Dans sa communication du 10 septembre 2021, la Direction s’est auto-félicitée des conditions de retour à la Tour Majunga, revues « en accord » avec les « partenaires » sociaux. Précisons que, dans le cas présent, les « partenaires » sociaux sont la CFDT et la CFE-CGC. Depuis le 20 mai 2021, ces deux organisations ont systématiquement validé les modalités toujours changeantes de retour à Majunga. Seul le syndicat Ugict Axa IM a mis la Direction en garde, de façon répétée (voir nos articles de maiaoût, et septembre 2021), contre ces modalités que nous jugeons bancales. Lors du CSE du 8 septembre 2021, la CFDT et la CFE-CGC ont une nouvelle fois donné un avis FAVORABLE au protocole sanitaire de la Direction, malgré le fait que celui-ci n’était pas conforme au protocole national, et qu’il créait un risque non-négligeable de propagation du virus au sein de l’entreprise. La jauge, c’est-à-dire la condamnation d’un bureau sur deux pour espacer les salariés, a été complètement supprimée : ceci est incompréhensible et dangereux ! Mais pour les soldats partenaires sociaux de la Direction, le dispositif est désormais parfait : il suffit de renforcer les contrôles et de sanctionner les salariés qui ne respecteraient pas les consignes.

LA CFDT ET LA CFE-CGC DEMANDENT A LA DIRECTION DE RENFORCER LES CONTROLES ET DE SANCTIONNER LES SALARIES!

Lors du CSE extraordinaire du 8 septembre 2021, plusieurs élus des syndicats se prononçant FAVORABLES au protocole sanitaire se sont positionnés en surveillants pour le compte de la Direction : les collègues qui, selon eux, ne respecteraient pas les consignes de la Direction lors du retour sur site doivent être dénoncés et sanctionnés !

Florilège des remarques entendues: « j’ai vu plusieurs salariés sans masque sur les open space », « j’ai vu plusieurs salariés et même des directeurs sans masque dans les salles de réunion », « j’ai vu plusieurs salariés rentrer dans les ascenseurs alors qu’il y avait déjà quatre personnes » … Pour la CFDT et la CFE-CGC, les problèmes rencontrés lors de la reprise du travail sur site depuis le 1er septembre viennent des salariés, et non pas du plan mal conçu de la Direction!

Le Syndicat Ugict-CGT dénonce ce délire autoritariste: le retour bâclé à Majunga n’est pas imputable aux salariés, il trouve son origine dans un protocole incohérent et dans la politique actuelle de réduction forcenée des coûts (rappelons en effet que 7 étages à Majunga ont été cédés au GIE).

LES “PARTENAIRES” SOCIAUX DE LA DIRECTION CONTRE LES SALARIES

Ce n’est pas la première fois que les syndicats majoritaires invoquent le recours au pouvoir disciplinaire de la Direction contre les salariés.

Lors de l’approbation d’une nouvelle version de la « note générale de fonctionnement des Activités Sociales et Culturelles (ASC) du CSE » au CSE du 11 mars 2021, les élus CFDT et CFE-CGC ont  renforcé les contrôles et mis formellement en garde les salariés, soupçonnés et infantilisés, contre “toute tentative de fraude ou fraude avérée” …

Ces partenaires de la Direction font désormais appel au pouvoir disciplinaire de l’employeur en sous-traitant les éventuelles “sanctions” aux ressources humaines. Pourquoi ? Font-ils simplement du zèle, ou n’ont-ils pas le choix ? Le CSE peut-il légalement faire appel à l’employeur pour ses propres problèmes de gestion ?

L’Ugict Axa IM s’interroge sur la relation qui lie ces organisations à la DRH.

Seule l’Ugict Axa IM est opposée à la sous-traitance à la DRH des supposées “tentatives de fraude” et “fraudes avérées” !

Donner à l’employeur un pouvoir arbitraire de sanction est un abandon des prérogatives et des responsabilités du CSE, c’est aussi une soumission de fait des gestionnaires du CSE à la DRH.

Délation, sanctions : Les “partenaires sociaux” sont là pour aider la Direction, pas les salariés

Cette ambiance délétère est inquiétante dans le contexte actuel de réduction massive des coûts chez Axa IM. Les salariés se souviendront de ces agissements.

Le Syndicat Ugict Axa IM:

La référence syndicale pour les salariés d’Axa IM !