La bonne nouvelle est que — après s’être abstenue fin juillet d’annoncer des cas suspects de COVID-19 qui se sont par la suite révélés confirmés (voir notre tract) –, la Direction d’Axa IM a repris la pratique légalement obligatoire d’informer les représentants du personnel de l’existence de cas suspects au sein de l’entreprise ainsi que des mesures prises par elle pour répondre aux risques pesant sur la santé des salariés. La mauvaise nouvelle est qu’elle vient encore d’annoncer un autre cas suspect de COVID-19, au 8ème étage de la tour Majunga, s’ajoutant aux trois cas suspects déclarés la veille! Si la Direction s’est ainsi remise en conformité avec ses obligations légales d’informer les représentants du personnel de tout risque grave et imminent au sein de l’entreprise, elle a expressément refusé de réappliquer la procédure qu’elle avait pourtant appliquée début juillet, quand la Direction Générale avait envoyé un courriel à tous les salariés, les informant des cas suspects et des étages concernés, et procédant immédiatement à l’évacuation de ces étages et à leur désinfection (voir notre tract).