La référence syndicale pour les salariés d'Axa IM !

Catégorie : NAO Page 1 of 3

Inégalités salariales entre les hommes et les femmes au sein d’Axa IM : La Direction ne négocie pas de façon loyale !

Force est de constater qu’il n’existe pas de véritable négociation entre la Direction et les organisations syndicales sur le sujet de l’inégalité avérée des rémunérations entre les hommes et les femmes au sein d’Axa IM ! Ces inégalités salariales, que l’Ugict Axa IM dénonce depuis plusieurs années déjà, persistent à ce jour ! D’après les chiffres de 2020, communiqués par l’expert indépendant désigné par le CSE, les femmes salariées de classe 5 gagnent jusqu’à 16% de moins que leurs homologues masculins. Pour ce qui concerne la classe 6, les femmes gagnent jusqu’à 48% de moins que les hommes. Seule exception au tableau, les salariées de classe 6 âgées de plus de 50 ans. Pour ce qui concerne la classe 7, l’écart, toujours en défaveur des femmes, peut atteindre 28% selon la classe d’âge. Enfin, les femmes attachées de direction ont un niveau de rémunération qui peut être inférieur de 37% à celui des hommes. De plus, les statistiques par catégories de métiers Support, Sales et Investissement font apparaître des inégalités criantes. La Direction voudrait se rembourser des congés maternité qu’elle ne s’y prendrait pas autrement…

Augmentations salariales ? Le résultat opérationnel d’Axa IM est en hausse de 5%, mais les salaires ne progresseront en moyenne que de 1%, contre 1,6% l’année dernière !

Lors de la troisième réunion de « négociation » salariale  chez Axa IM, qui s’est tenue le 8 février 2021, notre Direction, simple exécutante, comme à l’accoutumée, des ordres du Groupe AXA, a enfin révélé ses intentions: l’année 2020 fut bonne, avec un résultat opérationnel en hausse de 5%. Mécaniquement, le « bonus pool », qui est basé sur cet indicateur, sera donc en hausse du même pourcentage, même si, nous a précisé la Direction, cela ne veut pas dire que les bonus de tous les salariés seront en hausse : « les bonus peuvent être les mêmes, supérieurs, ou bien inférieurs, selon les cas ». En revanche, les nouvelles sont très mauvaises en ce qui concerne les enveloppes d’augmentations salariales. Pour les non-cadres, l’augmentation générale sera de 0,4%, et le budget d’augmentations individuelles sera de 0,6%. Pour les cadres, le budget d’augmentations individuelles sera de 1%

Primes pour le travail exceptionnel les jours fériés, les week-ends et le soir : l’Ugict-Axa IM actualise sa demande de revalorisation des montants accordés

La négociation annuelle obligatoire (NAO) n’est pas seulement la négociation des augmentations salariales : il s’agit également de négocier toutes les rémunérations effectives, y compris les primes versées pour le travail exceptionnel effectué les jours fériés, les week-ends et le soir. Ces primes n’ont pas été revalorisées par Axa IM depuis 2010 ! Pourtant, l’INSEE fait état d’une inflation de 10,6% entre 2010 et 2020. Depuis 2017, et systématiquement lors de chaque NAO, l’Ugict Axa IM revendique la revalorisation des primes pour le travail exceptionnel. Comme d’habitude, et chaque année, les sections syndicales majoritaires ont validé le statu quo, c’est-à-dire la non-revalorisation de ces primes. Notre persistance paye enfin : pour la première fois depuis 10 ans, la Direction a ouvert des négociations pour en revaloriser le montant! Pour sa part, en cohérence avec les statistiques officielles de l’INSEE, l’Ugict Axa IM revendique très logiquement une revalorisation de 10,6% des montants en question.

Négociations salariales Axa IM 2021 : l’Ugict-Axa IM revendique une augmentation de 2% pour récompenser les efforts des salariés

Nous en sommes déjà à la troisième réunion de négociation annuelle obligatoire (NAO) sur les augmentations salariales au titre de 2021 ! Pour les non cadres, l’Ugict Axa IM demande une augmentation générale de 1% et un budget d’augmentations individuelles de 1%. Pour les cadres, notre Syndicat revendique un budget d’augmentations individuelles de 2%. En ce qui concerne les primes, l’Ugict Axa IM demande une prime de 2500€ pour les non cadres, de 4000€ pour les salariés de classe 5, de 6000€ pour les classes 6, et de 8000€ pour les classes 7. Mais, à la différence des autres syndicats, nous réclamons que ces montants ne soient pas simplement indicatifs, mais qu’ils soient versés de droit pour tous les salariés ayant réussi ou dépassé leurs objectifs. En ce qui concerne l’inégalité des rémunérations entre les hommes et les femmes, l’Ugict Axa IM a demandé la suspension des négociations, dans l’attente de statistiques réelles et pertinentes qui seules nous permettraient de mener une négociation loyale avec la Direction (voir notre tract)…

Négociation Annuelle Obligatoire (NAO), deuxième réunion le 18 janvier 2021 : L’Ugict Axa IM demande la suspension des négociations sur l’égalité des rémunérations entre les hommes et les femmes

La deuxième réunion de négociation annuelle obligatoire (NAO) chez Axa IM, qui devait porter, entre autres, sur l’égalité salariale entre les hommes et les femmes, s’est tenue le lundi 18 janvier 2021. La Direction n’a fait aucune proposition ferme ou concrète. Une baisse significative du budget des augmentations individuelles est annoncée. Pour ce qui concerne l’égalité salariale hommes / femmes, l’Ugict Axa IM constate avec regret qu’aucun élément chiffré précis ou pertinent n’a été porté à la connaissance des représentants du personnel. Une fin de non-recevoir nous a été opposée quand nous avons tenté, en vain, d’obtenir de la Direction des statistiques nous permettant d’apprécier objectivement la situation. Par conséquent, une négociation loyale sur ce sujet est impossible. Votre syndicat a donc demandé le report de la NAO à une date ultérieure, quand les éléments nécessaires d’information nous auront été fournis. Depuis l’ouverture des négociations sur l’égalité salariale hommes / femmes en juin 2019, et jusqu’à l’échec des dernières négociations de juillet 2020, l’Ugict Axa IM n’a eu de cesse de demander des statistiques salariales objectives et pertinentes, qui seules nous permettraient de mener des négociations loyales avec la Direction. Malgré les multiples demandes que nous avons faites, la Direction ne nous a rien communiqué. Dans ces conditions, il nous semble malheureusement impossible de mener une négociation collective dans le cadre de la NAO sur le point particulier de l’égalité des rémunérations entre les hommes et les femmes.

Externalisation des astreintes chez Axa IM : L’Ugict-AIM demande l’ouverture des négociations collectives pour neutraliser la perte du pouvoir d’achat des salariés internes

L’externalisation des astreintes chez Axa IM promise depuis longue date par la Direction deviennent une réalité pour les salariés internes qui assuraient ce travail jusqu’ici, avec un impact direct sur leurs salaires. Plusieurs d’entres eux nous ont remonté que certaines activités seront transférés en Inde dès le 1er juillet, et d’autres suivront en septembre vers un autre prestataire en France. Suite à ces externalisations d’activité, les salariés se retrouveront avec un pouvoir d’achat obéré des revenus complémentaires au titre des astreintes qui peuvent parfois être conséquents. L’Ugict-AIM a de l’expérience sur le sujet, ayant accompagnés des salariés par le passé pour faire intégrer ces rémunérations dans leurs salaires, en cas de perte d’astreintes. Aujourd’hui, plusieurs départements Front Office et Data Management sont concernés, soit plus de 10 salariés à la fois, et le traitement du dossier devient global pour tous les salariés impactés. Aussi, l’Ugict-AIM a demandé par courriel du 24 juin dernier que la Direction ouvrent une négociation collective avec TOUS les délégués syndicaux, les astreintes étant partie intégrante de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO). L’Ugict-AIM est le SEUL syndicat à revendiquer depuis des années une renégociation de l’accord sur le travail exceptionnel le weekend et le soir, les syndicats signataires des accord NAO depuis des années se contentant de simplement repousser les négociations à une date ultérieure imprécise.

Sondage Ugict-AIM sur les Primes et Bonus Axa IM 2020 : Les annonces du vendredi 13 mars vous ont-elles porté chance ?

Primes pour le travail exceptionnel le weekend et le soir chez Axa IM : Pourquoi les montants n’ont pas été revalorisés depuis 10 ans ?

L’indemnisation du travail exceptionnel le soir et le weekend fait l’objet de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) sur les salaires effectifs et le temps de travail. A l’origine, les montants des primes pour le travail exceptionnel au sein de l’UES Axa IM ont été fixés dans un accord de 2004, et ces montants ont été revalorisés une seule fois en 2010. En 2017, l’Ugict-CGT a été seule à revendiquer au titre de la NAO une revalorisation des primes pour le travail exceptionnel (voir notre tract). En réponse, les syndicats majoritaires signataires de la NAO 2017/18 ont convenus avec la Direction de reporter toute négociation à ce sujet ; l’année suivante, les mêmes syndicats majoritaires signataires de la NAO 2018/19 ont convenus de reporter à nouveau la négociation demandée uniquement par l’Ugict-CGT ; en tout dernièrement à l’issue de la NAO 2019/20, les mêmes syndicats majoritaires signataires, toujours d’accord avec la Direction, ont donné, encore une fois, leur accord aveugle pour sauter la négociation annuelle normalement OBLIGATOIRE à ce sujet. Pourquoi la Direction négocierait-elle si 87% des représentants des salariés sont TOUJOURS d’accord pour « voir cela plus tard » ?

Fin de la NAO UES Axa IM 2019/2020 : Résultat Net Part du Groupe +50%, Augmentation Générale +0,8%

Seulement 3 semaines après que les syndicats majoritaires CFDT-CFE-CGC ont signé un accord avec la Direction d’Axa IM pour une augmentation générale de seulement 0,8% (vous avez certainement remarqué l’absence totale de communication de leur part à ce sujet), la Direction a annoncé devant le CSE du 24 février dernier un résultat net part du Groupe en augmentation de +50% en 2019. Elle avait commencé la réunion en se félicitant que les actifs sous gestion (“Assets Under Management” ou AUM) ont atteint en 2019 un niveau historique, en hausse de 10% par rapport à 2018. Si les revenues ont été stables (-0,08%), le résultat d’exploitation (qui sert de base pour le calcul du “bonus pool”) était en baisse de -3%. Si le résultat opérationnel net (“Underlying Earnings” ou UE) était en baisse de –2% par rapport à l’année précédente, il a été en hausse de +1,5% par rapport au budget. La présentation des résultats serait terminée là, sauf que l’Ugict-CGT a demandé confirmation du Résultat Net Part du Groupe, qui sert de base pour le dividende remonté à l’actionnaire, chiffre qui n’a même pas trouvé une place dans le document communiqué aux élus : +50% par rapport à 2018, grâce notamment à la non-répétition de plusieurs éléments exceptionnels. Comme indiqué dans un article récent dans Les Echos (lire l’article), Axa IM mise désormais sur “la discipline” pour doper ses résultats. Dommage pour les salariés que les syndicats formant une majorité l’accompagnent dans cette stratégie.

La CFDT et la CFE-CGC signent pour l’austérité chez Axa : Les signataires de l’accord salarial Groupe Axa acceptent 0,8%

Les négociations étaient longues et dures, mais l’accord salarial au niveau de la Représentation Syndicale du Groupe AXA (RSG AXA) a enfin été signé par les syndicats majoritaires CFDT-CFE-CGC. Une vraie tragédie selon Ugict-AIM, qui dénonce le taux d’augmentation générale indécent de 0,8% pour les Non Cadres classes 1 à 4, le plus bas taux d’AG de l’historie récente chez Axa. Nous avons compris (la CGT n’étant pas à la table de négociation au niveau Groupe) que la première proposition de la Direction était 0,7%. Peut-on réellement crier “victoire” pour la négociation collective qui a donné ce 0,1% de plus ? Quant aux augmentations individuelles, les managers vont devoir allouer des maigres enveloppes correspondant à seulement 0,8% de la masse salariale concernée (MSC) pour les Non Cadres, et 1,6% de la MSC pour les Cadres, également parmi les plus bas depuis au moins 10 ans, pourtant validés par les syndicats majoritaires.

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén