Pour la représentation et la défense de tous les salariés Ingénieurs, Cadres et Technicien-nes des sociétés de l’UES AXA IM

Catégorie : Politique sociale

Politique sociale Axa IM 2020 : L’Ugict-CGT appuie l’avis unanimement DEFAVORABLE du CSE

Au CSE du 24 septembre 2020, les représentants du personnel ont rendu leur avis sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020. Pour motiver son avis, l’Ugict-CGT est revenue sur l’échec des négociations sur le plan d’actions 2020-2023 au titre de l’égalité professionnelle entre les Hommes et les Femmes chez Axa IM ; l’échec des négociations sur la “Prime Macron” et le refus de prendre en compte les conditions de travail des salariés assurant une permanence lors du confinement COVID-19 ; l’expiration de l’accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) et le manque de négociations loyales ou de suivi réel à ce sujet ; le non-respect par la Direction d’Axa IM de l’article 77 de la Convention collective relatif à l’entretien annuel d’évaluation et les règles floues et subjectives d’évaluation professionnelle ; l’absence de tenue régulière des entretiens professionnels et des entretiens de carrière ; les réorganisations incessantes et les revirements de stratégie peu compris, contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; les modifications unilatérales des conditions de travail, sans contrepartie significative, encore une fois contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel ; le non-respect par la Direction de l’article 79 de la Convention collective relatif au licenciement pour insuffisance professionnelle ; et le refus systématique de dialogue sociale en cas de traitement des revendications individuelles des salariés. L’Ugict-CGT ainsi que l’unanimité des élus se prononçant sur la politique sociale menée par la Direction d’Axa IM en 2020 ont rendu un avis DEFAVORABLE.

1+

L’absence totale de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences au sein d’Axa IM : Les salariés souffrent d’un manque d’anticipation du changement

Un dispositif GPEC existait au sein de l’UES Axa IM depuis le 8 octobre 2009. Le dernier accord signé par l’ensemble des organisations syndicales représentatives, dont l’Ugict-CGT, date du 24 mai 2016 et est venu à l’expiration le 24 mai 2019. Au titre de ce dernier accord, la Commission de suivi annuelle (« Observatoire des métiers ») ne s’est tenue qu’une seule fois, le 8 juin 2017, au titre de l’année 2016. En dépit de multiples relances par l’Ugict-CGT, la Direction a refusé tout suivi de la GPEC UES Axa IM au titre des années 2017, 2018 et 2019, se mettant en défaut par rapport à l’article L.2242-20 du Code du travail. Compte tenu de l’expiration de l’accord GPEC UES Axa IM le 24 mai 2019, l’Ugict-CGT a demandé dès le 20 janvier 2020 l’ouverture des négociations GPEC au sein d’Axa IM pour les 3 années à venir. Malgré son obligation légale d’ouvrir les négociations dans les 15 jours suivante cette demande, le Direction d’Axa IM a refusé, se mettant en défaut par rapport à l’article L.2242-13 du Code du travail. Ce refus total de GPEC au sein d’Axa IM se fait sentir au niveau des salariés qui sont confrontés aux situations de souffrance au travail.

0

Variations annuelles des salaires : Quelles populations tirent profit de la politique salariale d’Axa IM et lesquelles en sont lésées ?

Au CSE du 12 décembre dernier, l’expert désigné par les élus a présenté son analyse de la politique sociale et salariale de la Direction d’Axa IM en 2018, au titre de la consultation annuelle 2019 du CSE. Par rapport à l’année précédente, les Hommes Non Cadres sont les seuls à souffrir d’une évolution salariale annuelle négative, à -0,6% en moyenne, pour un salaire moyen inférieur à 40.000 € ; cette population ultra-minoritaire est constituée principalement des salariés des Services Généraux et des Comptables chez REIM. Les Femmes Cadres se sont tirées pas mal avec une évolution salariale annuelle de +2% en moyenne, mais pas aussi bien que les Hommes Cadres qui ont vu leur salaire fixe augmenter de +2,4% en moyenne. Les  Femmes Non Cadres ont bénéficié en moyenne d’une augmentation salariale de +3% pour arriver à leur salaire annuel moyen le plus haut de l’histoire d’Axa IM à plus de 45.000 €. Mais la vraie gagnante de la politique salariale Axa IM est population des 10 Rémunérations les plus Élevées au sein de l’UES : Leur salaire moyen a augmenté de +10,3% en 2018, après avoir enregistré une baisse de -1,4% en 2017 et une hausse de +27,6% en 2016 ! Geste de remerciement pour avoir supprimer 163 emplois au titre du PDV 2018 avec la bénédiction du syndicat majoritaire ? Ou goutte qui fait déborder la vase pour l’ensemble des élus du CSE qui ont rendu en avis DÉFAVORABLE à la politique sociale de la Direction ?

0

Recueil d’avis du CSE sur les orientations stratégiques, la situation financière et économique, et la politique sociale d’Axa IM en 2019 : L’Ugict-CGT rend un avis DÉFAVORABLE

Au préalable de notre avis sur les orientations stratégiques, la situation financière et économique et la politique sociale d’Axa IM, l’Ugict-CGT regrette le recueil d’avis sur les “Trois Temps” dans la précipitation  à la fin de l’année, de surplus en plein milieu d’un mouvement social massif contre la réforme de la retraite par capitalisation que notre Syndicat soutient entièrement, en se joignant à l’appel de l’opinion public répandue au retrait pur et simple du projet du gouvernement et à l’engagement des négociations avec les partenaires sociaux.

0

Accord CSE AIM : Qui ne veut pas d’une « Commission Formation Professionnelle » au sein du futur CSE UES AXA IM ?

Attention pour qui vous allez voter en février prochain ! Ils veulent encore vous reprendre un autre avantage : La Direction a clairement dit qu’elle veut supprimer la Commission Formation du CE et certains syndicats ont dit qu’ils sont d’accord avec la Direction pour supprimer la Commission Formation en tant que tel et la fusionner avec l’ancienne commission égalité HF de votre Comité d’Entreprise, qui va également disparaître en tant que telle. La Direction et les syndicats majoritaires vont ainsi supprimer la Commission Formation du CE, composée de 5 membres depuis maintenant plus de 20 ans, et la fusionner avec l’ancienne commission égalité HF, disparue, au titre de leur programme de réduction des coûts.

 Que les signataires assument leurs responsabilités !

 

0

Le Comité d’entreprise rend un avis unanimement défavorable à la politique sociale d’Axa IM : L’Ugict-CGT pointe la politique d’autruche de la Direction face à la souffrance au travail

Au CE du 17 décembre 2018, la Direction d’Axa IM a consulté les élus sur sa politique sociale lors de l’année écoulée : “DEFAVORABLE” les représentants du personnel ont-ils répondu à l’unanimité. Tout en marquant son accord et son appui à l’avis commun sur le volet collectif, rédigé et prononcé pour toute l’instance, l’Ugict-CGT a ajouté un avis sur le traitement des multiples cas individuels de souffrances au travail qu’elle a dûment signalé à la Direction en 2018 : A chaque fois, la Direction Générale a insisté que « l’interprétation faite par le salarié des événements relatés ne correspond nullement à la réalité », suivi d’un épilogue sur des prétendues “insuffisances professionnelles” des intéressés et la nécessité de mettre en place à leur égard un “plan d’amélioration de la performance”. Aucune écoute, aucune enquête, le salarié a tout faux et la Direction est parfaite — voilà la politique sociale réelle d’Axa Investment Managers. Heureusement, le CHSCT a répondu à l’appel, dans un cas pour l’instant, et une enquête paritaire CHSCT diligentée à l’appui de l’Ugict-CGT a été engagée et est en cours. Les résultats seront communiqués prochainement.

1+

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén