La référence syndicale pour les salariés d'Axa IM !

Catégorie : 7.2.1.1 Consultations Page 1 of 5

Nouvelle réorganisation de Client Group : La Direction accélère le démantèlement de l’équipe

La scission de Client Group en un “Client Group Core” et un “Client Group Alts”, annoncée en grande pompe par la Direction en mars 2020, n’était finalement pas une si bonne idée que cela… Eloignement des commerciaux de leurs clients, perte de la connaissance métier, arrêt du “cross-selling”, diminution de leur rémunération, réduction du sentiment d’appartenance, plusieurs démissions … Ce “pilier” de la stratégie la plus récente d’Axa IM est manifestement un échec. Mais au lieu de faire marche arrière, la Direction poursuit la fuite en avant et s’enlise dans une complexité de moins en moins compréhensible …

Stress, surcharge de travail, réorganisations incessantes, départs non remplacés, inégalités croissantes entre les femmes et les hommes : Le CSE rend un avis unanimement DEFAVORABLE à la politique sociale d’Axa IM en 2021

La politique sociale, les conditions de travail et l’emploi chez Axa IM étaient à l’ordre du jour du CSE du 30 septembre 2021. L’avis DEFAVORABLE à cette politique était unanime : Les salariés sont épuisés et beaucoup d’entre eux dépassent largement un nombre décent d’heures de travail. Il n’y a plus de suivi du stress, de l’anxiété et de la dépression chez les salariés, et la Direction refuse d’adapter de façon digitale le dispositif existant. La Direction refuse la transparence sur les “accords d’équipe” et outrepasse les représentants du personnel sur les conditions de retour sur site après la crise sanitaire. La négociation salariale s’est terminée en échec, celle sur la “Prime Macron” aussi, et l’inégalité des rémunérations entre les femmes et les hommes augmente pour la deuxième année consécutive, et ce, malgré les excellents résultats de l’entreprise …

Retour sur site : Rétropédalage de la Direction !

Lors du CSE extraordinaire du 8 septembre dernier, la Direction d’Axa IM a consulté en urgence les représentants du personnel sur des modifications au protocole de déconfinement auquel ils avaient majoritairement donné un avis favorable le 20 mai 2021. Encore une fois, le Syndicat Ugict Axa IM a été le seul à rendre un avis DEFAVORABLE à la présence obligatoire sur site tant que les préparations n’auront pas été faites pour assurer de bonnes conditions de travail et pour accueillir les salariés sur site convenablement …

Ouverture des fonctions support aux clients externes : Stratégie cachée ?

Dans le plus grand secret de la Direction, par un article qui vient de paraître dans Les Echos, nous apprenons qu’Axa IM souhaite ouvrir sa table de négociation de titres à la clientèle de sociétés de gestion externes. L’objectif visé est de “rentabiliser des infrastructures coûteuses”

Flash INFO du 3 mars 2021 ! Séance Com & “Stratégie” du Management Board d’Axa IM

Que dire? …

Très généreuse absence d’augmentations salariales chez Axa IM en 2021 : La Direction Générale explique qu’elle applique l’accord RSG signé par la CFE-CGC et par la CFDT !

Durant le CSE qui s’est tenu le 25 février 2021, la Direction Générale nous a confirmé que l’année 2020 avait été pour Axa IM une excellente année, avec un bénéfice opérationnel net en hausse de 6%. Pour récompenser comme il se doit les salariés, le budget moyen pour les augmentations individuelles, discrétionnaires comme à l’accoutumée, sera d’un généreux un pourcent, sachant que, en réalité et à de rares exceptions près, personne ne sera augmenté. Nous remercions chaleureusement la Direction Générale pour son altruisme et pour la reconnaissance qu’elle témoigne ainsi envers ses employés, reconnaissance d’ailleurs accordée à l’ensemble des salariés du groupe Axa en France, dans le cadre des magnanimes dispositions de l’accord de la Représentation Syndicale du Groupe (RSG), lequel fut d’ailleurs signé par la CFE-CGC et par la CFDT (cliquez ici pour lire l’accord). Afin de compléter des augmentations salariales qui seront nulles pour presque tout le monde, l’esprit charitable de la Direction Générale l’amène à nous octroyer vingt euros mensuels, en dédommagement des dépenses occasionnées par le télétravail.

Licenciement d’un salarié pour inaptitude : L’Ugict Axa IM ne s’associe pas à l’avis majoritairement FAVORABLE des élus du CSE

Lors du CSE extraordinaire du 18 février 2021, la Direction a consulté les élus d’Axa IM sur “les mesures de reclassement envisagées dans le cadre d’un avis d’inaptitude du médecin du travail consécutif à une maladie non professionnelle”. Malgré cette formulation, la Direction a expliqué que, en réalité, elle n’avait même pas envisagé une quelconque mesure de reclassement pour le (ou la) salarié(e) concerné(e), et que la consultation à l’ordre du jour n’était de toute façon qu’une simple formalité, rendue obligatoire par une jurisprudence récente (cliquez ici pour lire l’avis d’un spécialiste). Une majorité des élus et une section syndicale d’Axa IM se sont prononcés FAVORABLES au licenciement envisagé par la Direction, la plupart déclarant “ne pas vouloir bloquer la procédure” !… Néanmoins, l’avis n’était pas unanime : plusieurs élus ont déclaré connaître l’identité de la personne en question, affirmant qu’elle aurait subit un harcèlement moral il y a de cela plusieurs années, lequel harcèlement était la cause de son arrêt maladie de longue durée et, in fine, de son inaptitude. La Direction n’a pas voulu communiquer aux élus les détails qui leur étaient pourtant absolument nécessaires pour apprécier la situation de façon équitable. L’Ugict Axa IM a jugé choquant le fait qu’une majorité d’élus, représentants du personnel, valident le licenciement d’une personne en détresse, sans même connaître tous les détails de l’affaire. Nous avons pris acte de la décision, étant dans l’impossibilité morale de rendre un avis.

Réorganisation des équipes Trading, Securities Financing & Derivatives : L’Ugict Axa IM rend un avis FAVORABLE !

Au cours du CSE du 28 janvier dernier, la Direction a présenté son projet de réorganisation des équipes Trading, Securities Financing & Derivatives (TSFD). En effet, l’organisation actuelle de ce département date déjà de plusieurs années. Les modifications structurelles majeures du modèle opérationnel d’Axa IM, intervenues depuis le plan social de 2018, ont affecté les équipes de TSFD sans pour autant remettre en cause leur organisation. Néanmoins, les changements de rattachement et/ou de périmètre ont été nombreux. Il convient donc désormais de réduire le nombre de niveaux hiérarchiques et d’homogénéiser la taille des équipes, ce qui permettra de simplifier le fonctionnement du département et de faciliter la dissémination de l’information en son sein. Les traders des différentes équipes seront regroupés en une équipe unique qui, à l’avenir, gèrera la quasi-totalité des ordres, et ce, de manière électronique. De plus, les méthodes quantitatives prennent une importance grandissante dans le trading, et le but de la réorganisation est de les utiliser pour renforcer la performance dans les exécutions et pour créer les conditions qui permettront une augmentation de l’encours sous gestion.

Enième modification du protocole de déconfinement chez Axa IM ? L’Ugict Axa IM est le seul syndicat à rendre un avis DEFAVORABLE

Lors du CSE d’Axa IM du 28 janvier 2021, la Direction a, une énième fois, modifié son protocole de déconfinement. Les éléments les plus contestables de ce protocole n’ont pas changé. Rien n’est prévu pour ce qui concerne le restaurant d’entreprise, et il est bien possible qu’il ne soit même pas ouvert quand nous reviendrons à Majunga (voir notre tract) ! La Direction a admis ne pas avoir sollicité l’avis de l’Inspection du travail concernant sa recommandation aux salariés de déjeuner seuls à leur poste de travail.  Rappelons que déjeuner à son poste de travail est très explicitement proscrit par l’article R4228-19 du Code du travail et aussi par l’article 3 du règlement intérieur d’Axa IM. Pas de nouvelles non plus de l’allocation mensuelle de 20 euros, pourtant promise par la Direction pour aider les salariés à défrayer les coûts occasionnés par le télétravail. Il est vrai que les autres sections syndicales avaient donné leur accord, dès le mois d’octobre 2020, à ce que cette allocation ne nous soit versée qu’une fois que la crise sanitaire serait terminée (voir notre tract). Autant dire qu’il va falloir attendre longtemps ! Pourtant, d’autres entreprises du CAC 40 ont d’ores et déjà commencé à indemniser leurs salariés, et pour des montants bien supérieurs ! Les autres sections syndicales ont donné leur blanc-seing à la Direction pour faire comme elle l’entend. L’Ugict Axa IM, seule, a rendu un avis DEFAVORABLE au plan de la Direction.

Compte rendu du CSE d’Axa IM du 23 décembre 2020 : L’Ugict rend un avis DEFAVORABLE au protocole de deconfinement 2021 d’Axa IM

Lors du CSE d’Axa IM du 23 décembre dernier, l’Ugict-CGT a rendu un avis DEFAVORABLE au protocole présenté aux élus et relatif aux modalités de retour à Majunga en 2021 dans le cadre du déconfinement Covid-19. Trois raisons motivent cet avis négatif. Tout d’abord, la Direction a refusé notre demande de mettre à la disposition des salariés les outils nécessaires à l’exercice de leur télétravail dans des conditions satisfaisantes : alors que nous accueillons favorablement la décision tardive du Groupe Axa de fournir un écran d’une valeur de 150€ aux salariés, la Direction d’Axa IM continue de refuser notre demande d’un siège ergonomique à usage professionnel, dont le coût peut approcher les 1000€ ; elle refuse aussi notre demande d’une station d’accueil (« docking station ») pour permettre aux salariés qui en auraient besoin de disposer de deux écrans. De plus, la Direction a refusé notre demande d’une indemnisation forfaitaire des jours de télétravail à hauteur des plafonds autorisés par l’URSSAF. Alors que les salariés sont TOUS en télétravail à mi-temps ou à plein temps depuis mars 2020, la Direction ne leur a octroyé à ce jour aucune indemnité ! Enfin, la Direction a refusé notre demande d’une prime de risque pour les salariés obligés de venir sur site durant les confinements, ce qui est parfaitement inéquitable au vu des risques sanitaires qu’ils encourent et des frais supplémentaires qu’ils doivent supporter. Le Syndicat Ugict Axa IM estime que la Direction profite de cette période de confinement pour faire des économies, lesquelles sont de facto supportées en totalité par les salariés. Quelle serait l’attitude de la Direction si l’on restait confiné pendant encore six mois, ou même pendant plus longtemps ? La Direction va-t-elle encore et encore profiter seule des économies réalisées pendant ces circonstances exceptionnelles, au détriment de la Qualité de Vie au Travail des salariés ?

Page 1 of 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén