez nos articles!

Indiquez votre adresse e-mail et recevez une notification chaque fois qu'un nouvel article est publié.

1+