Deux syndicats sur trois chez Axa Investment Managers ont soumis à la Direction des listes irrégulières de candidats aux prochaines élections professionnelles du 18 au 21 février prochain. L’Ugict-CGT est le seul syndicat avec des listes de candidats équilibrées en proportion d’ Hommes et de Femmes au sein d’Axa IM (58%-42%). La Loi exige depuis les réformes de 2015 dites “Rebsemen” que les listes des candidats aux élections professionnelles soient équilibrées en nombre de salariés Hommes et Femmes par rapport à leurs parts respectives dans les collèges électoraux. Un syndicat dont la liste n’est pas régulière présente 6 Hommes et 7 Femmes (46%-54%), ce qui sous-représente le sexe masculin ; l’autre syndicat  présente une liste de 8 Hommes et 8 Femmes (50%-50%), ce qui est tout aussi irrégulier. En outre, dans l’arrêt du 9 mai 2018, la Cour de cassation a confirmé que dès lors qu’il y a plusieurs sièges à pourvoir dans un collège mixte, il n’est pas possible de présenter des candidatures individuelles. C’est exactement ce que le syndicat de l’encadrement du Groupe a fait chez Axa IM, et cette liste est manifestement irrégulière par rapport aux règles d’ordre public absolu. L’Ugict-CGT dénonce ces tentatives de présenter des listes artificiellement “gonflée”, dans la mesure où l’élection des candidats mal-positionnés est susceptible d’être annulée par le Tribunal d’Instance et prive les candidats d’une protection de licenciement pendant 6 mois. C’est irresponsable de mettre en risque des salariés en présentant des listes irrégulières et en faisant en sorte que ces candidatures puisque être annulées par le juge judiciaire !

Lire la suite

0