Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Loi Page 1 of 2

Un gouvernement en désarroi, un patronat agressif : Un déconfinement promettant de faire “travailler un peu plus” les salariés

Il nous fut dit tout d’abord que les masques étaient inutiles, et que, de toute façon, les français ne savaient pas les porter. Et maintenant … le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, sous peine d’une amende de 135€. Au début de l’épidémie du Covid-19, il s’agissait d’une «grippette » qui ne s’échapperait pas de Chine, exactement comme le nuage de Tchernobyl, qui, en 1986, et c’est bien connu, ne pouvait absolument pas survoler la France. Puis, le 16 mars 2020, le Président de la République affirmait, à 7 reprises, que la France était en fait « en guerre » contre ladite grippette, en déclarant qu’«aucune entreprise» ne serait livrée «au risque de faillite». Et maintenant le ministre de l’Économie déclare au contraire que : «Il y aura des faillites et il y aura des licenciements dans les mois qui viennent» (lire l’article). Entre temps, le patron du MEDEF a déclaré : qu’il faudra «bien se poser la question tôt ou tard du temps de travail, des jours fériés et des congés payés pour accompagner la reprise et faciliter, en travaillant un peu plus, la création de croissance supplémentaire» (lire l’article). Les contradictions et les revirements abondent, semant la confusion chez les salariés qui demandent comment vont-ils “travailler un peu plus”…

0

Une publicité d’@AXA qui dit ce que le gouvernement ne veut pas dire : La reforme des retraites va entraîner la baisse de votre retraite !

Dans une publicité pour son plan d’épargne retraite mis en ligne du juillet 2019 au janvier 2020, AXA avait déjà annoncé “la baisse programmée des futures pensions”, pour vendre ses produits d’épargne retraite, ce que dénonce l’association ATTAC, reporté par FranceTVInfo. Les assureurs, depuis fort longtemps, veulent privatiser la sécurité sociale et les retraites, qui seront données à des fonds de pensions dont on connait les faillites aux USA. Axa tout comme d’autres sociétés d’assurances avait déjà commencé à négocier la retraite par capitalisation avec le gouvernement Fillon sous la présidence de Nicolas Sarkozy, et ont participé à la rédaction du projet d’Emmanuel Macron, en même temps que Blackrock et d’autres intéressés. C’est largement connu et logique car dans l’intérêt évident des banques, assureurs et gestionnaires de fonds. Ce qui est dénoncé aujourd’hui par ATTAC, et relayé par FranceTVInfo, c’est l’instrumentalisation de la reforme des retraites par Axa afin de créer un climat anxiogène pour pousser les salariés à acheter ses produits de retraite par capitalisation, ainsi que la contradiction de sa publicité par rapport à celle du gouvernement qui continue à maintenir que ses réformes “ne devront entraîner ni baisse des pensions, pour préserver le pouvoir d’achat des retraités, ni hausse du coût du travail, pour garantir la compétitivité de notre économie”.

0

Les directions de la CFDT, « Trente ans de détricotage du droit social » ? Un décorticage de la position “réformiste” sur la réforme des retraites Macron

“Comme le parti démocrate US-américain pro-esclavagiste à ses débuts est devenu antiraciste aujourd’hui, la CFDT, d’anticapitaliste et d’autogestionnaire des années 60, s’est convertie en cogestionnaire aujourd’hui sur le modèle allemand ou suèdois. Enfin c’est ce qu’elle s’imagine en faisant passer sa soumission à tous les pouvoirs pour de la cogestion alors qu’elle n’a aucune place, même pas le moindre strapontin, dans les lieux de décisions et malgré toutes les lettres inutiles de propositions politiques envoyées jusqu’au président qui n’en a rien eu à faire. Etonnante démarche d’ailleurs pour une CFDT qui n’a jamais voulu donner de consigne de vote parce que selon elle, un vrai syndicat ne doit pas empiéter sur l’action politique. Alors pourquoi aujourd’hui à plusieurs reprises ces tentatives d’influencer le président ou de le séduire peut-être ?”

0

C’est quand qu’on arrête ? Une explication simple de l’appel à grève illimité dès le 5 décembre

0

Avec XL, préparer la ceinture XS ! L’Ugict-CGT demande la consultation annuelle obligatoire du CSE sur les orientations stratégiques d’Axa IM

A la réunion du CSE UES Axa IM du 18 avril 2019, l’Ugict-CGT demande dans les meilleurs délais la première réunion de la commission économique ainsi que la consultation annuelle obligatoire du CSE sur les orientations stratégiques d’Axa IM. La Direction a déjà pris beaucoup de retard  sur le sujet : Lors des négociations sur le CSE en décembre dernier, la première position de la direction était une consultation triennale du CSE, par rapport à la Loi qui prévoit une consultation annuelle obligatoire. L’Ugict-CGT a marqué son désaccord. Puis la direction a voulu une consultation biennale, et a maintenu cette position depuis lors. En l’absence d’accord, l’Ugict-CGT demande la consultation annuelle comme auparavant, tous les ans, depuis plusieurs années.

1+

La victoire de la CGT est la victoire des salariés : L’Europe condamne la France sur les aménagements aux 35 heures dénoncés par la CGT

Le Comité européen des droits sociaux (CEDS), organe du Conseil de l’Europe, a jugé contraire à la charte sociale européenne la possibilité offerte par la loi El Khomri aux entreprises de moduler le temps de travail pendant une période pouvant atteindre trois ans. La loi, adoptée en août 2016, permettait aux entreprises françaises de s’adapter aux variations de la charge de travail tout en limitant le recours aux heures supplémentaires. C’est une victoire pour la CGT qui est à l’origine de la saisine. Des décisions du CEDS sont également attendues sur les ordonnances Pénicaud : La CGT a saisi l’organe du Conseil de l’Europe contre le plafonnement des indemnités prud’homales que les salariés peuvent réclamées en cas de licenciement non justifié, estimant que cette disposition est également contraire à la charte sociale européenne.

1+

Réponse du berger à la bergère : Parlons de Fake News !

Un certain syndicat majoritaire vient de distribuer un tract dans lequel il dit aux salariés que le Ticket Restaurant n’est « pas acquis » chez Axa IM et que le sujet est « encore en négociation ». C’est archi-faux, le mensonge ne sert qu’à couvrir les syndicats majoritaires qui, depuis 20, ans n’ont jamais appuyé la demande Ugict-CGT, lors des deux dernières Négociations Annuelles Obligatoires (NAO), de mettre en place le Ticket Restaurant au sein d’Axa IM, notamment au titre du principe de non-discrimination entre les télé-travailleurs et autres salariés qui ne peuvent déjeuner à la cantine. Depuis l’arrivée de Deloitte dans l’immeuble, le RIE est engorgé, et la Direction est dans l’obligation de permettre aux salariés de déjeuner dans les meilleures conditions. L’Ugict-CGT est le seul syndicat à agir pour résoudre les problèmes du RIE et la mise en place du ticket restaurant chez Axa IM. La dernière NAO, qui vient d’être signée par les syndicats majoritaires, n’en a fait aucune mention.

0

Accord CSE AIM : Qui ne veut pas d’une « Commission Égalité Hommes Femmes » au sein du future CSE UES AXA IM ?

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore réduire l’expression collective du futur CSE d’Axa IM : La Direction a clairement dit qu’elle veut supprimer la Commission Égalité Hommes Femmes (HF) du CE, légalement obligatoire sauf en cas d’accord des syndicats majoritaires, et certains syndicats sont d’accord avec la Direction pour supprimer la Commission Egalité HF de votre Comité d’Entreprise. La Direction et les syndicats signataires vont ainsi supprimer la Commission Égalité HF du CE, composée de 5 membres, au titre de leur programme de réduction des coûts. Que les signataires assument leurs responsabilités !

0

Accord CSE AIM : Qui ne veut pas d’une « Commission Formation Professionnelle » au sein du futur CSE UES AXA IM ?

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore vous reprendre un autre avantage : La Direction a clairement dit qu’elle veut supprimer la Commission Formation du CE et certains syndicats ont dit qu’ils sont d’accord avec la Direction pour supprimer la Commission Formation en tant que tel et la fusionner avec l’ancienne commission égalité HF de votre Comité d’Entreprise, qui va également disparaître en tant que telle. La Direction et les syndicats majoritaires vont ainsi supprimer la Commission Formation du CE, composée de 5 membres depuis maintenant plus de 20 ans, et la fusionner avec l’ancienne commission égalité HF, disparue, au titre de leur programme de réduction des coûts.

 Que les signataires assument leurs responsabilités !

 

0

Accord CSE : Qui ne veut pas d’une Consultation annuelle du futur CSE UES Axa IM sur les Orientations Stratégiques de l’Entreprise ?

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore réduire l’expression collective du futur CSE : Avant les Ordonnances Macron, l’employeur était tenu de consulter chaque année le Comité d’Entreprise sur les orientations stratégiques de l’entreprise. Mais maintenant, la Direction peut décider avec l’accord des syndicats majoritaires de supprimer la consultation annuelle sur les orientations stratégiques de l’entreprise et de la remplacer par une consultation biennale ou triennale. La Direction a clairement dit qu’elle veut consulter seulement 1 fois tous les 3 ans, et le syndicat majoritaire dit qu’il est d’accord pour tous les deux ans. Cet « accord » entre la Direction et les syndicats majoritaires est en dessous de la Loi et handicape l’expression collective de votre futur CSE des sociétés de l’UES Axa IM. La Direction et les syndicats majoritaires vont ainsi supprimer la consultation annuelle sur les orientations stratégiques, au titre de leur programme de réduction des coûts. Et vos représentants vont signer ça !

0

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén