La référence syndicale pour les salariés d'Axa IM !

Catégorie : 5.4 Temps de travail Page 1 of 2

Forfait jours des cadres : La Cour d’appel de Paris condamne Axa IM à payer 35000€ en rappel de salaire

Dans une affaire originellement portée devant le Conseil des Prud’hommes pour contester le licenciement d’un salarié cadre défendu par le Syndicat Ugict Axa IM, la société Axa Investment Managers a été condamnée en appel par la Cour de Paris à lui payer un rappel des heures supplémentaires et des contreparties obligatoires en repos …

Astreintes : Pourquoi les négociations se sont terminées en échec ?

S’est tenue le 10 mai 2021 la dernière réunion de négociation sur le nouvel accord sur le travail exceptionnel au sein d’AXA IM …

Prime Macron 2021 : Une “prime Covid défiscalisée” pour les salariés d’Axa IM ?

A l’issue de la troisième conférence du dialogue social qui a eu lieu le 15 mars 2021, le Premier Ministre a de nouveau autorisé le versement de la prime Macron en 2021 : “Une prime exceptionnelle de 1000 € défiscalisée dont les travailleurs de la « deuxième ligne » devront être les bénéficiaires privilégiés pourra être versée par les employeurs. C’est la juste reconnaissance de leur engagement pour assurer la continuité économique du pays.”

Et chez Axa IM ? …

Négociation des astreintes : Prime compensatoire ou intégration au salaire ?

Lors de la troisième séance de négociation du 12 mars 2021 sur le travail exceptionnel les soirs, les week-ends et les jours fériés, la Direction a présenté l’évolution du volume des astreintes au sein d’Axa IM en 2020 par rapport à 2019. Sont concernés plusieurs salariés des départements Client Group, Core, Opérations, Data Management, Services Généraux, Service Médical, Communication, TSF, Operational Finance, Applications Support, Architecture and Data, Techno for Front Office Factory, Infrastructure Services, et Risque …

Primes pour les astreintes : NE PAS TOUCHER ! L’Ugict Axa IM défend le statu quo concernant les compensations prévues pour le travail exceptionnel (soirs et weekends) !

L’accord sur le travail exceptionnel des jours fériés, des week-ends et du soir fut signé le 30 juillet 2004, pour une durée indéterminée. Les montants prévus ont été revalorisés par avenant du 29 janvier 2010, dont l’Ugict-CGT était signataire. Aujourd’hui, la Direction voulant réduire les coûts, elle nous propose de dénoncer l’accord d’origine et son avenant, pour remplacer les dispositions existantes par d’autres beaucoup moins favorables pour les salariés d’Axa IM Paris: une baisse de 20 à 30% en moyenne sera imposée, à travail égal. Cette baisse est très significative pour certains salariés, notamment ceux de Technology. De plus, le travail du soir et des weekends est de plus en plus délocalisé en Inde, pays où les salariés reçoivent une toute petite fraction de la rémunération de leurs collègues français …

Externalisation des astreintes chez Axa IM : L’Ugict-AIM demande l’ouverture des négociations collectives pour neutraliser la perte du pouvoir d’achat des salariés internes

L’externalisation des astreintes chez Axa IM promise depuis longue date par la Direction deviennent une réalité pour les salariés internes qui assuraient ce travail jusqu’ici, avec un impact direct sur leurs salaires. Plusieurs d’entres eux nous ont remonté que certaines activités seront transférés en Inde dès le 1er juillet, et d’autres suivront en septembre vers un autre prestataire en France. Suite à ces externalisations d’activité, les salariés se retrouveront avec un pouvoir d’achat obéré des revenus complémentaires au titre des astreintes qui peuvent parfois être conséquents. L’Ugict-AIM a de l’expérience sur le sujet, ayant accompagnés des salariés par le passé pour faire intégrer ces rémunérations dans leurs salaires, en cas de perte d’astreintes. Aujourd’hui, plusieurs départements Front Office et Data Management sont concernés, soit plus de 10 salariés à la fois, et le traitement du dossier devient global pour tous les salariés impactés. Aussi, l’Ugict-AIM a demandé par courriel du 24 juin dernier que la Direction ouvrent une négociation collective avec TOUS les délégués syndicaux, les astreintes étant partie intégrante de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO). L’Ugict-AIM est le SEUL syndicat à revendiquer depuis des années une renégociation de l’accord sur le travail exceptionnel le weekend et le soir, les syndicats signataires des accord NAO depuis des années se contentant de simplement repousser les négociations à une date ultérieure imprécise.

La Direction d’Axa IM refuse le report des congés payés au delà du 31 mai : Mais confirme qu’elle n’imposera pas la prise de jours de repos dans le cadre de la crise sanitaire

En dépit de la demande d’une majorité des organisations syndicales au sein d’Axa IM, dont Ugict-CGT, de permettre aux salariés de reporter leur congés millésime 2019/2020 au delà de la date limite du 31 mai 2020, la Direction a répondu que le report de congés payés au delà de cette date n’est pas envisagé. La consigne a été passée auprès des managers d’organiser avec le plus de souplesse possible les modalités de prises de jours (fractionnement, par demi-journée, prise d’un ou deux jours par semaine ou plus…) en concertation avec les salariés. Dans un même temps, la Direction a confirmé qu’elle n’imposera pas la prise de jours de repos comme le Gouvernement a pu le prévoir dans les ordonnances prises dans le cadre de la crise sanitaire, et a refusé l’ouverture des négociations demandées par une organisation syndicale.

La victoire de la CGT est la victoire des salariés : L’Europe condamne la France sur les aménagements aux 35 heures dénoncés par la CGT

Le Comité européen des droits sociaux (CEDS), organe du Conseil de l’Europe, a jugé contraire à la charte sociale européenne la possibilité offerte par la loi El Khomri aux entreprises de moduler le temps de travail pendant une période pouvant atteindre trois ans. La loi, adoptée en août 2016, permettait aux entreprises françaises de s’adapter aux variations de la charge de travail tout en limitant le recours aux heures supplémentaires. C’est une victoire pour la CGT qui est à l’origine de la saisine. Des décisions du CEDS sont également attendues sur les ordonnances Pénicaud : La CGT a saisi l’organe du Conseil de l’Europe contre le plafonnement des indemnités prud’homales que les salariés peuvent réclamées en cas de licenciement non justifié, estimant que cette disposition est également contraire à la charte sociale européenne.

NAO Axa IM 2019 : Avec quelle crédibilité les représentants des salariés peuvent-ils « négocier » les salaires effectifs et le temps de travail avec la Direction ?

La Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) Axa IM 2018 commence mal. (On précise bien « commence » parce que la toute première réunion de négociation s’est tenue le 10 décembre dernier, alors que d’habitude les discussions commencent en juin ou juillet…) La Direction a annoncé sa position de base, alignée sur les instructions du Groupe : 0,8% d’augmentation individuelle et un budget d’augmentations individuelles de 0,7% pour les Non Cadres et un budget d’augmentations individuelles d’1,5% pour les Cadres. Pourquoi la Direction donnerait plus, quand elle dispose d’une très grande majorité de représentants du personnel qui signent tout, les yeux fermés ? Déjà l’année dernière ces syndicats avec la signature facile ont abandonné la fameuse « clause de rattrapage » des Cadres, obtenue difficilement par la négociation collective depuis de nombreuses années. L’Ugict-AIM a présenté son cahier des revendications, basé raisonnablement sur les éléments réels de l’année écoulée qui montrent que tout est encore possible, à condition que les salariés en veulent.

Interdiction aux salariés à temps partiel de poser des JRTT la veille d’un jour chômé : La CGT Direct Assurance gagne à nouveau contre Axa

L’affaire remonte à novembre 2015. La Direction de Direct Assurance, filiale à 100% du Groupe AXA, a informé les salariés via une “note” qu’il était désormais interdit aux salariés à temps partiels de poser des JRTT la veille d’un jour chômé. La CGT a été le seul syndicat à contester cette décision qui ne respecte pas l’accord sur l’organisation et réduction du temps de travail du Groupe AXA. La Direction s’est obstinée et a refusé toute dialogue sociale. Le Tribunal d’Instance qui a été saisi de l’affaire a donné raison à la CGT en avril 2017. Axa a fait appel, et la Cour d’appel vient de confirmer le jugement pour la position défendue par la CGT et contre celle d’AXA.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén