UGICT-CGT UES AXA INVESTMENT MANAGERS

Pour la représentation et la défense de tous les Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Loi

Avec XL, préparer la ceinture XS ! L’Ugict-CGT demande la consultation annuelle obligatoire du CSE sur les orientations stratégiques d’Axa IM

1+

A la réunion du CSE UES Axa IM du 18 avril 2019, l’Ugict-CGT demande dans les meilleurs délais la première réunion de la commission économique ainsi que la consultation annuelle obligatoire du CSE sur les orientations stratégiques d’Axa IM. La Direction a déjà pris beaucoup de retard  sur le sujet : Lors des négociations sur le CSE en décembre dernier, la première position de la direction était une consultation triennale du CSE, par rapport à la Loi qui prévoit une consultation annuelle obligatoire. L’Ugict-CGT a marqué son désaccord. Puis la direction a voulu une consultation biennale, et a maintenu cette position depuis lors. En l’absence d’accord, l’Ugict-CGT demande la consultation annuelle comme auparavant, tous les ans, depuis plusieurs années.

Lire la suite

La victoire de la CGT est la victoire des salariés : L’Europe condamne la France sur les aménagements aux 35 heures dénoncés par la CGT

1+

Le Comité européen des droits sociaux (CEDS), organe du Conseil de l’Europe, a jugé contraire à la charte sociale européenne la possibilité offerte par la loi El Khomri aux entreprises de moduler le temps de travail pendant une période pouvant atteindre trois ans. La loi, adoptée en août 2016, permettait aux entreprises françaises de s’adapter aux variations de la charge de travail tout en limitant le recours aux heures supplémentaires. C’est une victoire pour la CGT qui est à l’origine de la saisine. Des décisions du CEDS sont également attendues sur les ordonnances Pénicaud : La CGT a saisi l’organe du Conseil de l’Europe contre le plafonnement des indemnités prud’homales que les salariés peuvent réclamées en cas de licenciement non justifié, estimant que cette disposition est également contraire à la charte sociale européenne.

Lire la suite

Réponse du berger à la bergère : Parlons de Fake News !

0

Un certain syndicat majoritaire vient de distribuer un tract dans lequel il dit aux salariés que le Ticket Restaurant n’est « pas acquis » chez Axa IM et que le sujet est « encore en négociation ». C’est archi-faux, le mensonge ne sert qu’à couvrir les syndicats majoritaires qui, depuis 20, ans n’ont jamais appuyé la demande Ugict-CGT, lors des deux dernières Négociations Annuelles Obligatoires (NAO), de mettre en place le Ticket Restaurant au sein d’Axa IM, notamment au titre du principe de non-discrimination entre les télé-travailleurs et autres salariés qui ne peuvent déjeuner à la cantine. Depuis l’arrivée de Deloitte dans l’immeuble, le RIE est engorgé, et la Direction est dans l’obligation de permettre aux salariés de déjeuner dans les meilleures conditions. L’Ugict-CGT est le seul syndicat à agir pour résoudre les problèmes du RIE et la mise en place du ticket restaurant chez Axa IM. La dernière NAO, qui vient d’être signée par les syndicats majoritaires, n’en a fait aucune mention.

Lire la suite

Accord CSE AIM : Qui ne veut pas d’une « Commission Égalité Hommes Femmes » au sein du future CSE UES AXA IM ?

0

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore réduire l’expression collective du futur CSE d’Axa IM : La Direction a clairement dit qu’elle veut supprimer la Commission Égalité Hommes Femmes (HF) du CE, légalement obligatoire sauf en cas d’accord des syndicats majoritaires, et certains syndicats sont d’accord avec la Direction pour supprimer la Commission Egalité HF de votre Comité d’Entreprise. La Direction et les syndicats signataires vont ainsi supprimer la Commission Égalité HF du CE, composée de 5 membres, au titre de leur programme de réduction des coûts. Que les signataires assument leurs responsabilités !

Accord CSE AIM : Qui ne veut pas d’une « Commission Formation Professionnelle » au sein du futur CSE UES AXA IM ?

0

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore vous reprendre un autre avantage : La Direction a clairement dit qu’elle veut supprimer la Commission Formation du CE et certains syndicats ont dit qu’ils sont d’accord avec la Direction pour supprimer la Commission Formation en tant que tel et la fusionner avec l’ancienne commission égalité HF de votre Comité d’Entreprise, qui va également disparaître en tant que telle. La Direction et les syndicats majoritaires vont ainsi supprimer la Commission Formation du CE, composée de 5 membres depuis maintenant plus de 20 ans, et la fusionner avec l’ancienne commission égalité HF, disparue, au titre de leur programme de réduction des coûts.

 Que les signataires assument leurs responsabilités !

 

Accord CSE : Qui ne veut pas d’une Consultation annuelle du futur CSE UES Axa IM sur les Orientations Stratégiques de l’Entreprise ?

0

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore réduire l’expression collective du futur CSE : Avant les Ordonnances Macron, l’employeur était tenu de consulter chaque année le Comité d’Entreprise sur les orientations stratégiques de l’entreprise. Mais maintenant, la Direction peut décider avec l’accord des syndicats majoritaires de supprimer la consultation annuelle sur les orientations stratégiques de l’entreprise et de la remplacer par une consultation biennale ou triennale. La Direction a clairement dit qu’elle veut consulter seulement 1 fois tous les 3 ans, et le syndicat majoritaire dit qu’il est d’accord pour tous les deux ans. Cet « accord » entre la Direction et les syndicats majoritaires est en dessous de la Loi et handicape l’expression collective de votre futur CSE des sociétés de l’UES Axa IM. La Direction et les syndicats majoritaires vont ainsi supprimer la consultation annuelle sur les orientations stratégiques, au titre de leur programme de réduction des coûts. Et vos représentants vont signer ça !

Lire la suite

Situation économique et financière AXA IM 2017 : La Direction paie pour l’avis FAVORABLE du syndicat majoritaire

0

On aurait tout vu : Au CE du 21 juin 2018 dernier — à l’occasion du recueil de l’avis du Comité d’Entreprise sur la situation économique et financière de l’entreprise mise en avant par la Direction pour justifier son “PSE volontaire” –, la Direction d’Axa IM a procédé au recueil des “déclarations indépendantes” des organisations syndicales, en parfaite méconnaissance des dispositions légales d’ordre public et même de la jurisprudence datant de 2006 visant la pratique illégale d’AXA de remplacer l’avis motivé du CE par l’avis des organisations syndicales auxquelles leurs membres sont susceptibles d’appartenir. La Direction s’est abstenue fautivement de rappeler à l’ordre plusieurs mélanges de genres entachant la régularité même du recueil d’avis : Le Président de la “Commission Economique” du CE — chargée d’étudier les documents économiques et financiers recueillis par le Comité d’Entreprise –, a complètement abandonné son obligation de neutralité vis-à-vis des organisations syndicales et a donné “lecture de l’avis de la CFDT”, qui n’était rien d’autre que l’avis rédigé par le cabinet SYNDEX, mandaté par le CE et rémunéré par l’employeur au titre de l’articles L. 2325-35 et L. 2323-12 du Code du Travail ; le Représentant Syndical CFDT, présent à la réunion, ne s’est pas exprimé. Ensuite, un élu membre du CE a donné “lecture de la déclaration “,  au nom du syndicat CFE CGC alors que le mandat de Représentant Syndical CFE-CGC est vacant. Si le Représentant Syndical Ugict-CGT a donné lecture de l’avis de notre Syndicat, c’est tout à fait normal étant donné que notre Syndicat ne dispose pas d’élu titulaire au comité et que notre seule voix consiste à l’avis donné par le RS. A la suite de ces déclarations syndicales, dont une seule lue régulièrement par le RS Ugict-CGT, la Direction a procédé à un vote en concluant que la situation économique et financière d’Axa IM au titre de l’année 2017 était approuvée à la majorité des voix, 4 avis défavorables (dont 2 l’UGICT-CGT  ) et 7 avis favorables (pour le syndicat majoritaire), et zéro abstentions, ALORS QUE LE CE AXA IM N’EST COMPOSÉ DE 8 ÉLUS TITULAIRES ! L’Ugict-CGT dénonce cette mascarade et cette complicité pour donner une “belle image” FAVORABLE au motifs économiques et financiers pour la suppression des emplois.

Lire la suite

Signature du nouvel accord d’ Intéressement Participation 2018 – 2020 : L’intéressement UES Axa IM est “sauvé” pour une millième d’€

0

La Direction vient de notifier aux organisations syndicales représentatives UES Axa IM la signature par un seul syndicat du nouvel accord sur l’intéressement 2018-2020Le syndicat majoritaire  déclare avoir “sauvé” un millième d’euro dans la “formule complexe” qui a été perdue dans les négociations sur l’ancien accord il y a trois ans. L’Ugict-CGT dénonce le détournement des dispositifs légaux par les parties signataires, les “calculs complexes” des parties signataires sont systématiquement inférieurs aux calculs requis légalement.

Mobilisation du 19 avril : les Ingés Cadres Techs ont toute leur place !

0

L’Ugict-CGT appelle les ingénieurs, cadres, maitrises et professions techniciennes et intermédiaires à participer aux grèves et manifestations du jeudi 19 avril.

Cadres et maîtrises de la SNCF, directeur des EPHAD, infirmières, médecins et cadres de la santé, magistrats et greffiers, inspecteurs du travail, inspecteurs des impôts ou du trésor, pilotes et PNC … de nombreuses voix s’élèvent pour exprimer leur désaccord vis-à-vis de stratégies et de choix qui porteraient atteinte à nos conditions de travail et de vie au travail. Nous refusons l’injonction «se soumettre ou se démettre». Nous voulons prendre notre place dans la construction des orientations et des décisions…

Lire la suite

Manifestation interprofessionnelle 19 avril 2018 : L’Ugict-CGT prône l’unité pour stopper la régression sociale

0

 

Depuis moins d’un an, les réformes ultralibérales s’amplifient en France. Après les lois Macron, les réformes de l’assurance chômage et de la formation, la réforme du Bac instituant une sélection à l’entrée à l’université, les négociations sur le statut des cadres … Le Gouvernement et sa majorité parlementaire s’enferment dans une remise en cause profonde de notre modèle de société. Leur but est d’instaurer, par la force, une société toujours plus injuste, toujours plus inégalitaire parce qu’uniquement tournée vers l’enrichissement des plus riches, vers la satisfaction du grand Patronat et du Médef !

Lire la suite

Ordonnances loi du travail : La CGT se mobilise pour défendre le statut de salarié

0

Nous venons d’horizons différents ; nous avons des profils, des compétences, des formations et des aspirations variés ; et nous ne partageons pas toujours les mêmes opinions politiques, philosophiques ou religieuses. Mais nous avons tous en commun le fait que nous acceptons de nous soumettre à la subordination d’une entreprise et ses représentants en échange d’un salaire. Aujourd’hui, nous assistons à un assaut sans précédent en France au statut de salarié et au renforcement parallèle du pouvoir des employeurs sur leur salariés. Voici quelques points clés de “la reforme par ordonnances” :

  • La négociation fixera les règles de fonctionnement dans l’entreprise et dans la branche et primera sur le Code du Travail
  • Au sein des entreprises de moins de 20 salariés, il sera possible de négocier des accords directement avec des salariés non élus ou mandatés par des syndicats
  • Création d’une «rupture conventionnelle collective»
  • L’employeur peut se passer de motivation dans la lettre de licenciement et peut modifier les motifs jusqu’à devant le juge.
  • Les indemnités de licenciement prud’homales seront plafonnées. En cas de licenciement abusif, le salarié ne pourra pas se voir attribuer plus de 3 mois de salaire jusqu’à deux ans d’ancienneté, puis 1 mois de salaire par an d’ancienneté jusqu’à 20 mois pour 30 ans d’ancienneté.
  • Les instances du personnel (DP, CE, CHSCT) seront fusionnées en un «conseil social et économique».

Lire la suite

Compte rendu du CEE AXA IM du 26 juin 2017 : Deux-tiers des syndicats représentatifs se prononcent défavorables aux comptes du CE 2016

0

Le lundi 26 juin 2017 s’est tenu un Comité d’entreprise extraordinaire pour présentation des comptes du CE UES AXA IM et validation par les élus. Une majorité nette des syndicats représentatifs au sein d’AXA IM, dont l’UGICT-CGT, a donné un avis défavorable aux comptes de l’exercice 2016.

Lire la suite

Macron élu : les 4 dossiers chauds pour les salariés

0

Les salariés sont-ils en marche ? Quelque soit leurs prédilections politiques, ils seront particulièrement vigilants sur 4 propositions du programme d’Emmanuel Macron : réforme du code du travail par ordonnance ; réforme de l’assurance chômage et de la formation professionnelle ; remise en cause de la fonction publique ; réforme du système de retraites. L’UGICT-CGT décortique le programme d’Emmanuel Macron…

Lire la suite

Pourquoi les salariés d’AXA savent qu’il faut rejeter la loi travail El Khomri : L’exemple réel du dossier « jours de fractionnement »

0

loi de travail non merciAlors que la contestation du projet de loi portant réforme du Code du travail, dite « Loi El Khomri » monte en puissance, un bon nombre de commentateurs explique bien en termes théoriques le contenu néfaste de cette réforme et pourquoi cela représenterait une victoire pour le patronat et un recul pour les salariés. Ainsi la durée maximale de travail qui est aujourd’hui fixée à 10h par jour pourrait être portée à 12h sur accord majoritaire avec les syndicats d’une entreprise, la durée maximale de travail hebdomadaire passerait de 48 heures à 60 heures dans les mêmes conditions.

Lire la suite

Contestation des élections professionnelles : de nouvelles modalités définies par décret

0

Un décret du 20 mai 2016 modifie les conditions dans lesquelles il est possible de saisir le juge du contentieux des élections dans l’entreprise, pour contester une décision de l’autorité administrative en matière préélectorale (électorat, éligibilité, répartition des sièges …).

Lien vers l’article

 

 

Justice prud’homale et traitement judiciaire du contentieux du travail

0

La reforme de la justice prudhommale est à l’ordre du jour. Publics concernés : employeurs, salariés, conseillers prud’hommes, magistrats, greffiers en chef, greffiers et avocats.Objet : adaptation de la procédure prud’homale en premier ressort et en appel regroupement devant le tribunal d’instance du contentieux préélectoral de l’entreprise ; saisine de la Cour de cassation pour avis pour l’interprétation des conventions et des accords collectifs.

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén