La référence syndicale pour les salariés d'Axa IM !

Catégorie : 2.5 Primes travail exceptionnel Page 1 of 3

Astreintes : Pourquoi les négociations se sont terminées en échec ?

S’est tenue le 10 mai 2021 la dernière réunion de négociation sur le nouvel accord sur le travail exceptionnel au sein d’AXA IM …

Prime Macron 2021 : Une “prime Covid défiscalisée” pour les salariés d’Axa IM ?

A l’issue de la troisième conférence du dialogue social qui a eu lieu le 15 mars 2021, le Premier Ministre a de nouveau autorisé le versement de la prime Macron en 2021 : “Une prime exceptionnelle de 1000 € défiscalisée dont les travailleurs de la « deuxième ligne » devront être les bénéficiaires privilégiés pourra être versée par les employeurs. C’est la juste reconnaissance de leur engagement pour assurer la continuité économique du pays.”

Et chez Axa IM ? …

Négociation des astreintes : Prime compensatoire ou intégration au salaire ?

Lors de la troisième séance de négociation du 12 mars 2021 sur le travail exceptionnel les soirs, les week-ends et les jours fériés, la Direction a présenté l’évolution du volume des astreintes au sein d’Axa IM en 2020 par rapport à 2019. Sont concernés plusieurs salariés des départements Client Group, Core, Opérations, Data Management, Services Généraux, Service Médical, Communication, TSF, Operational Finance, Applications Support, Architecture and Data, Techno for Front Office Factory, Infrastructure Services, et Risque …

Télétravail low cost : 20 euros !

La Direction Générale vient d’annoncer aux élus du CSE ce que l’Ugict Axa IM avait déjà signalé à ses fidèles lecteurs il y a trois semaines : elle commencera, enfin, à verser 20 euros mensuels aux salariés à compter d’avril 2021, et ce, de façon rétroactive à compter du 1er janvier 2021 (voir notre tract). Plusieurs élus ont manifesté leur dissatisfaction quant au montant de cette prime : en effet, 20€ par mois ne compensent aucunement le surcoût lié au télétravail, notamment pour ce qui concerne l’augmentation des factures d’électricité en hiver. Plusieurs élus ont fait la comparaison avec les dispositifs beaucoup plus généreux accordés dans d’autres entreprises du CAC 40, certaines d’entre elles octroyant l’allocation défiscalisée complète autorisée par l’Urssaf, à savoir 50€ par mois. Mais ceux-là mêmes qui prétendent s’indigner aujourd’hui du trop faible montant de l’allocation qui nous est désormais accordée, ont pourtant été les signataires, en octobre 2020, de l’accord qui prévoyait de nous accorder seulement 20 euros !

Primes pour les astreintes : NE PAS TOUCHER ! L’Ugict Axa IM défend le statu quo concernant les compensations prévues pour le travail exceptionnel (soirs et weekends) !

L’accord sur le travail exceptionnel des jours fériés, des week-ends et du soir fut signé le 30 juillet 2004, pour une durée indéterminée. Les montants prévus ont été revalorisés par avenant du 29 janvier 2010, dont l’Ugict-CGT était signataire. Aujourd’hui, la Direction voulant réduire les coûts, elle nous propose de dénoncer l’accord d’origine et son avenant, pour remplacer les dispositions existantes par d’autres beaucoup moins favorables pour les salariés d’Axa IM Paris: une baisse de 20 à 30% en moyenne sera imposée, à travail égal. Cette baisse est très significative pour certains salariés, notamment ceux de Technology. De plus, le travail du soir et des weekends est de plus en plus délocalisé en Inde, pays où les salariés reçoivent une toute petite fraction de la rémunération de leurs collègues français …

Primes pour le travail exceptionnel les jours fériés, les week-ends et le soir : l’Ugict-Axa IM actualise sa demande de revalorisation des montants accordés

La négociation annuelle obligatoire (NAO) n’est pas seulement la négociation des augmentations salariales : il s’agit également de négocier toutes les rémunérations effectives, y compris les primes versées pour le travail exceptionnel effectué les jours fériés, les week-ends et le soir. Ces primes n’ont pas été revalorisées par Axa IM depuis 2010 ! Pourtant, l’INSEE fait état d’une inflation de 10,6% entre 2010 et 2020. Depuis 2017, et systématiquement lors de chaque NAO, l’Ugict Axa IM revendique la revalorisation des primes pour le travail exceptionnel. Comme d’habitude, et chaque année, les sections syndicales majoritaires ont validé le statu quo, c’est-à-dire la non-revalorisation de ces primes. Notre persistance paye enfin : pour la première fois depuis 10 ans, la Direction a ouvert des négociations pour en revaloriser le montant! Pour sa part, en cohérence avec les statistiques officielles de l’INSEE, l’Ugict Axa IM revendique très logiquement une revalorisation de 10,6% des montants en question.

Majunga : Revenir ou ne pas revenir ? Telle est la question…

Depuis l’annonce gouvernementale du jeudi 14 janvier 2021, silence radio du côté de la Direction d’Axa IM. Si l’on se réfère à la dernière communication officielle de la Direction à ce sujet, nous reprenons le travail en présentiel en organisation rouge/bleu dès le jeudi 21 janvier 2021. Si tel était le cas, ce serait en contradiction avec cette dernière annonce gouvernementale qui continue de préconiser le télétravail à 100% pour les activités où cela est possible, la nôtre, la gestion d’actifs, en faisant bien entendu partie. Une exception reste possible permettant à ceux qui le souhaitent, et en accord avec leur hiérarchie, de revenir en présentiel à Majunga une fois par semaine. Enfin, la prime de télétravail de 20 euros mensuels tarde toujours à être versée, sans engagement de la Direction sur la date à laquelle elle commencerait à être payée. Là aussi, si l’on se réfère à la dernière communication qui nous a été faite à ce sujet, ce n’est que quand la « crise sanitaire sera officiellement terminée », que nous verrons la couleur de ces maigres 20 euros. Autant dire que cela pourrait prendre plusieurs mois. Sachez tout de même que l’Ugict Axa IM revendique très régulièrement auprès de la Direction que cette prime commence à nous être versée le plus vite possible. Par ailleurs, nous maintenons notre demande de bénéficier de la totalité de la prime dans la limite défiscalisée par l’Urssaf, soit 10€ par jour télétravaillé par semaine (donc 30€ mensuels pour 3 jours de télétravail hebdomadaire) : cette revendication est toujours refusée par la Direction et par les sections syndicales signataires de l’accord sur le télétravail.

Politique sociale Axa IM 2020 : L’Ugict-AIM appuie l’avis unanimement DEFAVORABLE du CSE

Au CSE du 24 septembre 2020, les représentants du personnel ont rendu leur avis sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020. Pour motiver son avis, l’Ugict-AIM est revenue sur l’échec des négociations sur le plan d’actions 2020-2023 au titre de l’égalité professionnelle entre les Hommes et les Femmes chez Axa IM ; l’échec des négociations sur la “Prime Macron” et le refus de prendre en compte les conditions de travail des salariés assurant une permanence lors du confinement COVID-19 ; l’expiration de l’accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et le manque de négociations loyales ou de suivi réel à ce sujet ; le non-respect par la Direction d’Axa IM de l’article 77 de la Convention collective relatif à l’entretien annuel d’évaluation et les règles floues et subjectives d’évaluation professionnelle ; l’absence de tenue régulière des entretiens professionnels et des entretiens de carrière ; les réorganisations incessantes et les revirements de stratégie peu compris, contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; les modifications unilatérales des conditions de travail, sans contrepartie significative, encore une fois contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; le non-respect par la Direction de l’article 79 de la Convention collective relatif au licenciement pour insuffisance professionnelle ; et le refus systématique de dialogue sociale en cas de traitement des revendications individuelles des salariés. L’Ugict-AIM ainsi que l’unanimité des élus se prononçant sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020 ont rendu un avis DEFAVORABLE.

Externalisation des astreintes chez Axa IM : L’Ugict-AIM demande l’ouverture des négociations collectives pour neutraliser la perte du pouvoir d’achat des salariés internes

L’externalisation des astreintes chez Axa IM promise depuis longue date par la Direction deviennent une réalité pour les salariés internes qui assuraient ce travail jusqu’ici, avec un impact direct sur leurs salaires. Plusieurs d’entres eux nous ont remonté que certaines activités seront transférés en Inde dès le 1er juillet, et d’autres suivront en septembre vers un autre prestataire en France. Suite à ces externalisations d’activité, les salariés se retrouveront avec un pouvoir d’achat obéré des revenus complémentaires au titre des astreintes qui peuvent parfois être conséquents. L’Ugict-AIM a de l’expérience sur le sujet, ayant accompagnés des salariés par le passé pour faire intégrer ces rémunérations dans leurs salaires, en cas de perte d’astreintes. Aujourd’hui, plusieurs départements Front Office et Data Management sont concernés, soit plus de 10 salariés à la fois, et le traitement du dossier devient global pour tous les salariés impactés. Aussi, l’Ugict-AIM a demandé par courriel du 24 juin dernier que la Direction ouvrent une négociation collective avec TOUS les délégués syndicaux, les astreintes étant partie intégrante de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO). L’Ugict-AIM est le SEUL syndicat à revendiquer depuis des années une renégociation de l’accord sur le travail exceptionnel le weekend et le soir, les syndicats signataires des accord NAO depuis des années se contentant de simplement repousser les négociations à une date ultérieure imprécise.

La Prime Macron monte à 2000€ : L’Ugict-AIM actualise ses revendications au titre des négociations UES Axa IM

L’ordonnance no 2020-385  du 1er avril 2020 modifie la date limite et les conditions de versement de la “prime exceptionnelle de pouvoir d’achat”, dit “Prime Macron”. Pour rappel, l’Ugict-AIM a été seule à demander l’ouverture de négociations sur la Prime Macron 2020 (lire notre tract), et a été seule à remettre des revendications précises lors de la première réunion le 28 février dernier ; la Direction a ensuite reporté la négociation sur la Prime Macron qui a été programmée pour le 6 mars 2020, et confirmation que les alternants ne peuvent pas être exclus du dispositif. Nous attendons toujours les statistiques sur l’attribution de la prime l’année dernière. A l’occasion de l’ordonnance du 1er avril, l’Ugict-AIM actualise ses revendications pour prendre en compte les nouvelles règles : 2000€ pour tous les salariés dont la rémunération annuelle brute égale ou inférieure à 55.419€ (soit 3 fois le SMIC annuelle de 18.473€), y compris les alternants. Autres nouveautés : Le bénéfice de la prime peut prendre en compte les conditions de travail liées à l’épidémie de Covid-19, et est étendu aux personnes qui sont dans les effectifs à la date de dépôt de l’accord d’entreprise, ainsi qu’aux intérimaires mis à disposition de l’entreprise utilisatrice. Ainsi l’Ugict-AIM demande l’attribution de la prime Macron de 2000€ à tous les salariés et prestataires qui ont assuré un travail sur site pendant la période de confinement, quelque soit leur rémunération annuelle. Cette prime peut désormais être versée jusqu’au 31 août 2020 et non plus jusqu’au 30 juin.

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén