Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Télétravail Page 1 of 3

C’est Noël avant l’heure chez Axa IM : La Direction offre “exceptionnellement” un écran aux salariés dans le cadre du confinement Covid

Le point 2, à l’ordre du jour du CSE du 24 novembre 2020, était un “point sur les écrans distribués aux collaborateurs pendant le confinement (nombre d’écrans distribués & modalités de distribution)”. En effet, nous avions découvert que la Direction avait d’ores et déjà unilatéralement offert un écran à plus de 200 salariés, créant ainsi une inégalité de traitement que SEULE l’Ugict Axa IM avait dénoncée. Pour couper court à toute discussion sur ce sujet, la Direction a donc annoncé aujourd’hui sa décision d’offrir “exceptionnellement” (c’est à dire en dehors de la négociation collective) un écran Dell de 24 pouces à tous les salariés qui n’ont pas encore reçu un écran. Cet écran sera du même modèle que celui qui sera déployé à Majunga en 2021 : un modèle LED 1920 x 1080, au format 16:9, et garanti 3 ans. L’écran devra être commandé par le salarié lui-même sur le site internet de Dell et il sera livré directement à son domicile. Par la suite, la Direction en remboursera le prix d’achat au salarié. Les détails de cette opération de dernière minute seront précisés dans une communication qui sera envoyée prochainement aux salariés. L’Ugict Axa IM a salué ce petit geste, qui, rappelons-le, était précisément l’une de nos revendications. Pourtant, cette revendication avait été expressément refusée par la Direction et par les sections syndicales majoritaires signataires de l’accord télétravail, il y a seulement quelques semaines… (voir notre tract)

0

But where the hell is my money??!!* Où sont donc mes 20€ ? Les signataires du nouvel accord de télétravail chez Axa IM décident de reporter la subvention télétravail aux calendes grecques!

Les salariés d’Axa IM sont de plus en plus surpris, et déçus, de ne toujours pas voir apparaître sur leur bulletin de paie l’indemnité de télétravail fixée au niveau pourtant ridiculement bas de 20€ mensuels. Et ce, en dépit du fait que l’immense majorité d’entre nous est en télétravail tous les jours de la semaine depuis le 30 octobre dernier… Les autres sections syndicales majoritaires, signataires du nouvel « accord » de télétravail, avaient pourtant fait une grande publicité de ces 20€, et ils étaient même très fiers de cette petite somme qu’ils avaient obtenue par la « négociation » collective. Mais, de ces piètres 20€, nous ne voyons toujours pas la couleur… En effet, ledit « accord », que seul le Syndicat Ugict Axa IM avait d’ailleurs explicitement refusé de signer, prévoit que la question de l’indemnisation des frais supplémentaires induits par le télétravail serait « discutée » avec la Direction « entre le 15 janvier et le 15 février 2021 », sans qu’une date précise de « discussion » n’ait été fixée, et sans bien entendu que la date effective de paiement de notre aumône n’ait été arrêtée. Il paraît que l’espoir fait vivre !

*Mais où diable est mon argent??!!

0

Re-confinement Axa IM de novembre 2020 : La Direction maintient son refus de matériel pour les télétravailleurs, avec l’avis FAVORABLE des élus et sections syndicales majoritaires

Lors du CSE extraordinaire du 4 novembre 2020, la Direction a présenté son protocole sanitaire mis à jour suite aux déclarations du Président de la République le 28 octobre dernier. Comme demandé par l’Ugict Axa IM depuis trois semaines (cliquez ici pour lire notre tract du 13 octobre), l’alternance entre les équipes rouges et bleues est suspendue jusqu’au 2 décembre prochain au moins, et le télétravail redevient obligatoire pour tous les salariés, sauf pour ceux dont la présence sur site est nécessaire : Services Généraux, Service Médical et TSF. Plusieurs élus ont émis des réserves sur le nombre important de dérogations qui ont déjà été données ; la Direction n’était pas en mesure de confirmer le nombre exact de salariés sur site tous les jours depuis l’annonce le jeudi 29 octobre, mais elle s’est engagée à communiquer les statistiques régulièrement, comme lors du premier confinement en mars. L’Ugict Axa IM ne s’est pas associé à l’avis FAVORABLE de la majorité des élus et sections syndicales, regrettant le refus constant de notre demande de matériel adapté pour les télétravailleurs (écran, clavier, souris, docking station et chaise ergonomique), ainsi que d’une prime de sujétion (basée sur le prorata de la prime d’astreinte hebdomadaire de 315€ indiquée dans l’accord sur le travail exceptionnel) pour les salariés dont la présence sur site est obligatoire.

1+

Miracle, la Direction entend les voix de la Raison : Télétravail généralisé, 5 jours sur 5 !

La Direction prend tardivement une sage décision, il est vrai fortement encouragée en ce sens par les annonces du Gouvernement : peu importe ! Car dans ce cas-ci, seul compte le résultat, même si l’on peut légitimement s’interroger sur les vraies raisons de cette prise de conscience si tardive… Les salariés, à quelques exceptions près, lesquelles restent d’ailleurs encore à préciser, vont désormais travailler à distance tous les jours de la semaine. Finis les risques inutiles pris dans les transports en commun, finie la peur de ce collègue qui toussote ou qui éternue, finies ces rumeurs de tel ou tel qui aurait été contaminé à tel ou tel étage. Le télétravail fonctionne bien pour Axa IM, et la position des élus des sections syndicales majoritaires, encore favorables à l’alternance obligatoire rouge-bleu lors du CSE du 6 octobre dernier (voir notre tract), est donc complètement invalidée.

0

Confinement : Le Retour !

Nous évoquions, il y a une semaine déjà (voir notre article), notre inquiétude face à une situation sanitaire qui s’aggravait de jour en jour, et nous disions notre incompréhension face à l’obstination inexplicable de la Direction à vouloir imposer la présence physique des salariés à Majunga. L’annonce du Président de la République, hier soir, a confirmé que notre inquiétude quant à la gravité de cette deuxième vague de Covid était bel et bien fondée. Mais la Direction va-t-elle maintenant enfin comprendre le danger qu’elle fait courir aux salariés et à leurs familles ? En effet, si l’on considère, stricto sensu, l’annonce d’Emmanuel Macron, le télétravail n’est pas obligatoire, puisque le Président déclare : « Les travailleurs qui peuvent recourir au télétravail y sont de nouveau fortement incités ».

0

Covid-19 : la Direction attentiste malgré l’augmentation du nombre de cas à Majunga !

L’Ugict Axa IM, dans son dialogue régulier avec la Direction, mais aussi au travers de ses tracts, revendique, depuis plusieurs semaines déjà, de revenir sur la question de la présence VOLONTAIRE à la tour Majunga, en lieu et place de la présence obligatoire en alternance rouge-bleu. Jusqu’à présent, la seule réponse offerte par la Direction, lors du CSE du 6 octobre dernier, a été la suivante : “pour l’instant, il n’est pas question de revenir sur ce type d’organisation. Pour le moment, l’organisation rouge-bleu répond aux préconisations du Ministère du Travail. Ce sujet doit être rediscuté dans les prochains jours.” A notre plus grande surprise, les élus des sections syndicales majoritaires ont accepté cet argument sans questionnement et se sont déclarés FAVORABLES à l’alternance obligatoire. Deux semaines plus tard, et alors que nous attendons toujours cette « rediscussion dans les prochains jours », 11 nouveaux cas de contamination nous ont été confirmés parmi les salariés tout récemment ! Qu’attend donc la Direction pour décréter le volontariat : 100 cas ? 200 cas de contaminations sur site ?

1+

COUVRE-FEU : L’Ugict Axa IM demande à la Direction de revenir sur la question du présentiel VOLONTAIRE à Majunga

Lors de la réunion du CSE du 6 octobre dernier, les élus et sections syndicales qui contrôlent le CSE ont rendu un avis FAVORABLE à la proposition de la Direction de maintenir l’alternance et la présence obligatoires entre les équipes rouges et bleues à la tour Majunga. Néanmoins, la question n’a pas fait l’unanimité : L’Ugict Axa IM ainsi qu’une petite minorité d’élus n’ont pas appuyé cet avis FAVORABLE : nous avons en effet estimé que le passage de l’Ile de France en alerte maximale d’une part, et que le durcissement des règles sanitaires dans la région d’autre part, devaient au contraire pousser Axa IM à promouvoir autant que possible le télétravail, et à revenir sur une organisation de présence sur site sur une base exclusive de volontariat.

1+

Tout pour la Direction, des miettes pour les salariés : L’Ugict Axa IM n’est pas signataire du nouvel accord Axa IM sur le télétravail

L’Ugict Axa IM est par principe toujours favorable au télétravail, car c’est bien évidemment une forme moderne d’activité qui permet, à ceux qui le souhaitent, d’améliorer grandement leur qualité de vie, mais… le télétravail ne doit pas se faire au rabais. Les sections syndicales majoritaires chez Axa IM, contrôlées par leurs appareils respectifs dans le Groupe, viennent d’annoncer qu’elles avaient signé avec la Direction un nouvel accord sur le télétravail. L’Ugict Axa IM estime que c’est un très mauvais « accord », en réalité une simple proposition unilatérale de la Direction qui n’a pas été substantiellement modifiée après pas moins de 6 séances de « négociation ».

1+

Politique sociale Axa IM 2020 : L’Ugict-CGT appuie l’avis unanimement DEFAVORABLE du CSE

Au CSE du 24 septembre 2020, les représentants du personnel ont rendu leur avis sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020. Pour motiver son avis, l’Ugict-CGT est revenue sur l’échec des négociations sur le plan d’actions 2020-2023 au titre de l’égalité professionnelle entre les Hommes et les Femmes chez Axa IM ; l’échec des négociations sur la “Prime Macron” et le refus de prendre en compte les conditions de travail des salariés assurant une permanence lors du confinement COVID-19 ; l’expiration de l’accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et le manque de négociations loyales ou de suivi réel à ce sujet ; le non-respect par la Direction d’Axa IM de l’article 77 de la Convention collective relatif à l’entretien annuel d’évaluation et les règles floues et subjectives d’évaluation professionnelle ; l’absence de tenue régulière des entretiens professionnels et des entretiens de carrière ; les réorganisations incessantes et les revirements de stratégie peu compris, contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; les modifications unilatérales des conditions de travail, sans contrepartie significative, encore une fois contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; le non-respect par la Direction de l’article 79 de la Convention collective relatif au licenciement pour insuffisance professionnelle ; et le refus systématique de dialogue sociale en cas de traitement des revendications individuelles des salariés. L’Ugict-CGT ainsi que l’unanimité des élus se prononçant sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020 ont rendu un avis DEFAVORABLE.

1+

Recueil d’avis du CSE UES Axa IM sur le projet de déploiement du flexwork suite à l’arrivée du GIE : L’expression collective des salariés d’Axa IM est unanimement DEFAVORABLE

Au CSE extraordinaire du 23 septembre 2020, la Direction a recueilli l’avis des représentants du personnel sur son projet de déploiement du flexwork chez Axa IM, suite à l’arrivée du GIE qui prendra 7 de nos étages. L’Ugict-CGT a surtout pointé le manque total de moyens alloués qui auraient pu permettre une chance de succès. C’est un projet dont l’objet est de faire supporter aux salariés les économies réalisées par l’employeur, soit environ 5,6 millions d’€ chaque année, dont seulement 240.000€ qui seront reversés aux salariés pour défrayer le coût du télétravail à la maison, soit seulement 4,3% des économies. C’est également un projet qui ne donne aucun moyen matériel aux télétravailleurs pour rendre le dispositif attractif, la revendication portée par l’Ugict-CGT consistant à fournir un package de matériel pour tout télétravailleur qui en ferait la demande (station d’accueil ou « docking station », moniteur PC, clavier, souris, siège ergonomique), a été refusée par la Direction.  Et c’est enfin un projet d’entreprise de grande ampleur auquel tous les salariés doivent contribuer, mais sans que le seul avantage du projet – le télétravail – ne soit pour tous : tout en reconnaissant que le télétravail est bien un nouvel avantage, la Direction a refusé notre demande d’une prime de sujétion aux salariés dont la présence sur site est requise tous les jours, leur privant de facto de cet avantage en qualité de vie au travail. Le projet de déploiement de flexwork chez Axa IM suite à l’arrivée du GIE n’a aucun intérêt autre qu’économique, et ce seulement en faveur de l’employeur, de sa direction et de ses actionnaires. Il ne présente aucun intérêt pour les salariés, qui sont appelés à le financer entièrement par la dégradation drastique de leurs conditions de travail, par la contribution de leur espace d’habitation personnelle à leur employeur sans aucune contrepartie significative, par l’achat du matériel professionnel adapté à leurs propres frais, et par la soumission à un dispositif unilatéral subjectif et discriminatoire. Il est voué à l’échec. L’Ugict-CGT, ainsi que l’unanimité des élus exprimant un avis, ont rendu aujourd’hui au nom des salariés un avis collectif DEFAVORABLE à ce projet.

1+

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén