Ils ne manquent certainement pas d’air de lancer aux salariés qui ont opté pour le Plan de Départ Volontaire que c’est grâce à leur signature qu’ils peuvent partir avec un pécule.  Ce qu’ils n’ont pas compris encore, c’est que si les salariés ont opté pour le plan c’est bien parce que leur poste a été supprimé  et qu’ils n’avaient pas d’autre choix que d’opter. Mais ces salariés ne sont pas dupes et savent que le plan qui a été signé par le syndicat majoritaire est un plan au rabais. Ils savent aussi, si aucune signature n’avait été donnée, que le plan aurait été plus avantageux pour eux.

De plus,  ils disent aux salariés volontaires au départ que leurs subventions CSE seront calculées au prorata temporis de leur temps de présence dans l’entreprise.

Une prise de décision unilatérale alors que les élections n’ont pas encore eu lieu !

L’Ugict-CGT rappelle à tous les salariés  que ce sont les futurs élus du CSE, et uniquement eux,  qui  décideront comment seront attribuées les subventions et non à l’actuel CE du syndicat majoritaire de prendre des décisions !

Ces mêmes salariés ne sont pas dupes car ils savent que les actuels gestionnaires du CE n’ont pas géré le Activités Sociales et Culturelles en toute transparence; que des passes droit ont été réservés à leurs “amis”… les langues commencent à se délier !…..

Le syndicat Ugict CGT demande un audit des comptes et du patrimoine du CE sur 3 ans avant la mise en place du CSE,

 

ATTENTION AUX ELECTIONS DU FUTUR CSE

RÉFLÉCHISSEZ POUR QUI VOUS ALLEZ VOTER !

0