La référence syndicale pour les salariés d'Axa IM !

Catégorie : 6.6 Qualité de vie au travail (QVT) Page 1 of 2

Échec des négociations sur les conditions de travail chez Axa IM : L’Ugict demande à la Direction de révéler les mesures qu’elle entend appliquer unilatéralement

Les “négociations”, très déloyales, sur les conditions de travail au sein d’Axa IM ont duré plus d’un an, la Direction baladant les représentants du personnel de réunion en réunion, en dehors du calendrier fixé lors de la première rencontre du 15 juillet 2021. Le Syndicat Ugict Axa IM a notamment demandé un package amélioré d’équipements pour TOUS les télétravailleurs, une indemnité mensuelle de télétravail portée à 50€, ainsi qu’un poste fixe attitré attribué aux salariés n’ayant pas opté pour le télétravail ou n’y ayant pas droit. La Direction a tout refusé, au motif que les autres syndicats avaient déjà validé les conditions de travail existantes. Elle a constaté l’échec des négociations le 27 juillet 2022. L’Ugict lui a demandé de consigner dans un procès verbal de désaccord, conformément à l’article L2242-5 du Code du travail, les propositions respectives des parties et les mesures que l’employeur entend appliquer unilatéralement …

Accablantes : Les conditions de travail chez Axa IM

Lors du CSE extraordinaire du 27 juin 2022, l’expert désigné à l’unanimité par les élus et syndicats, dont l’Ugict Axa IM, a rendu son rapport suite à l’enquête sur les conditions de travail chez Axa IM. Ce rapport est basé sur le questionnaire KARASEK auquel plus de 600 salariés de l’entreprise ont répondu, soit plus de 40% de la population éligible. Ce questionnaire a évalué trois dimensions de l’environnement psychosocial au travail chez Axa IM : la demande psychologique, la latitude décisionnelle, et le soutien social. Les conclusions du rapport sont accablantes …

Enquête sur les conditions de travail chez Axa IM : La Direction tente de s’immiscer dans la sélection des salariés interrogés

Lors de la CSSCT du 7 avril 2022, la Direction a cru bon d’exprimer son « étonnement » sur la façon dont s’était déroulé le processus de sélection des salariés pour les entretiens individuels au titre de l’enquête sur les conditions de travail. Ce processus avait été défini et adopté à l’unanimité des élus et syndicats, dont l’Ugict Axa IM. Selon la Direction, des salariés auraient été directement sélectionnés par certains élus, ce qui, selon elle, poserait “question quant à la partialité et la neutralité nécessaire à la réalisation d’une telle enquête”. Le Syndicat Ugict Axa IM rappelle que toute tentative par la Direction de s’ingérer dans le processus de l’expertise indépendante du CSE est susceptible de constituer une entrave au fonctionnement régulier de l’instance sociale. Rappelons que la mission du CSE est d’assurer une expression collective des salariés permettant la prise en compte permanente de leurs intérêts dans les décisions relatives à la gestion et à l’évolution économique et financière de l’entreprise, à l’organisation du travail, à la formation professionnelle et aux techniques de production …

Négociations sur les conditions de travail chez Axa IM : L’Ugict revendique les éléments essentiels d’une véritable qualité de vie au travail

La sixième réunion de négociation sur les conditions de travail chez Axa IM a eu lieu 29 avril dernier. Nous avons perdu beaucoup de temps lors des cinq réunions précédentes, puisque c’est seulement maintenant que la Direction propose un texte et recueille les revendications des organisations syndicales représentatives. Le Syndicat Ugict Axa IM a notamment demandé un package amélioré et systématique d’équipements pour les télétravailleurs. En effet, il n’est pas juste de refuser les équipements, comme le fait la Direction d’Axa IM, aux personnes n’ayant pas bénéficié des “opérations exceptionnelles” des écrans et sièges. Nous avons également demandé que l’indemnité mensuelle de télétravail soit portée à 50€, et qu’un poste fixe attitré soit attribué aux salariés n’ayant pas opté pour le télétravail ou n’y ayant pas droit …

Stress, surcharge de travail, réorganisations incessantes, départs non remplacés, inégalités croissantes entre les femmes et les hommes : Le CSE rend un avis unanimement DEFAVORABLE à la politique sociale d’Axa IM en 2021

La politique sociale, les conditions de travail et l’emploi chez Axa IM étaient à l’ordre du jour du CSE du 30 septembre 2021. L’avis DEFAVORABLE à cette politique était unanime : Les salariés sont épuisés et beaucoup d’entre eux dépassent largement un nombre décent d’heures de travail. Il n’y a plus de suivi du stress, de l’anxiété et de la dépression chez les salariés, et la Direction refuse d’adapter de façon digitale le dispositif existant. La Direction refuse la transparence sur les “accords d’équipe” et outrepasse les représentants du personnel sur les conditions de retour sur site après la crise sanitaire. La négociation salariale s’est terminée en échec, celle sur la “Prime Macron” aussi, et l’inégalité des rémunérations entre les femmes et les hommes augmente pour la deuxième année consécutive, et ce, malgré les excellents résultats de l’entreprise …

Droit d’expression : Le Syndicat Ugict Axa IM le réclame pour les salariés de plus en plus écrasés par la pression

Les salariés d’Axa IM n’ont pas de droit d’expression : L’accord “Qualité de vie au travail”, qui a d’ailleurs expiré il y a 6 mois, n’en fait aucune mention. Unique dans son approche, le Syndicat Ugict Axa IM est là pour défendre les droits et les intérêts des salariés face à une Direction décomplexée et à ses appuis complaisants …

Explosion de stress chez Axa IM : Quelles sont les conséquences pour une entreprise sans relations sociales ?

Cela fait maintenant plus de huit mois que les relations sociales sont laissées en déshérence et gérées directement par la Direction Générale d’Axa IM. Avec des conséquences catastrophiques …

Stress et qualité de vie au travail : Que des bonnes nouvelles ?

La commission commune de suivi des accords sur la “prévention du stress” et sur la “qualité de vie au travail” s’est réunie le vendredi 12 mars 2021. Ce que la Direction y a annoncé pourrait vous surprendre …

FLASH INFO : Loterie du confort et du bien-être chez AXA IM !

Opération de Déstockage : AXA IM se débarrasse du mobilier d’Architas !

La Direction, toujours magnanime, organise une loterie, sur inscription, nous donnant la chance de gagner un siège ergonomique d’occasion. Il s’agit là du stock d’Architas, dont il faut se débarrasser puisque cette filiale du groupe AXA quitte la tour Majunga. Il y aura 88 heureux élus (soit environ une chance sur 15 de remporter le gros lot). Le tirage au sort aura lieu le 25 janvier 2021. Les gagnants pourront repartir chez eux avec un siège ergonomique d’occasion, de couleur NOIRE et VIOLETTE. La Direction préconise l’exercice physique, pour notre santé : les gagnants devront donc transporter eux-mêmes le siège à leur domicile : aucun problème bien entendu pour ceux qui prennent les transports en commun ! MERCI AXA IM !!!

Le travail nomade chez Axa IM : Questions des salariés restant en suspens

La mise en place du travail “flexible” laisse certaines questions d’ordre pratique sans réponse. Comment s’organisera le travail pour les collaborateurs ayant, par exemple, des fauteuils particuliers suite à un accident de trajet ou un handicap ? … des tapis souris ou supports en gel pour éviter des problèmes aux articulations quand celles-ci ont été accidentées ? … ou des bureaux réhaussés en raison de leur taille ? Des exceptions pour raisons de santé ou QVT peuvent-elles exister ou bien perdront-ils du temps d’installation chaque jour, entre la recherche d’un bureau, l’installation du matériel, et la mise en route de leur PC ? Pour le personnel badgeant, c’est du temps de travail en moins qui va être sanctionné par Pléiades, à moins de prévoir un temps forfaitaire en compensation, mais même dans ces conditions, ce temps de travail ne se rattrapera pas, il faudra rester plus longtemps ou raccourcir sa pause déjeuner ! D’autre part, certains métiers gèrent encore des volumes de documents “papier” importants. Il est plus efficace d’être à côté des piles de documents créées pour en suivre la continuité des signatures, impressions et autres si le lendemain vous n’êtes pas à l’autre bout du plateau. Se pose aussi la question de l’hygiène : ce déplacement des salariés, d’un bureau à l’autre, favorise le transport et “partage” des microbes et germes divers. Il est désagréable de noter que tous les progrès et investissements en matière de technologie, l’obtention du télétravail représentent autant d’avancées à double tranchant, car elles entrainent des décisions qui compliquent in fine le quotidien professionnel des salariés au lieu de leur permettre de travailler dans de meilleures conditions et être ainsi plus productifs.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén