La référence syndicale pour les salariés d'Axa IM !

Catégorie : Investissement Page 1 of 2

Plan social déguisé chez Axa IM Architas : Les représentants d’Architas et d’Axa IM rendent un avis unanimement DÉFAVORABLE à la fusion des deux entreprises sans complément social

Lors de la réunion du CSE d’Axa IM le 8 novembre 2022, tous les élus et syndicats, l’Ugict-CGT en premier, ont rendu un avis unanimement DÉFAVORABLE au projet de la Direction de fusionner Architas et Axa IM. En effet, la Direction refuse d’inclure Architas dans l’UES Axa IM (Unité Economique et Sociale) pour empêcher les salariés et représentants des deux entreprises d’unir leurs forces. De plus, la Direction nous a informé que, indépendamment, les élus du CSE d’Architas avaient déjà rendu leur avis sur cette fusion, avis unanimement DÉFAVORABLE également. Le Syndicat Ugict Axa IM accueille à bras ouverts les salariés d’Architas chez Axa IM, mais déplore l’incertitude créée par la Direction : L’Ugict demande l’intégration d’Architas dans l’UES d’Axa IM pour protéger les salariés des deux entreprises de la “Phase 2” du projet, déjà annoncée par la Direction …

UES Axa IM-Architas : L’Ugict demande une réunion dédiée permettant de constater l’unité économique et sociale entre Architas et Axa IM

Après son annonce en grande pompe, la Direction joue maintenant la montre sur son projet d’absorption d’Architas : Comme la CFDT a bloqué l’intervention d’un expert indépendant demandée par l’Ugict Axa IM et la CFE-CGC (voir notre tract), elle sait qu’il suffit d’attendre seulement un mois pour entériner l’opération, sans aucune transparence ou contrepartie sociale. L’Ugict demande une réunion commune entre la Direction, les représentants d’Architas et ceux d’Axa IM permettant de constater les conditions d’une Unité Economique et Sociale entre Architas et Axa IM …

Absorption d’Architas par Axa IM : La CFDT bloque la désignation d’un expert indépendant pourtant demandé par la majorité des syndicats

Lors du CSE du 7 octobre 2022, la Direction n’a répondu à aucune question posée par l’Ugict Axa IM (voir notre tract). Elle a eu également du mal à expliquer la subordination hiérarchique de la nouvelle Business Unit : qui en sera le chef, sachant qu’Architas va garder son indépendance juridique et ses propres instances de représentation du personnel ? L’Ugict Axa IM a approuvé la demande exprimée par la majorité des syndicats de désigner un expert indépendant. Sa mission aurait été de déterminer si l’unicité des pouvoirs de direction proposée pour la nouvelle entité Axa IM-Architas serait accompagnée d’une communauté de salariés avec des activités complémentaires et des intérêts communs. La CFDT a refusé notre demande d’expertise, signant ainsi un chèque en blanc en faveur de la Direction pour que celle-ci puisse «aller vite», sans permettre un véritable dialogue social préalablement à cette absorption.

Prime Macron ou Axa IM Prime ? Les Fonctions Support sont encore une fois oubliées dans le développement commercial de l’entreprise

Au CSE extraordinaire du 10 juin 2022, la Direction d’Axa IM a consulté les représentants du personnel sur la création d’une Business Unit spécifique, troisième pilier de l’entreprise, à coté de “Core” et “Alts”, chargée de gérer des “fonds de fonds” et dénommée “Axa IM Prime”. Le Syndicat Ugict Axa IM a rendu un avis DEFAVORABLE. Nous avons en effet déploré l’absence totale d’information sur les moyens qui seraient alloués aux fonctions support pour faire face à l’augmentation de la charge de travail induite par le lancement d’une nouvelle activité commerciale de gestion …

Emerging Markets Fixed Income : Une équipe sans tête ?

Au CSE du 20 mai 2021, la Direction a recueilli l’avis des élus sur la réorganisation du département Fixed Income. Le Syndicat Ugict Axa IM a posé plusieurs questions sur le devenir de l’équipe Emerging Markets, équipe que la Direction avait inopportunément transférée de Paris à Londres en avril 2015, contre l’avis unanimement défavorable des représentants du personnel …

Ouverture des fonctions support aux clients externes : Stratégie cachée ?

Dans le plus grand secret de la Direction, par un article qui vient de paraître dans Les Echos, nous apprenons qu’Axa IM souhaite ouvrir sa table de négociation de titres à la clientèle de sociétés de gestion externes. L’objectif visé est de “rentabiliser des infrastructures coûteuses”

Réorganisation des équipes Trading, Securities Financing & Derivatives : L’Ugict Axa IM rend un avis FAVORABLE !

Au cours du CSE du 28 janvier dernier, la Direction a présenté son projet de réorganisation des équipes Trading, Securities Financing & Derivatives (TSFD). En effet, l’organisation actuelle de ce département date déjà de plusieurs années. Les modifications structurelles majeures du modèle opérationnel d’Axa IM, intervenues depuis le plan social de 2018, ont affecté les équipes de TSFD sans pour autant remettre en cause leur organisation. Néanmoins, les changements de rattachement et/ou de périmètre ont été nombreux. Il convient donc désormais de réduire le nombre de niveaux hiérarchiques et d’homogénéiser la taille des équipes, ce qui permettra de simplifier le fonctionnement du département et de faciliter la dissémination de l’information en son sein. Les traders des différentes équipes seront regroupés en une équipe unique qui, à l’avenir, gèrera la quasi-totalité des ordres, et ce, de manière électronique. De plus, les méthodes quantitatives prennent une importance grandissante dans le trading, et le but de la réorganisation est de les utiliser pour renforcer la performance dans les exécutions et pour créer les conditions qui permettront une augmentation de l’encours sous gestion.

L’avis de l’Ugict-CGT est celui du CSE : L’expression collective des salariés sur la création de “Two Axa IM” est négative

Au CSE du 23 avril 2020, la Direction a procédé au recueil d’avis de l’instance, l’expression collective des salariés de l’UES Axa IM, sur ses trois projets aboutissant à la création d’un Business Unit “Alts”, la séparation du Client Group en une partie “Alts” et une partie “Core”, et le changement de rattachement d’une partie des fonctions supports de Real Assets à Axa IM. L’avis de l’Ugict-CGT est celui du CSE : défavorable, avec pas moins que 17 abstentions des autres élus et organisations syndicales ! L’Ugict-CGT a pointé notamment que le projet de création d’un Business Unit “Alts”, séparé du Business Unit “Core, anticipe de nouvelles orientations stratégiques de l’entreprise, dont le plan n’a pas encore été soumis pour consultation du CSE et ne sera pas disponible, d’après la Direction, qu’à partir d’octobre 2020 : Aucune information prospective chiffrée sur les objectifs financiers, sur la formation ou sur l’emploi n’a été communiquée par la Direction ; la Base de Données Economiques et Sociales (BDES) n’est pas conforme, dans la mesure où elle devrait contenir en permanence ces indicateurs prospectifs sur 3 ans. La Direction n’a pas communiqué les fiches de fonctions des salariés concernés, malgré les demandes répétées de notre Syndicat, et aucune Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) n’est prévue pour anticiper l’impact de ces changements sur les salariés de l’UES Axa IM.

Intégration de l’équipe REITS au sein d’Axa REIM SGP : L’Ugict-CGT rend un avis DÉFAVORABLE à la mise en bocal des salariés travaillant sur les informations publiques

Au CSE extraordinaire UES Axa IM du 4 décembre dernier, l’Ugict-CGT a rendu un avis DÉFAVORABLE sur le projet d’intégration de l’équipe Real Estate Investment Trusts (“Reits”, prononcé comme “frites”) d’Axa Framlington Equities à la société Axa Reim SGP. Ce projet implique le transfert des salariés actuellement en open space au 13e étage avec les autres gérants actions d’Axa IM, au 19e étage dans un petit local vitré, isolé de l’open space avec la grande majorité des salariés Reim travaillant sur les informations privées. L’Ugict-CGT était le seul syndicat à rendre un avis DÉFAVORABLE, bien que notre avis a été partagé par 6 élus sur 18. Au delà du manque d’intérêt économique et financier pointé par l’expert désigné par le CSE, l’Ugict-CGT redoute l’isolement des salariés voulu par la direction pour soi-disant “satisfaire le régulateur”. C’est le monde à l’envers chez Axa Reim SGP : ce sont la grande majorité des salariés travaillant sur la gestion des actifs privés (environ 60) qui sont en open space, alors que les salariés travaillant sur la gestion d’actifs publiques (une dizaine) sont mis en bocal. Si un dispositif de badgeage particulier a été installé autour de tous les 70 salariés d’Axa Reim SGP, il n’y a pas de réel sécurisation entre équipes de gestion privée et de gestion publique, la porte du “bocal publique” restant ouverte… Les salariés transférés retrouveront un espace de seulement 5,14 m2 par poste de travail, par rapport au norme Afnor d’un minimum de 10 m2 dont ils bénéficiaient avant la réorganisation au 13e étage ; aucune information n’a été donnée par la direction concernant l’ambiance thermique, l’éclairage, la qualité de l’air, les nuisances sonores … C’est d’ailleurs contradictoire que dans une entreprise prônant le “One Axa IM”, le “Flexwork” et le “Travail Agile” que les salariés sont isolés des autres dans le seul but de tromper le régulateur …

Compte rendu du CE extraordinaire AXA IM du 29 mars 2018 : L’Ugict-CGT est défavorable au transfert des gérants « Reits » Axa IM Framlington à la société de gestion immobilière AXA REIM SGP

Après plusieurs départs (volontaires ou non) de l’équipe Framlington, la Direction a pris la décision de mettre en place une nouvelle organisation pour l’équipe Axa IM Framlington « Real Estate Investment Trusts », ou « Reits » (prononcé comme « frites ») et l’intégration des salariés au sein d’AXA REIM SGP a été validée par le Comité d’Entreprise du 29 mars dernier. L’Ugict-AIM était seule à rendre un avis DÉFAVORABLE. La Direction avait annoncé son « projet de nouvelle organisation de l’équipe REITS et l’intégration des collaborateurs au sein d’AXA REIM SGP » au CE du 22 mars. L’Ugict-AIM s’interroge sur le fort risque business qui n’a pas été pris en compte, et demande l’impact sur la rémunération des salariés transférés (structure du bonus pool). Il y a lieu de rappeler que cette “équipe aussi chevronnée que compétente” qui gère AXA Aedificandi  et AXA WF Framlington a montrée son savoir faire depuis 10 ans. Cette équipe n’a pas été consultée en amont et il est à craindre  que ce transfert ne masque  autre chose. L’Ugict-AIM  a été la seule à se soucier de la modification des contrats et conditions de travail des salariés en demandant le recueil d’avis du CHSCT, que la Direction et les autres élus ont refusé.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén